Journaliste: Michel Labrecque  
Journaliste Internet: Sophie-Hélène Lebeuf  

Nadir Godrej, un titan au cœur de la mondialisation

 

  Sans frontières, le 8 mars
    Durée: 12 min

Un portrait de Nadir Godrej, un des deux grands patrons du conglomérat industriel Godrej Industries, qui se spécialise autant dans les appareils ménagers que dans les logiciels, entre autres. Son empire, qui emploie 12 000 personnes, s'étend jusqu'aux États-Unis. Il fait partie de cette élite, grisée par le feel good factor, qui croit que l'Inde deviendra une puissance économique d'ici 10 ans et un pays riche d'ici un quart de siècle. Non seulement croit-il à la mondialisation, mais il se mondialise lui-même, ouvrant des bureaux ailleurs en Asie, et même aux États-Unis. Il considère notamment qu'en accueillant des emplois de haut niveau déplacés par des entreprises américaines, son pays prend, en quelque sorte, sa revanche sur l'histoire et recueille enfin sa juste part de la richesse mondiale. Ses prétentions ne sont pas aussi saugrenues que certains pourraient le penser: l'Inde connaît la croissance la plus forte au monde, après la Chine.

 

Quelques données économiques:

PIB de l'Inde:
2664 milliards $US (2002)
PIB par habitant: 2600 $US (2002)
Croissance annuelle: 7 %
Population active: 450,8 millions de personnes
Taux de chômage: 8,8 % (2002)
Principales ressources: charbon (4e plus grande réserve mondiale), minerais de fer, manganèse, mica, bauxite, minerais de titanium, chromite, gaz naturel, diamants, pétrole. L'Inde est également le plus grand producteur d'opium légal destiné à l'industrie pharmaceutique.
Principales faiblesses: taux d'inflation élevé, défit budgétaire élevé, manque d'infrastructures routières et portuaires, chômage, sous-emploi

 

En bref:
Convertie à l'économie de marché, l'Inde traverse une période de transition. Forte de plusieurs atouts, elle connaît la deuxième plus forte croissance au monde. L'industrie textile y est très active, mais c'est surtout le secteur des nouvelles technologies, en hausse de 30 % en 2002, qui contribue à cette croissance. L'Inde est d'ailleurs devenue un des principaux joueurs dans l'exportation de logiciels. Autres forces: une économie en puissance, un marché gigantesque, des investissements étrangers, une forte compétitivité, un coût peu élevé de la main-d'œuvre, etc. Par conséquent, on assiste de plus en plus au développement de la classe moyenne. Une difficulté importante subsiste: la surpopulation handicape sévèrement l'économie, et près du quart de la population est trop pauvre pour s'alimenter correctement.

   Sans frontières, le 8 mars
      Durée: 12 min


 

                                                 Design et intégration: Luc Lavigne    © Radio-Canada.ca