Des bactéries pour le moins résistantes

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press
Des bactéries découvertes en Antarctique Des bactéries découvertes en Antarctique  Photo :  Christian H. Fritsen

Une communauté de bactéries vivant isolée depuis des millénaires dans des conditions extrêmes dans les tréfonds de l'Antarctique a été découverte par des biologistes américains.

Ces bactéries ont été mises au jour dans l'est de l'Antarctique, sous les glaces permanentes du lac Vida, dans une nappe d'eau très salée à -13 degrés Celsius, soit des conditions extrêmes de température et de salinité. Cette nappe d'eau saumâtre a été isolée pendant 2800 ans.

Comment les bactéries sont-elles parvenues à trouver de l'énergie pour vivre loin de toute source externe, notamment solaire? La chercheuse Alison Murray et ses collègues du Desert Research Institute ont tout d'abord découvert que l'eau saumâtre ne contenait pas d'oxygène, qu'elle était légèrement acide et comprenait des proportions élevées de carbone organique, d'hydrogène moléculaire et de composés à la fois oxydés et réduits.

Des analyses géochimiques ont ensuite montré que les réactions chimiques entre la nappe et les sédiments sur lesquelles elle repose généraient de l'oxyde nitreux (ou protoxyde d'azote N2O) et de l'hydrogène moléculaire, ce dernier pouvant en partie fournir l'énergie pour le développement de la vie microbienne dans la nappe.

Ces résultats pourraient faire avancer les connaissances sur la recherche de traces de vie dans le système solaire, notamment sur la planète Mars et sur certaines lunes de Saturne.

Le détail de cette découverte est publié dans les PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences of America).

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.