Cancer de la prostate : les boissons gazeuses montrées du doigt

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Une canette  Photo :  iStockphoto

Les hommes qui boivent beaucoup de boissons gazeuses ne s'exposent pas seulement au diabète et à la prise de poids. Une étude suédoise montre que ceux qui consomment l'équivalent d'une canette de boisson gazeuse par jour sont sujets à un risque accru de cancer de la prostate.

La chercheuse Isabel Drake chercheuse et ses collègues de l'Université Lund ont constaté que les hommes qui consommaient beaucoup de sodas ou d'autres boissons contenant du sucre ajouté présentaient un risque de cancer de la prostate accru d'environ 40 % de développer des formes de cancer de la prostate graves qui nécessitent un traitement.

Pour en arriver à ce pourcentage, l'équipe de recherche a analysé les dossiers médicaux de plus de 8000 hommes de la région de Malmö âgés de 45 à 73 ans. Ces hommes avaient noté sur une période de 15 ans leur consommation de nourriture et de boissons.

De plus, les participants qui avaient un régime alimentaire riche en riz et pâtes accroissaient de 31 % des formes plus bénignes, permettant souvent de se passer de traitement. Un risque accru de 38 % pour ceux qui ingéraient de fortes quantités de sucre au petit déjeuner.

Mme Drake explique qu'une étude approfondie de la réaction à différents régimes alimentaires en fonction du patrimoine génétique permettra éventuellement d'adapter les recommandations alimentaires pour certains groupes à haut risque.

Le détail de cette recherche est publié dans l'American Journal of Clinical Nutrition.

De précédents travaux avaient permis d'établir que les Chinois et les Japonais qui vivent aux États-Unis, le plus grand pays consommateur de boissons sucrées au monde, développent davantage de cancers de la prostate que leurs concitoyens restés dans leur pays.

Le saviez-vous?

Environ 25 000 Canadiens recevront un diagnostic de cancer de la prostate cette année, et 4300 en mourront. Ainsi, un homme sur sept risque d'avoir un cancer de la prostate au cours de sa vie et un homme sur 27 en mourra. (Société canadienne du cancer)

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Facebook