La solution contre le virus Zika pourrait venir de l'Ontario

Le reportage de Philippe de Montigny

Des entrepreneurs de Toronto se sont lancés, un peu par accident, dans le combat contre le virus Zika.

Le piège à moustiques de la compagnie Greenlid, déjà aspergé d'insecticide, a seulement besoin d'eau pour fonctionner. Après avoir piqué quelqu'un, les moustiques femelles veulent pondre leurs oeufs près de l'eau. Le piège attire ces moustiques, qui meurent après être entrés en contact avec l'insecticide.

Les entrepreneurs ont conçu ce piège à moustiques biodégradable qui est cinq fois moins cher que ceux qui se trouvent actuellement sur le marché. Le bas prix serait donc avantageux pour les pays en voie de développement touchés par le virus Zika, explique l'infectiologue Isaac Bogoch.

Ce piège s'inspire d'une autre invention de Morgan Wyatt. Il a proposé, à l'émission de CBC Dragon's Den, un contenant pour compost qui se décompose.

Après un an et demi de tests en Australie, le gouvernement a acheté 4000 pièges à Greenlid pour tenter d'éradiquer la dengue, une maladie qui se transmet également par des piqûres de moustiques.

L'entreprise dit négocier avec les gouvernements de trois autres pays en vue de déployer ses pièges à moustiques notamment dans des zones où le virus Zika se propage. Un organisme international pourrait aussi s'associer au projet.