Journaliste: Michel Labrecque  
Journaliste Internet: Sophie-Hélène Lebeuf  

L'Inde du premier monde à Bangalore

 
 Diffusion: Dimanche magazine, 7 mars  
   Durée: 15 min

Cinquième ville de l'Inde, Bangalore est une métropole de 5,5 millions d'habitants. Centre de recherches aérospatiales et technologiques depuis les années 60, elle est devenue, depuis 10 ans, la Silicon Valley indienne. De grandes entreprises américaines comme Intel, GE, IBM, Texas Instruments, entre autres, s'y sont installées. Bangalore a également vu naître une industrie indienne du logiciel, incarnée par des géants comme Infosys et Wipro, qui emploient des dizaines de milliers de personnes.

Au-delà de son développement économique, Bangalore incarne le rêve indien d'arriver au monde développé. Environ 40 % de la population appartient à la classe moyenne ou aisée, une proportion plus élevée que partout ailleurs. Mais, bien que les bidonvilles bangalorois soient moins sordides et moins nombreux que dans la métropole financière, Bombay, de nombreux problèmes de pauvreté et d'infrastructures subsistent.

Quelques chiffres:

Nombre d'Indiens dans la classe moyenne:
entre 150 millions et 300 millions
Ventes de motocyclettes par jour: 10 000
Nouvelles ventes de téléphones cellulaires chaque mois: plus de 1 million
Nombre de foyers possédant une télévision: 31,6 %
Nombre de foyers possédant une automobile: 2,5 %
Nombre de centres d'achats en Inde en 1999: 1
Nombre de centres d'achats en Inde prévu d'ici la fin de 2004: 150
Augmentation annuelle de la consommation de vin à Bangalore: 25 %
(même s'il coûte 10 fois plus cher que la bière)
Nombre de multinationales installées à Bengalore depuis 2001: 230

Même s'ils gagnent en moyenne quatre ou cinq fois moins cher que leurs collègues nord-américains, ces jeunes professionnels de l'informatique et des services ont une vie totalement différente de celle de leurs parents: ils fréquentent les nombreux pubs de la ville, s'habillent à l'occidentale et achètent voitures et autres biens de consommation. On peut même trouver des groupes de femmes qui chantent les succès anglo-saxons, chose encore très rare au pays de Ganesh.

Bangalore est-elle un modèle pour l'avenir de l'Inde, ou incarne-t-elle le fossé grandissant entre une élite riche et des pauvres misérables? Des Bangalorois répondent à ces questions.

 Diffusion: Dimanche magazine, 7 mars  
   Durée: 15 min

 

 

                                                 Design et intégration: Luc Lavigne    © Radio-Canada.ca