Sommeil : la mélatonine livre ses secrets

Un homme au lit  Photo :  iStockphoto

Le mécanisme à la base de l'action de la mélatonine, qualifiée d'hormone du sommeil, a été décrit par des équipes des universités McGill et de Montréal, au Québec, et de Milan, en Italie.

Les chercheurs ont découvert le rôle clé d'un récepteur de la mélatonine dans le cerveau qui favorise le sommeil profond, dit réparateur.

Cette nouvelle découverte a permis à la Dre Gabriella Gobbi, de l'Université McGill, et ses collègues de créer une nouvelle molécule, appelée UCM765, qui active spécifiquement ce récepteur.

« Nous avons passé plusieurs années à développer des médicaments qui agissent de manière sélective sur un seul récepteur de la mélatonine afin de favoriser uniquement le sommeil profond, qui selon nous est la clé dans le traitement de l'insomnie. » — Dre Gabriella Gobbi

Les effets du sommeil profond sur le corps sont nombreux :

  • il est régénérateur
  • il augmente la mémoire
  • il active le métabolisme
  • il baisse la pression sanguine
  • il ralentit le rythme cardiaque
Actuellement, les traitements, surtout les benzodiazépines, n'agissent pas efficacement sur cette période du sommeil et peuvent conduire à une dépendance.

En détail

Les chercheurs ont observé que les deux principaux récepteurs de la mélatonine, MT1 et MT2, avaient des rôles opposés dans la régulation du sommeil.

Ainsi, les récepteurs MT1 agissent sur le sommeil REM (rapid eye movement) et bloquent le sommeil non-REM.

Toutefois, les récepteurs MT2 eux, favorisent le sommeil non-REM, appelé sommeil profond.

« La précision du rôle des MT2 de la mélatonine représente une percée scientifique importante qui les place comme nouvelle cible prometteuse pour de futurs traitements de l'insomnie. » — Dre Gabriella Gobbi

En fait, ces travaux montrent pourquoi les comprimés de mélatonine en vente sans ordonnance donnent peu de résultats : c'est qu'ils agissent sur deux récepteurs aux effets opposés.

Selon la Dre Gobbi, la création d'une nouvelle molécule qui prend en compte ces nouvelles informations augmentera le sommeil profond sans détruire la structure du sommeil, qui conservera les mêmes épisodes.

Le détail de ces travaux est publié dans le Journal of Neuroscience.

La mélatonine est produite en l'absence de lumière. Présente partout dans le monde animal, elle joue un rôle dans la régulation du cycle du sommeil et des rythmes circadiens. Elle était déjà reconnue pour ses propriétés antioxydantes et ses effets positifs contre la dépression, les troubles du sommeil et les problèmes de libido. D'autres travaux menés sur cette hormone montrent qu'elle aide à contrôler le poids et améliore le profil lipidique du sang. Elle contribuerait aussi à prévenir les maladies cardiaques.

Facebook