Le ministre précise sa pensée

Radio-Canada avec La Presse Canadienne, Globe & Mail, CTV et CBC
Gary Goodyear Le ministre des Sciences et Technologies lors de son assermentation, le 30 octobre 2008.  Photo :  PC/Fred Chartrand

Le ministre fédéral des Sciences et Technologies, Gary Goodyear, a finalement indiqué qu'il croit à la théorie de l'évolution.

Le ministre des Sciences et Technologies, Gary Goodyear, affirme qu'il croit à la théorie de l'évolution, après avoir refusé de répondre aux questions sur le sujet en affirmant qu'il est chrétien.

Cette prise de position intervient au lendemain de quelques déclarations plutôt imprécises du ministre sur le sujet.

Mardi matin, lors d'une entrevue accordée au Globe and Mail, le ministre avait refusé de dire s'il croyait en la théorie de l'évolution de Charles Darwin.

Il estimait à ce moment que ses croyances personnelles n'avaient rien à voir avec ses fonctions politiques.

« Je suis chrétien et je ne crois pas que ce soit approprié de me poser une question sur ma religion. » — Gary Goodyear

Ensuite, en après-midi, il a affirmé en ces mots, sur les ondes de CTV, qu'il croyait en l'évolution:

« Nous évoluons chaque jour, chaque décennie, l'intensité du Soleil, les espadrilles, les talons hauts, nous évoluons face à notre environnement. » — Gary Goodyear

Après cette déclaration ambiguë, il a répété que cette question n'était pas pertinente, qu'il était totalement dévoué à son ministère et que ses croyances religieuses n'avaient pas d'influence sur la politique scientifique du Canada.

M. Goodyear est député conservateur depuis 2004; il a été nommé ministre d'État pour les Sciences et Technologies en octobre 2008.

Un porte-parole du premier ministre Stephen Harper, Kory Teneycke, affirme dans un entretien avec la Presse canadienne que le ministre a fait ces déclarations après avoir été interrogé par un journaliste sur ses croyances religieuses dans une interview portant sur la politique scientifique du gouvernement.

Le porte-parole affirme que le créationnisme n'est pas au programme scientifique des conservateurs.

Réaction

Le Pr Dolph Schluter, de l'Université de la Colombie-Britannique, se dit inquiet et embarrassé par les déclarations du ministre. Il est inquiet puisque le travail du ministre est de guider le développement des politiques scientifiques canadiennes.

Le professeur affirme que l'évolution est le fondement même de la biologie moderne et que de répondre à une question la concernant n'a rien à voir avec la religion.