Journaliste: Michel Labrecque  
Journaliste Internet: Sophie-Hélène Lebeuf  

Le combat d'une jeune Indienne pour son indépendance

 


 Sans frontières, le 10 mars 
 Durée: 10 min

L'Inde est un pays tiraillé entre tradition et modernité. L'ouverture économique et l'apparition d'une classe moyenne jeune et urbanisée accentuent cette coupure. Une des traditions remises en cause par la jeunesse des classes moyennes est le fameux «mariage arrangé», dans lequel les parents décident du conjoint des jeunes femmes et paient une dote faramineuse à la famille du garçon.

Padmini Ravi, une jeune Indienne de 24 ans, a décidé de résister aux pressions familiales et de poursuivre sa formation professionnelle avant de devenir épouse. Elle revendique aussi le droit de choisir son mari. À travers elle, on perçoit le dilemme de nombreux jeunes Indiens et Indiennes des classes moyennes face aux traditions de leur pays.

Quelques données sur la population:

Âge médian:
la moitié de la population a moins de 24,1 ans
Espérance de vie: 63,6 ans
Taux de fécondité: 2,91 enfants par femme
Mortalité infantile: 59,59 décès pour 1000 naissances (au Canada, il y a 4,88 décès pour 1000 naissances)
Nombre de personnes atteintes du sida ou qui ont contracté le VIH: près de 4 millions
Religions: hindouisme (80 %), islam (14 %), christianisme (2,4 %), religion sikh (2,9 %), bouddhisme (0,7 %), jaïnisme (0,5 %), autres (0,4 %)
Taux d'analphabétisme: 28,2 % pour les hommes, et 51,7 % pour les femmes (données conservatrices)
Population vivant sous le seuil de pauvreté: 25 %
Population vivant dans les villes: 28,1 %

Les castes en bref:
Dans la société indienne, divisée par des classes sociales fermées, la hiérarchie est fondamentale. Légalement aboli depuis des décennies, le système des castes, qui repose sur la pureté du sang, n'en continue pas moins de définir l'Inde. L'appartenance à une caste détermine notamment le travail d'un individu, le choix de son conjoint de même que ses droits. En général, l'endogamie prévaut: un individu doit épouser un membre de sa caste. Au sommet de cette hiérarchie, se trouvent les prêtres (brahmanes), suivis des guerriers, des marchands, des gens ordinaires et des serviteurs, puis, tout en bas de l'échelle sociale, des intouchables (dalits). Ces individus hors-caste incarnent le degré extrême de l'impureté; les brahmanes, la pureté extrême.


 Sans frontières, le 10 mars 
 Durée: 10 min

 

                                                 Design et intégration: Luc Lavigne    © Radio-Canada.ca