Pierre Dansereau s'éteint à l'âge de 99 ans

Pierre Dansereau Pierre Dansereau

Le pionnier de l'écologie mondiale, professeur et philosophe montréalais Pierre Dansereau est décédé à l'âge de 99 ans. Celui qui dirigeait encore récemment son laboratoire sur l'étude des écosystèmes de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) aurait eu 100 ans le 5 octobre prochain.

Surnommé l'écologiste aux pieds nus en raison de sa passion pour la recherche sur le terrain, Pierre Dansereau a connu une carrière phénoménale qui s'est étendue sur six décennies.

Chercheur infatigable, M. Dansereau a remporté une cinquantaine de prix et d'honneurs pour son apport à la science et pour ses travaux sur l'environnement. Il a écrit plus de 600 publications scientifiques, en plus de participer à d'innombrables colloques et de récolter une quinzaine de doctorats.

Scientifique et humaniste, Pierre Dansereau est l'un des rares intellectuels contemporains à avoir harmonisé les sciences naturelles avec les sciences humaines. Ses recherches l'ont mené à redéfinir les relations entre les espèces vivantes; entre l'être humain et son milieu.

L'une des principales préoccupations de l'écologiste était de protéger la nature et le patrimoine tout en sensibilisant le public à l'écologie humaine. Il prônait un développement harmonieux entre la ville et la campagne. Dans cette optique, l'une de ses grandes réalisations aura été le parc agricole Bois-de-la-Roche de Senneville. Le parc constitue un espace unique au monde qui permet aux gens d'entrer en contact direct avec l'agriculture.

Retour sur sa longue et brillante carrière

Études européennes

Pierre Dansereau étudie en Europe en 1936, mais il ne peut présenter sa thèse de doctorat puisque l'écologie n'est pas encore reconnue comme une science. Il rentre au Canada pour travailler avec le frère Marie-Victorin au Jardin botanique et pour enseigner à l'Université de Montréal. Il quittera l'institution quelques années plus tard en raison du conservatisme de l'époque auquel ses percées intellectuelles s'accommodent mal.

L'Université du Michigan l'accueille au début des années 1950 et lui offre les meilleures conditions pour effectuer de la recherche et prodiguer son enseignement. Il qualifiera ses années passées au Michigan des « plus belles années de sa carrière ».

Il revient au Québec au début des années 1970. Il effectue un retour à l'Université de Montréal, à la faculté d'aménagement. Il réalisera une des premières grandes études d'impacts environnementaux dans le cadre du projet de construction de l'aéroport de Mirabel. Un désastre, selon lui, puisqu'il s'est avéré incapable de limiter les dégâts.

Dans les dernières années de sa vie, Pierre Dansereau constate que les écologistes sont devenus partie prenante des grands projets. Il croyait au rattrapage historique. Le débat s'est transféré sur le plan de l'éthique en environnement et il souhaitait une meilleure distribution des ressources écologiques pour l'avenir.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook