Un monstre de puissance

Vue d'artiste de l'énorme jet issu du quasar SDSS J1106+1939 Vue d'artiste de l'énorme jet issu du quasar SDSS J1106+1939  Photo :  ESO

Le plus puisssant flux d'énergie émis par un quasar a été observé par des astronomes utilisant le Très Grand Télescope (VTL) de l'Observatoire européen austral (ESO) situé au Chili.

L'astrophysicien Nahum Arav de Virginia Tech et ses collègues pensent que le quasar SDSS J1106+1939 émet un flux d'énergie au moins cinq fois supérieur au plus important observé jusqu'à maintenant.

Ce jet se situe à environ 1000 années-lumière du trou noir supermassif qui occupe le centre du quasar.

L'analyse des données recueillies montre qu'une masse approximativement égale à 400 fois la masse du Soleil s'échappe du quasar annuellement, et se déplace à une vitesse de 8000 kilomètres par seconde.

Le saviez-vous?

Les quasars constituent des centres galactiques extrêmement brillants alimentés par des trous noirs supermassifs.

Explications

Des jets propulsent de grandes quantités de matière à l'intérieur de leurs galaxies hôtes. Selon les scientifiques, ces flux de matière jouent un rôle central dans l'évolution des galaxies.

Les présents travaux ont scruté le quasar SDSS J1106+1939 en utilisant l'instrument X-shooter installé sur VLT.

Il est connu que les trous noirs absorbent la matière, mais la plupart des quasars accélèrent également la matière environnante et l'éjectent à grande vitesse.

« La vitesse à laquelle l'énergie est emportée par cette énorme masse de matière éjectée à grande vitesse de SDSS J1106+1939 est au moins équivalente à 2 millions de millions de fois la puissance du Soleil. Elle est également environ 100 fois supérieure à la puissance d'éjection totale de la Voie lactée - c'est un vrai monstre d'éjection. » — Nahum Arav

La théorie se confirme

Ces récentes détections confirment ce que les théories prévoyaient, mais qui n'avait toujours pas été observé.

Une meilleure compréhension de l'impact de ces jets sur les galaxies environnantes pourrait permettre de résoudre certains mystères de la cosmologie en aidant à répondre à deux questions importantes :

Comment la masse d'une galaxie est-elle liée à la masse de son trou noir central? Pourquoi existe-t-il si peu de grandes galaxies dans l'Univers?

La détection de la puissance de ces jets quasars aidera certainement, dans les prochaines années, à répondre à ces questions sans réponse.

Les chercheurs explorent actuellement d'autres quasars similaires, afin de confirmer la validité de leurs résultats.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook