La NASA première cliente

camera-astrophysique-UM  Photo :  UdM

Une nouvelle caméra astronomique ultra-sensible développée par l'équipe du chercheur Olivier Daigle, de l'Université de Montréal, vient d'être achetée par la NASA.

L'agence spatiale américaine met la main sur la première caméra astronomique développée par une équipe de chercheurs menée par Olivier Daigle de l'Université de Montréal. Son attrait : elle est la plus sensible au monde.

L'appareil a été conçu pour l'Observatoire du Mont-Mégantic par l'étudiant Daigle dans le cadre de son doctorat au Département de physique sous la direction du Pr Claude Carignan. Les résultats obtenus ont été tellement spectaculaires que l'agence spatiale américaine a voulu être le premier centre de recherche spatiale à l'utiliser.

Il s'agit d'un dispositif d'imagerie numérique qui permet d'amplifier les photons perçus par les caméras d'astronomie ou celles d'autres instruments employés dans des situations de très faible luminosité.

La caméra est munie d'un contrôleur qui compte les photons. Ce contrôleur produit 25 gigabits de données par seconde. Les signaux électriques utilisés pour piloter la puce d'imagerie sont 500 fois plus précis que ceux des contrôleurs actuels.

Cette grande précision permet de réduire les sources de bruits qui nuisent aux faibles signaux provenant des objets astronomiques de la voûte céleste. Ainsi, elle permet d'augmenter considérablement la sensibilité des détecteurs.

En comparaison, la sensibilité obtenue est la même que si on doublait le diamètre du miroir du télescope du Mont-Mégantic.

Plusieurs autres centres de recherche dans le monde ont également passé des commandes à l'entreprise Photon etc, qui a développé une version commerciale et qui l'intègre dans des caméras complètes.

Facebook