Est-ce que les extravertis vivent plus vieux?

Un gorille  Photo :  iStockphoto

Les gorilles extravertis vivent plus longtemps que les autres, montre une étude menée par des zoologistes écossais et américains sur 298 grands singes pendant 18 ans.

Ces résultats ont été obtenus chez des gorilles des plaines de l'ouest (Gorilla gorilla gorilla) qui vivaient dans des zoos et sanctuaires nord-américains. Ils sont le fruit d'une analyse détaillée d'une base de données créée par le Zoo d'Atlanta, aux États-Unis.

D'autres recherches tendent à montrer les mêmes effets de ce trait de caractère chez les humains.

La « personnalité » des bêtes avait été déterminée par des chercheurs et des soigneurs animaliers à l'aide de techniques adaptées de celles utilisées chez les humains.

La présente étude n'a révélé aucun lien entre l'extraversion et la survie en fonction du sexe, de l'âge, des conditions de vie ou du nombre de déménagements.

Selon le Dr Alex Weiss de l'Université d'Édimbourg, les traits de caractère auraient donc commencé à influer sur l'espérance de vie il y a longtemps au cours de notre passé évolutionnaire.

Le détail de ces travaux est publié dans les Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences.

Le saviez-vous?

En novembre dernier, des scientifiques britanniques affirmaient que les chimpanzés et les orangs-outans vivent, comme les humains, une période de remise en question lorsqu'ils atteignent l'âge mûr.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook