Un prototype de roue révolutionnaire

Le reportage de Benoit Giasson

Des chercheurs de l'Université McGill réinventent littéralement la roue en développant un prototype en cotte de mailles destiné aux véhicules lunaires.

Un revêtement qui rappelle l'armure que portaient les chevaliers à l'époque médiévale.

Avec ses étudiants, le professeur Peter Radziskewski a mis au point différents prototypes de roues dans le but de trouver le modèle idéal pour l'exploration lunaire. Remplie de billes et protégée par la cotte de mailles, elle est conçue pour absorber les chocs et s'adapte très bien au sable.

Sur la Lune, la faible gravité limite la vitesse des véhicules. La moindre saillie peut causer de graves accidents. Or, une roue à particules permet de dissiper l'énergie et, par le fait même, rebondit moins.

En essai au sud de Montréal dans le laboratoire de l'Agence spatiale canadienne, qui est partenaire du projet, cette roue absorbe les chocs et offre une excellente traction, en plus de mieux épouser la surface des roches.

Toutefois, comme un pneu qui serait dégonflé, elle requiert beaucoup d'énergie pour rouler, ce qui demeure un problème.

L'Agence spatiale développe en ce moment deux prototypes de véhicules, l'un pour la Lune et l'autre pour Mars. Normalement, le prototype final du véhicule lunaire devrait être prêt au printemps 2012.

D'après un reportage de Benoit Giasson

Facebook