Radio-Canada.ca/Nouvelles

  Grands titres Le monde Politique Économie Science et communications  


Gerald Bull assassiné par le Mossad
Mise à jour le jeudi 2 janvier 2003, 22 h 39 .
.
.
Gerald Bull
.
Selon un quotidien belge, les services secrets israéliens auraient commandé l'assassinat, en 1990, de l'ingénieur canadien Gerald Bull, qui travaillait à la mise au point d'un supercanon pour le régime irakien. La police belge disposerait en effet de documents prouvant l'implication de tireurs d'élite du Mossad.Extrait vidéo

Le supercanon, appelé Dinosaure, devait permettre à l'Irak de viser l'État hébreu depuis son territoire, ce qui portait à croire, au moment du meurtre, que le Mossad était derrière l'opération. Aujourd'hui, près de 13 ans après l'assassinat, les autorités policières auraient finalement trouvé des documents prouvant cette thèse. La justice belge détiendrait même l'identité d'un suspect. Ce dernier posséderait l'objet fétiche de la victime qui lui a été volé le jour de sa mort. C'est à partir de ce fait que des accusations pourraient être portées.

.
Le Dinosaure était un canon géant de 175 mètres, d'un diamètre de 1000 millimètres et capable d'envoyer des projectiles de 10 tonnes à 700, 900 voire 1500 kilomètres.

Mais Gerald Bull n'avait pas que les Israéliens comme ennemi. À sa mort, on a aussi soupçonné les Américains et les Britanniques, et même des Irakiens qui auraient pu douter de la fidélité de Bull.


Hyperliens *
* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Retour au nouvelles Retour aux nouvelles Haut de page  Haut de page
Imprimer   Partager avec un ami


7 juin 1973

Début de la visite historique du chancelier ouest-allemand Willie Brandt en Israël.




Les politiques familiales

Haïti: entre la dictature et la pauvreté

Un Canada actif et en santé



DNC

Michel Labrecque
La guerra, no señor !

Chroniques d'Afrique

Retour à MontréalPlus.caRetour à QuébecPlus.ca