Un homme rate sa tentative de survol de l'Atlantique à l'aide de ballons

Un homme s'envole dans les airs à l'aide de ballons gonflés à l'hélium Un homme s'envole dans les airs à l'aide de ballons gonflés à l'hélium  Photo :  Mark McBreairty

Un Américain qui tentait de traverser l'Atlantique à l'aide de centaines de ballons gonflés à l'hélium a finalement été contraint de se poser à Terre-Neuve.

Jonathan Trappe avait décollé jeudi matin d'un champ dans l'État du Maine, près de la frontière canadienne.

Il espérait devenir le premier homme à traverser l'Atlantique avec des ballons. Plutôt que d'utiliser un ballon à air chaud traditionnel, la nacelle de M. Trappe était transportée par 300 ballons gonflés à l'hélium, dans une scène qui semblait tirée du film Là-haut.

Le périple se déroulait bien jeudi soir, mais quelques heures plus tard, l'homme a mis un message en ligne sur Facebook : « On dirait que je ne suis pas en France. »

La Gendarmerie royale du Canada a indiqué que M. Trappe avait déclaré avoir de la difficulté à contrôler ses ballons avant de se poser. Il a atterri en douceur et n'a pas eu besoin de secours médicaux.

La GRC a précisé que M. Trappe prévoyait sortir seul de l'endroit isolé où il s'était posé et qu'il récupérerait lui-même son équipement.

Son voyage aurait normalement dû durer entre trois et six jours.

M. Trappe avait déjà réussi à traverser la Manche de cette façon. Pour traverser l'Atlantique, sa nacelle était en fait un radeau de sauvetage qu'il aurait utilisé en cas d'amerrissage involontaire.

La Presse Canadienne