Au Québec, le dernier condamné ayant été exécuté, le 11 mars 1960, est un certain Ernest Côté. Quelques heures avant sa mort, il déclare : « La société canadienne doit se débarrasser de la peine capitale. La peine de mort ne peut pas sérieusement et en toute honnêteté exercer un effet préventif contre le meurtre. » Cette opinion, qui a déjà fait son chemin dans la société de l'époque, ne tardera pas à envoyer la potence aux oubliettes.  
     

 
   


La dernière exécution

La dernière exécution au Canada a eu lieu le 11 décembre 1962. Il s'agit en fait d'une double exécution qui s'est tenue à la prison Don Jail, à Toronto.

Ronald Turpin et Arthur Lucas avaient tous deux été condamnés à mort pour avoir tué des policiers pendant un cambriolage. Ils furent littéralement pendus dos à dos. Les journaux torontois de l'époque rapportent leur mort à 0 h 18 du matin.

Quelque années plus tard, en 1967, le gouvernement libéral de Lester B. Pearson élimina la peine capitale, sauf dans les cas de meurtre de policiers et de gardiens de prison.

 

 

Page précédenteRetour dans le haut de la pagePage suivante