Sous le feu de la guerre…  

L’année 2003 fut certes celle de la guerre contre l’Irak. Déclenché le 20 mars, le conflit a été le reflet d’un combat très inégal entre la première puissance militaire mondiale et l’armée d’un pays pétrolier miné par des années d’embargo économique et par un président dictateur.

Les forces américaines, appuyées par quelques troupes britanniques, ont rapidement pris le dessus sur l’armée de Saddam Hussein. La suite est toutefois demeurée pénible pour les militaires de la coalition, qui ont essuyé des attaques presque quotidiennes depuis la fin des combats majeurs, décrétée le 1er mai. Seule la capture de Saddam Hussein, vers la fin de l’année, donne un peu de lustre au succès attendu.

L’offensive contre l’Irak a toutefois été précédée par une autre guerre, diplomatique celle-là, qui a déchiré la communauté internationale et remis profondément en question le rôle et la légitimité des Nations unies. La cassure entre les États-Unis et la Grande-Bretagne d’une part, et la France, la Russie et l’Allemagne, voire le Canada, d’autre part, continue d’ailleurs d’empoisonner les relations internationales.

Sur un autre front de la guerre, celle contre le terrorisme, les résultats ont paru mitigés à la lumière de nombreux attentats, dont ceux, inédits, contre l’ONU et la Croix-Rouge en Irak. Fait nouveau, les pays musulmans tels que la Turquie, le Maroc et l’Arabie saoudite font maintenant partie des cibles des nébuleuses terroristes, dont la plus citée demeure Al-Qaïda, de l’introuvable Oussama ben Laden.

Sur la scène canadienne, les batailles se sont plutôt faites sur le terrain politique. La rivalité entre Jean Chrétien et Paul Martin a connu son épilogue lors du couronnement de l’ancien ministre des Finances à la tête du Parti libéral, et donc au poste de premier ministre. N’empêche, Jean Chrétien a voulu laisser sa marque en fin de carrière, avec son opposition à la guerre contre l’Irak, ses projets de loi sur le mariage gai et la décriminalisation de la marijuana.

Au provincial, rien de moins que huit élections ont eu lieu. Au Québec, le changement du 14 avril s’est vite avéré drastique, les réformes entreprises à toute vapeur par le gouvernement de Jean Charest provoquant des perturbations sociales jamais vues depuis 20 ans dans la province. Le printemps 2004 s’annonce chaud.

La mort de la photojournaliste canadienne Zahra Kazemi en Iran, les feux de forêts en Colombie-Britannique, l’affaire Saint-Charles-Borromée et la fin du mégaprocès des Hells Angels ont aussi marqué l’actualité nationale.

En sciences, la crise du SRAS et la découverte d’un cas de vache folle sont restées au centre des préoccupations, tandis que le sida demeure l’un des plus grands défis du 21e siècle. Dans l’espace, la désintégration en plein vol de la navette Columbia, le voyage d’un premier taikonaute (astronaute chinois) et les images de Mars Explorer ont frappé l’imaginaire.

Sur la scène culturelle, outre les succès inespérés du cinéma québécois, le monde de la danse a subi une grande perte avec la mort du FIND. Autres départs, plusieurs artistes importants nous ont quitté, dont le jazzman montréalais Charles Biddle, l’homme de théâtre Jean-Pierre Ronfard, le poète Roland Giguère, l’actrice Katharine Hepburn, et, bien sûr, Marie Trintignant, dans des circonstances tragiques.

Enfin, l’année sportive s’achève avec panache pour le Canada, qui compte désormais de nouveaux champions du monde : Mélanie Turgeon, Alexandre Despatie, Émilie Heymans, Perdita Felicien, Shae-Lynn Bourne et Victor Kraatz. Cela augure bien pour les Jeux olympiques d’Athènes en 2004, six ans avant ceux… de Vancouver!

La retraite de Patrick Roy et les avatars du Canadien retiennent aussi l’attention, mais les faits marquants restent la victoire de Mike Weir au Tournoi des maîtres et l’attribution du trophée Cy Young au lanceur Éric Gagné.

Notre revue de l’année vous propose un tour d’horizon en 12 tableaux par section, avec l’événement marquant de chacun des mois.

 

Suggérez ce site - Équipe internet  
  © Radio-Canada 2003
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre