Un pont de gaz relie deux amas de galaxies

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Agence France-Presse
Représentation du pont de gaz chaud reliant une paire d'amas de galaxies. Représentation du pont de gaz chaud reliant une paire d'amas de galaxies.  Photo :  ASE/Planck

Un pont de gaz chaud reliant une paire d'amas de galaxies a été clairement détecté à l'aide du télescope spatial Planck, a annoncé l'Agence spatiale européenne (ASE).

Ces observations confirment de précédentes données recueillies par le satellite d'observation des rayons X XMM-Newton. Le signal émis à l'époque n'était cependant pas suffisant pour conclure à une véritable détection.

La présente découverte confirme aussi que du gaz chaud peut se trouver à l'extérieur des amas galactiques, et non seulement à l'intérieur.

L'astronome José Diego et ses collègues de l'ASE affirment qu'un filament de gaz connecte les deux amas de galaxies Abell 399 et Abell 401 sur plus de 10 millions d'années-lumière, à une température de l'ordre de 80 millions de degrés Celsius.

Cette détection de Planck repose sur l'observation de l'empreinte caractéristique laissée par le gaz chaud sur le rayonnement fossile.

« Les astrophysiciens pensent que, dans l'Univers primordial, des filaments de matière gazeuse auraient envahi le cosmos dans une toile géante. Des amas de galaxies se seraient formés dans les noeuds les plus denses. » — Le saviez-vous?

Le satellite européen Planck a été lancé en 2009 sur les traces de la première lumière émise après le big bang. Il a depuis relevé cinq cartes complètes du ciel, ce qui permettra éventuellement aux astrophysiciens de mieux comprendre la formation de l'Univers, mais aussi d'aider à départager les théories concurrentes sur ce qui s'est passé lors du big bang.

Les premiers résultats sont attendus en 2013.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.