Le vaccin antigrippal serait efficace à 50 %, selon une étude

Le vaccin contre la grippede nouveau offert à Alma. Le vaccin contre la grippe de nouveau offert à Alma.

De nouvelles données indiquent que les Canadiens qui ont reçu un vaccin contre la grippe cette année réduiront d'environ de moitié leurs risques d'être victimes de maladies qui nécessiteront des soins médicaux.

Il s'agit d'un résultat légèrement inférieur à l'estimation de l'efficacité du vaccin fournie vers la fin de la semaine dernière par les Centres de contrôle des maladies (CCM), aux États-Unis.

En terre américaine, les CCM avancent plutôt que le vaccin de cette année réduit les risques de 62 % au total, et des virus de l'influenza A de 55 %.

Selon la Dre Danuta Skowronski, qui a mené l'étude au Canada, la différence entre les deux pays tient au fait qu'au nord de la frontière, la majorité des infections, cette année, ont été causées par la souche H3N2 de l'influenza A.

Mme Skowronski, qui travaille pour le CCM de Colombie-Britannique, soutient que bien que la protection ne soit pas aussi élevée que le voudraient les pouvoirs publics, elle demeure importante malgré tout.

L'estimation réalisée au Canada s'appuie sur des données soumises par un réseau de plusieurs centaines de médecins famille du Québec, de l'Ontario, du Manitoba, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique.

Du côté américain, l'efficacité du vaccin a été favorisée par le fait que l'estimation de l'efficacité du module contre l'influenza B s'établit à 70 %.

Au Canada, toutefois, le réseau de surveillance n'a pas constaté suffisamment de cas de cette maladie pour générer, pour l'instant, une estimation fiable de l'efficacité de cette composante.

Aux dires de la Dre Skowronski, des analyses supplémentaires seront générées à la fin de la saison grippale.

info en continu

Facebook