JOURNALISTES : Florence Meney, Aïda Zenova, Claude Fortin

Accueil

Les mines antipersonnel dans le monde

Chronologie

Hyperliens


Qu'est-ce qu'une mine antipersonnel ?

Une mine antipersonnel, c'est un engin explosif conçu pour être déclenché par une action involontaire de l'ennemi, provoquant la mise hors de combat de ses troupes. Ces mines sont posées dans le sol. Elles sont souvent en plastique, ce qui en fait des armes très difficiles à détecter. Longtemps après que les conflits soient terminés, elles demeurent actives dans la plupart des cas. Ces mines peuvent exploser lorsque quelqu'un marche dessus ou simplement à proximité. Certaines soufflent littéralement la personne, d'autres explosent en projetant des éclats de métal. Ceux qui survivent à ces explosions ont les os émiettés et les membres déchiquetés.

La fabrication d'une mine antipersonnel coûte de 3 à 10 dollars. Son enlèvement coûte 100 fois plus cher, en plus de coûter la vie à un démineur toutes les 5000 mines. Parmi les pays producteurs figurent les États-Unis, la Russie, la Chine, le Pakistan, l'Égypte, l'Inde, la Birmanie et le Pérou.

 

Qui adhère au Traité des mines antipersonnel ?

- Les 129 États parties au Traité d'interdiction des mines, qui ont signé et ratifié (ou adhéré) au Traité d'interdiction des mines antipersonnel :

Afghanistan, Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Allemagne, Andorre, Angola, Antigua & Barbuda, Argentine, Australie, Autriche, Bahamas, Bangladesh, Barbade, Belgique, Belize, Bénin, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Brésil, Bulgarie, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Cap-Vert, Chili, Colombie, Comores, Costa Rica, Côte-d'Ivoire, Croatie, Danemark, Djibouti, Dominique, Équateur, Érythrée, Espagne, Fidji, France, Gabon, Gambie, Ghana, Guatemala, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Grenade, Honduras, Hongrie, Île Maurice, Irlande, Islande, Italie, Jamaïque, Japon, Jordanie, Kenya, Kiribati, Liberia, Liechtenstein, Lesotho, Luxembourg, Macédoine (FYR), Madagascar, Malaisie, Malawi, Maldives, Mali, Malte, Mauritanie, Mexique, Monaco, Mozambique, Namibie, Nauru, Nicaragua, Niger, Nigeria, Niue, Norvège, Nouvelle-Zélande, Ouganda, Panama, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Philippines, Portugal, Qatar, République démocratique du Congo, République du Congo, République dominicaine, République de Moldavie, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Rwanda, Saint-Marin, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Île Salomon, Salvador, Samoa, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Suriname, Swaziland, Tadjikistan, Tanzanie, Tchad, Thaïlande, Togo, Trinité et Tobago, Tunisie, Turkménistan, Uruguay, Vatican, Venezuela, Yémen, Zambie, Zimbabwe.

- Les 16 pays signataires du Traité d'interdiction des mines, qui doivent encore le ratifier :

Brunei Darussalam, Burundi, Chypre, Éthiopie, Grèce, Guyana, Haïti, Îles Cook, Îles Marshall, Indonésie, Lituanie, Pologne, Sao Tomé-et-Principe, Soudan, Ukraine, Vanuatu.

 

- Les 49 pays non-signataires du Traité d'interdiction des mines :

Arabie Saoudite, Arménie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bhoutan, Biélorussie, Chine, Corée du Nord, Corée du Sud, Cuba, Égypte, Émirats arabes unis, Estonie, États-Unis, Fédération de Russie, Finlande, Géorgie, Inde, Irak, Iran, Israël, Kazakhstan, Kirghizistan, Koweït, Laos, Lettonie, Liban, Libye, Maroc, Micronésie, Mongolie, Myanmar (Birmanie), Népal, Ouzbékistan, Pakistan, Palau, Papouasie Nouvelle-Guinée, République centrafricaine, République fédérale de Yougoslavie, Singapour, Somalie, Sri Lanka, Sultanat d’Oman, Syrie, Timor Oriental, Tonga, Turquie, Tuvalu, Vietnam.

 

Une idée de l'ampleur du fléau

On constate une diminution du nombre de victimes des mines antipersonnel. Pourtant, selon les ONG, on compterait plus 230 millions de mines enfouies dans la terre d'une centaine de pays, dont beaucoup sont des pays très pauvres. La plupart des victimes se retrouvent en Afghanistan, en Angola et au Cambodge.
Chaque année, les équipes des Nations unies déterrent 85 000 mines. En Afghanistan seulement, on estime que 10 millions de mines sont enfouies dans le sol. Les programmes de déminage et de sensibilisation des populations aux dangers des mines se poursuivent dans près de 80 pays.

L'Afghanistan : ce pays où marcher peut tuer
Un reportage de l'émission Dimanche magazine
(6 janvier 2002)

 

Suite du dossier