Surprise sur l'astéroïde 24 Thémis

Radio-Canada avec Agence France-Presse et Nature
Reconstitution artistique de la ceinture d'astéroïdes 24 Thémis est situé à 479 millions de kilomètres du Soleil, l'équivalent d'environ trois fois la distance moyenne entre ce dernier et la Terre.(Reconstitution artistique de la ceinture d'astéroïdes)  Photo :  NASA

La ceinture de corps rocheux située entre les planètes Mars et Jupiter a réservé une surprise de taille aux astronomes : de l'eau glacée et de la matière organique recouvre la surface d'au moins un astéroïde.

Des astronomes américains détectent de l'eau gelée et de la matière organique à la surface d'un astéroïde situé entre Mars et Jupiter. Cette découverte alimente la thèse selon laquelle l'eau sur Terre proviendrait de ces objets célestes.

En effet, l'astéroïde 24 Themis est couvert de glace et de ce qui semble être de la matière enrobée. Les analyses de la lumière du Soleil réfléchie par cet astéroïde laissent penser qu'il s'agit de liaisons chimiques carbone-hydrogène.

« La glace d'eau est bien plus fréquente sur les astéroïdes qu'on ne le pensait, et pourrait même être répandue à l'intérieur. » — Andrew Rivkin, de l'Université John Hopkins

Les scientifiques affirment que le spectre lumineux qu'ils ont analysé est resté constant lors de la rotation de l'astéroïde, ce qui leur a permis de déterminer que la glace et la matière organique sont réparties équitablement sur la surface de l'astre de 200 km de long.

La large présence de glace à la surface de 24 Themis est inattendue, affirment les chercheurs. Habituellement, les corps rocheux de la ceinture d'astéroïdes sont jugés trop proches du Soleil pour que la glace s'y maintienne durablement.

Certains astronomes estiment qu'un réservoir d'eau glacée pourrait se cacher sous sa surface, réalimentant régulièrement la pellicule gelée externe.

Ces découvertes alimentent la thèse selon laquelle l'eau qui se trouve sur Terre proviendrait d'astéroïdes.

Le détail de ces observations réalisées à l'aide du télescope à infrarouge situé au sommet du volcan Mauna Kea, à Hawaï, est publié dans le magazine Nature.

En complément

  • science
    dossier -  50 ans d'exploration spatiale Le 4 octobre 1957, le satellite Spoutnik est mis en orbite. C'est le début de l'aventure spatiale.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.