Ce coeur qui bat

La poitrine et le coeur d'un homme  Photo :  iStockphoto

Les fibres musculaires du coeur sont assemblées en hélices pour donner un maximum d'efficacité lors des contractions du muscle, a découvert une équipe internationale de scientifiques à laquelle ont participé des chercheurs de l'Université McGill.

L'agencement de ces fibres demeurait un mystère pour la médecine.

Le Pr Kaleem Siddiqi, de l'École d'informatique de l'Université McGill, et ses collègues des universités de technologie d'Eindhoven, aux Pays-Bas, et de Yale et Harvard, aux États-Unis, ont utilisé l'imagerie par résonance magnétique et la modélisation informatique pour étudier le mode de courbure des faisceaux de fibres musculaires.

Ils ont examiné des images de tissus cardiaques chez le rat, l'homme et le chien, pour observer le même type de comportement des fibres musculaires chez les trois espèces.

« C'est un peu comme si nous avions analysé une mèche de cheveux plutôt qu'un seul cheveu individuel. » — Kaleem Siddiqi

Les chercheurs ont ainsi découvert que les mouvements de courbure et de torsion du faisceau de fibres prennent la forme d'une surface minimale particulière, l'hélicoïde général, chez les trois espèces étudiées.

Les résultats montrent qu'il ne s'agit pas d'un phénomène propre à un seul type de mammifère.

Ces nouvelles découvertes sur la structure des fibres musculaires cardiaques pourraient faire avancer la recherche sur les maladies cardiaques et aussi permettre la création d'un tissu cardiaque artificiel.

Le détail de ces travaux est publié dans les PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).

Le saviez-vous?

La fréquence cardiaque au repos pour un humain est de 60 à 80 battements par minute. Quotidiennement, le coeur pompe environ 8000 litres de sang, soit l'équivalent de 100 000 battements cardiaques. Au total, le coeur peut battre plus de 2 milliards de fois en une vie.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook