Imprimer cette page

Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE


Pour en discuter avec nous...

Cet espace de dialogue, de réflexion et de débat d'idées est aussi le vôtre. Nos carnetiers sont là, non pour mettre de l'avant leurs opinions, mais pour lancer une discussion et vous permettre de vous exprimer sur les événements marquants qui surviennent ici ou ailleurs dans le monde. Nous lisons tous les commentaires reçus, mais nous modérons chacun des carnets pour ne retenir que les commentaires les plus pertinents selon les sujets abordés. Seules les interventions signées et faites dans le respect d'autrui sont retenues. Pour en savoir plus, lisez
la nétiquette.
Bonne réflexion!

Veuillez noter que les forums de discussion des Carnets sont ouverts pendant deux semaines.

Carnet Alain Gravel

2 octobre 2008

Plaintes par anticipation


On n'a pas vu ça souvent à Radio-Canada. 
 
Une dizaine de plaintes acheminées à l'ombudsman, Julie Miville-Dechesne, et une mise en demeure expédiée par un bureau d'avocats, même si le reportage n'est pas encore diffusé. 
 
Ces plaintes concernent notre enquête sur la biologie totale, réalisée par Guy Gendron et Germain Thibault. 
 
Elles ont été acheminées il y a quelques mois, comme mes collègues étaient encore en tournage. 
 
C'est dire comme ce sujet est délicat. 
 
Déjà, l'ombudsman a signifié aux plaignants qu'elle ne rendrait pas de décisions avant la diffusion du reportage. Cela se justifie par le fait qu'elle ne veut pas s'immiscer dans l'indépendance du processus éditorial de l'émission. 
 
Mais dès la diffusion du reportage, elle aura tout le temps pour se pencher sur le sujet. 
 
Tournage clandestin 
 
Ce reportage illustre bien la nécessité d'utiliser des moyens clandestins pour réaliser des enquêtes journalistiques. 
 
Plusieurs fois, nous avons eu recours aux caméras cachées dans sa réalisation. Nous avons, entre autres, filmé une session complète de formation en biologie totale en France. 
 
Dans le tournage effectué au Québec, nous avons dû aller plus loin. Il a fallu que Guy Gendron se déguise lorsqu'il se faisait passer pour un client, de façon à ne pas être reconnu. Il s'est fait pousser la barbe, il s'est rasé le crâne, il a changé ses lunettes, en plus de se faire installer de fausses dents. Il a même changé d'identité.  
 
L'utilisation de ces moyens est exceptionnelle. 
 
Mais pour une émission comme Enquête, ils deviennent de plus en plus courants. 
 
À Radio-Canada, notre code d'éthique nous permet d'y avoir recours s'il n'y a pas d'autres moyens pour documenter notre sujet et que nous soupçonnons que des gestes à caractère antisocial ou illégal sont commis. 
 
Dans le cas du reportage sur la biologie totale, nous avons conclu qu'il était nécessaire d'utiliser ces moyens pour réussir à aller le plus loin possible dans l'illustration de cette « médecine » pas aussi « douce » qu'elle le prétend. 
 
Guy Gendron, spécialiste de la biologie totale 
 
Un mot en terminant sur mon ami Guy Gendron qui pourrait, s'il le voulait, ouvrir un cabinet pratiquant la biologie totale. 
 
Pour réussir à infiltrer une formation de biologie totale, il s'est inscrit à celle donnée par Claude Sabbah, fondateur de cette médecine douce, à Marseille dans le sud de la France. En suivre une au Québec aurait posé le risque qu'on le reconnaisse. 
 
Pendant six jours, onze heures par jour, il a écouté M. Sabbah expliquer comment guérir les pires maladies par le « décodage biologique », en somme par une psychothérapie. Théoriquement, Guy aurait les connaissances nécessaires pour pratiquer cette « médecine douce ». 
 
Il était accompagné pour l'occasion de la Dre Danielle Perrault, une médecin généraliste du Québec. Elle n'en pouvait plus après trois jours. Elle a quitté le cours en concluant que la biologie totale est un véritable danger public.  
 
Pour s'inscrire à cette formation, il faut payer 1500 $. Il y avait 50 participants. Ça fait des revenus de 75 000 $ pour une petite semaine de formation. 
 
Le Québec serait une terre d'accueil de prédilection pour les promoteurs européens de la biologie totale, où on considère que la population est plus ouverte aux médecines douces. Au point où Claude Sabbah a même songé à ouvrir chez nous une clinique de soins en biologie totale. 
 
Peut-être que mon ami Guy aurait pu y pratiquer, après une carrière journalistique bien remplie. 
 
Un mot de Guy Gendron 
 
« Les partisans de la biologie totale, fort nombreux, ont profité de ce carnet pour faire un procès d'intention aux auteurs du reportage, nous accusant d'avoir joué le jeu de la médecine traditionnelle ou d'être à la solde de l'industrie pharmaceutique. Les lecteurs de ce carnet devraient savoir que plusieurs des auteurs de ces courriels oublient de signaler leurs propres intérêts en tant que thérapeutes en biologie totale. Nous n'avons pas l'intention d'ouvrir ici un débat avec eux. Nous nous limiterons à signaler l'existence d'un site Internet que l'on ne peut soupçonner de fermeture d'esprit à l'endroit des médecines alternatives: PasseportSanté.net, sans doute LA référence dans le domaine des médecines douces au Québec. Consultez le blogue de Christian Lamontagne, l'éditeur de Passeport Santé, écrit à la suite de la diffusion de notre reportage sur la biologie totale. »

Vous avez des questions, des remarques ou voulez me suggérer des thèmes que je n'ai pas abordés?

Écrivez-moi à : carnets@radio-canada.ca

Alain Gravel est journaliste depuis 30 ans. Il s'amuse à dire qu'il est « le spécialiste des généralistes », puisqu'il a touché un peu à tout dans sa carrière. Il a fait de l'information locale, régionale, nationale et internationale, tant à la radio qu'à la télévision, en nouvelles comme en affaires publiques.

Il a étudié en arts et technologies des médias au cégep de Jonquière, puis en sciences politiques à l'UQAM, sans avoir terminé son baccalauréat (il tient à le préciser).

Alain Gravel a commencé sa carrière à la radio en 1978, tout d'abord à Québec, puis à Jonquière et finalement à Montréal à CKAC-Télémédia. Là, durant les années 80, il a fait ses premières grandes couvertures journalistiques, comme l'histoire des soeurs Lévesque et le massacre des élections ratées en Haïti en 1987.

Il est passé par la suite à TVA, où il a couvert entre autres la crise d'Oka de 1990 et la guerre du golfe Persique en 1991.

En 1993, il s'est joint à l'équipe de l'émission Le Point à Radio-Canada, animée à l'époque par Jean-FrançoisLépine. Il y a réalisé des reportages aussi divers que la légalité des «danses à 10$» ou les premières élections présidentielles en Afrique du Sud.

En 1997, Alain Gravel est devenu animateur de l'émission Enjeux. Il y est resté 10 ans, en multipliant encore les sujets d'intérêt public.

Il a signé ces dernières années quelques documentaires, tout en assumant une charge de cours en journalisme à l'UQAM.

Avec ses collaborateurs, il a remporté au fil des ans six prix Gémeaux, le Prix Italia 2004 pour un reportage sur la téléréalité, et un prix au New York International Documentary Festival pour un documentaire sur les délateurs.

Depuis l'automne 2007, Alain Gravel anime l'émission Enquête à la télévision de Radio-Canada.

Il a présidé la Fédération professionnelle des journalistes du Québec de 2004 à 2007.

16 octobre 2008

Bonjour a tous, 
 
Je viens de passer une petite demi-heure a lire les commentaires suite a cet emission de television que vous appellez "enquete". J'ai bien aimer la petite enquete statistique et j'aimerais ajouter quelques autres elements pour peut-etre aider d'autre lecteurs a lire entre les lignes. 
 
Bravo a Georges Albert, de Montreal, quoi que je doute que tu existes, pour avoir copier mot pour mot le commentaire de Shirley Taillefer, de Senneterre... 
 
Je me dois de repondre a monsieur Alain Mercier qui dit qu'il "decroche totalement quand on voit que les gens peuvent devenir des spécialistes en psychologie humaine, en biologie, des spécialistes du corps humains, etc en une petite semaine. Je suis desole de vous apprendre que monsieur Gravel vous a menti. Dans l'intro il n'essait qu'une fois de plus de salir la BTEV en disant que M. Gendron avait aquis la formation necessaire pour devenir therapeute. En fait le cour de base (qui n'est que la base) se donne en trois module qui totalisent 16 jours. De plus vous devez attendre six mois entre chaque module parce que ce qu'on y apprend est tel qu'il faut du temps pour l'integrer. Ensuite avant que le docteur Sabbah accepte de vous certifier, par l'association de BTEV du Quebec, il vous faudra prendre des ateliers techniques, trois je crois, ou on vous fera entre autre passez par une therapie personelle intense, et au moins une autre formation specifique de trois jours. 
Alors vous voyez comment se manipule l'information?

Patrick Poissant, Chelsea , Quebec

15 octobre 2008

3ième essai de commentaire (les 2 autres ne devaient pas être favorable pour la population...) 
 
La BT vient préciser la psychosomatique. 
Le concept est tellement menaçant pour les médecins qu'ils ne peuvent pas la regarder en face. Ils devraient tout réapprendre, il faut les comprendre, c'est énorme pour eux. 
Ca prendra des preuves et des preuves ... patience, nous y arriveront en temps et lieux. 
 
Le danger public selon moi est plutôt de ne pas faire connaitre ce concept aux gens qui souffrent et ne pas leur laisser le choix thérapeutique. La responsabilisation n'est pas toujours facile, ca aussi nous y arriveront, patience ! 
La guérison est un processur... 
 
Bravo à Pierre Légaré qui a osé parler de BT à Tout le monde en parle ! 

Isabel Simard, Québec

14 octobre 2008

Ce que je trouve vraiment bizarre, c,est que je ne réussis pas à trouver le producteur de l'émission "Enquête"... 
À qui sert la désinformation sur la biologie totale, aux vendeurs de pilules j'imagine,  
car il est vrai que lorsqu'on réussis à décoder et guérir d'une Mal-à-dit; les compagnie pharmaceutique vont perdre beaucouyp beaucoup d'argent,idem pour les médecins.

Blanche Rose-Manningham, Montreal

14 octobre 2008

Mon opinion sur la médecine traditionnelle: 
 
Très efficace: pour les cas d'accidents, de réparation, de chirurgie esthétique 
 
Très efficace: pour les soulagements de symptomes reliés à différentes maladies (prescription de médicaments) 
 
Très inefficace: guérison de maladie ou comportement 
 
Mon opinion sur la biologie totale: 
 
Exactement l'inverse. 
 
Alors je me pose la question, si ces 2 approches se complètent si bien, pourquoi en faire des opposées. Jamais l'une ne remplacera l'autre. Votre but est-il pas d'aider l'individu à améliorer sa santé?

Elaine Beauchemin, Boucherville

12 octobre 2008

Je suis infirmière depuis 5 ans et travaille dans un Hopital de la région de Québec. Je me suis retrouvée sans mot suite au visionnement de vos deux émissions qui ont parlé de biologie totale. C'est malheureux que des gens aux prises avec la maladie fassent profiter d'eux de cette façon dans une période de vulnérabilité. Je pense qu'encore une fois, on peut constater que la population est mal renseignée et trop renseignée à propos du domaine de la santé.

Véronique Imbeault, Québec

11 octobre 2008

Bonjour, 
J'aurais été bien curieuse d'assister à toutes les conversations tenues et au montage dans sa totalité (avec une caméra cachée) de cette émission. ;-)) Vous savez très bien jouer avec le côté phychologique des gens au montage....la preuve: les gens parlaient de cette émission avec le même ton dramatique. Pour ma part, je fais un tri de tout ce que j'entends et ce, pour toutes les émissions d'information ou de désinformation.

Hélène Lachance, Lac-st-jean

11 octobre 2008

Merci d'avertir le public qu'il y a des charlatans et usupateurs un peu partout. Même nos journalistes ne peuvent faire enquête sans se déguiser. Pourquoi ? Tout le monde a des petits bobos à régler, gros ou petits. Vos journalistes auraient pu être honnête et consulter pour une vraie pathologie ou problèmes, famililial ou autres. 
 
C'est dommage qu'il fasse mentir pour faire un reportage à sensations. Commander par qui ? Les laboratoires pharmaceutiques ou le collège des médecins ?  
 
Je trouve dommage de parler de quelque chose que l'on ne connaît pas. Dans la vie, végétale, animale ou autre, il y a un début (naissance), il y a la durée de vie et la fin (la mort). La BT ne fait pas exception à la règle mais peut permettre d'améliorer la vie. Rien n'est infaillible et il faut y mettre du sien. Travailler avec la BT n'est pas une mince affaire, mais certains y arrive très bien. J'ai consulté moi-même une fois, pour un fibrome et 1 semaine et demi plus tard j'étais opérée. Le chirurgien est venu me voir après l'opération pour m'aviser qu'il n'y avait pas de cancer et que de toute façon, mon fibrome était en train de se liquéfier. Ce n'est pas moi qui le dit mais le chirurgien. Les miracles je n'y crois pas, mais le travail intérieur, oui.  
 
En espérant que vos journalistes trouveront le courage d'aller au bout de ce qu'ils ont commencé mais avec honnêté cette fois-ci, il découvriront qu'il y a du bon dans toute chose.

Christine Vallières, Saint-Eustache

11 octobre 2008

À qui de droit, 
Je ne trouve qu'un mot pour qualifier votre émission  
et c'est profanation, profanation de grandes oeuvres 
de recherches dédiées à l'avancement de la science et de l'humanité... 
Votre idée était déjà faite avant de commencer cette enquête puisque  
vous avez utilisé les moyens qu'on emploie pour traquer des individus  
déjà présumés ou reconnus coupables.  
Ce sont les motifs de ce verdict de culpabilité que vous auriez dû démontrer 
« scientifiquement » et non pas, surtout, faire 
surgir ici et là et hors contexte, des « plus ou moins petites bêtes noires » comme on peut en trouver partout ou « monter en épingle » des tragédies comme si elles ne se produisaient que chez les patients de ceux qui pratiquent la BT ou la NMG,  
De très nombreux facteurs peuvent favoriser ou entraver une guérison.  
Qui peut déterminer avec certitude ce qui se passe réellement dans ce domaine? 
En espérant que vous donnerez la possibilité à ceux qui connaissent vraiment ces approches de les présenter  
au grand public (dans un climat harmonieux) afin que de plus en plus de gens en profitent et réalisent que certaines choses  
ont bien évolué dans le secteur de la santé grâce à des chercheurs qui y ont consacré leur vie.

Lucette Lavoie, Ottawa

10 octobre 2008

Je ne suis pas un fervent de ces stratégies biaisées où l'on se déguise et se cache pour frapper au moindre soupçon avec déjà un préjugé défavorable écrit dans le front.  
 
Ce serait plus constructif de favoriser un dialogue honnête et ouvert entre les institutions établies qui sont déjà dépassées pour assumer leurs bagages dogmatiques face à la maladie et ceux qui osent chercher plus loin et tâtonner pour trouver des alternatives à une meilleure santé. 
 
Votre pseudo-enquête ressemble ironiquement à certains journaux à potins et aux harcèlements des paparazzis... d'utiliser à leur insu, le vécu des personnes sur la place publique de façon arrogante, dans le but de discréditer et parfois ridiculiser au lieu d'informer honnêtement. 
 
Le discernement est de mise dans tous les choix de notre vie et surtout quand cela concerne notre santé physique ou mentale; à nous de s'en servir pour aller vers la ressource qui nous convient, que ce soit la Biologie Totale ou une autre approche et d'assumer nos choix.  
Aucune médecine ne peut nous donner de garanties. 
 
Je reconnais l'importance des soins médicaux traditionnels et de certains médicaments, mais nous constatons aussi que les industries pharmaceutiques s'enrichissent sur le dos de notre ignorance avec des effets secondaires qui nous conduisent souvent plus tôt au cimetière. À tout cela s'ajoute une facture exorbitante pour maintenir un système de santé débordé que tout citoyen devra payer, qu'il l'utilise ou pas. 
 
À quoi peut servir toute cette mise en scène... peut-être alimenter la discussion sur le pouvoir que nous voulons bien reconnaître sur notre propre santé. 
 
Je prends charge entièrement de ma vie, et je suis le décideur final de toute suggestion ou intervention concernant mes soins, ma vie ou ma mort dans la dignité. 
Ça me dit que l'intégrité a bien meilleur goût...partout dans nos rapports aux autres : Que l'on soit journaliste, thérapeute, chercheur ou autre... 
Merci et bon courage aux aventuriers et aventurières de la santé!

Bertrand Desfossés, Gatineau

10 octobre 2008

Oui, je me suis fait avoir.Le problême n'est pas là. 
Il y a plusieurs années mon père s'est remarié, a l'âge de 76 ans. Enquete a fait une enquête sur le Mariage des aines et la vision des enfants. Mon père Gérard Tremblay a été intervier par Enquete, il a dit tout ce que le reporter voulait entendre, mon père est comme ça, il ne sait dire non à personne. Et ce même reporter n'a PAS DEMANDER RIEN aux enfants. Sans doute que cela n'entrait pas dans sa vision des mariages entre ainés. 
Et voici qu'il remait ça avec la Biologie Totale. 
Qu'en est-il du code d'étique du journalisme? 
Devrait-on permettre encore un journalisme de cette sorte? 
Le journalisme a pour but d'informer, non de prendre parti. 
Encore une fois cela dépasse la Biologie Totale, le mariage entre ainés, et autres, mais bien la responsabilité journalistique. 
Notre DROIT a être informe.  
Imaginons pour un instant que ce même journaliste prennent partie pour le Neorhino. Que deviendrait la couverture de la campagne électorale, déjà pas très drôle. 
Je crois que Radio-Canada devrait mieux encadrer certains des ses journalistes. N'oublions pas que NOUS sommes propriétaire de Radio-Canada et que NOUS DEVONS demander ce que nous sommes en droit d'avoir. Soit un journalisme informateur, sans parti pris. 
 
Négligeant le FAIT que nous soyons d'accord ou pas avec l'information reçue, si celle-ci nous apparais biaisée ou non-conforme à nos standard, en termes de profondeur sur le sujet, nous devons en informer la DIRECTION de Radio-Canada. Encore une fois QUE NOUS SOYONS D"ACCORD ou PAS avec le sujet traité. 
Le professionnalisme voilà la solution. Si un sujet n'est pas couvert avec professionnalisme crions haut et fort. On en a le droit. Et même le devoir. 
Combien d'autres sujets devront-ils encore être couvert par ce reporter avant qu'il se fasse mettre sous enquête? 
Messieurs les journalistes faites votre travail, nous, ceux qui vous lisons, regardons, et écoutons, ferons le notre, vous payé.

Raymond Tremblay, Repentigny

10 octobre 2008

Et vous enfoncez encore le clou avec la Biologie Totale? 
J'espère que vous conservez bien vos programmes en archives car un jour on rira de cette émission complètement réactionnaire qui diabolise les idées nouvelles comme je croyais que ça ne se faisait plus depuis la fin de l'égémonie catholique au Québec. Je suppose qu'il y a quelques décennies vous auriez diabolisé pareillement la psychanalyse, l'acupuncture, l'homéopathie. C'est par la grande porte que ces idées rentreront bientôt à l'université quand on en aura fini avec le Dieu raison et l'ère des grands gourous scientifiques en blouses blanches. Les innovateurs, les créateurs, les génies, ceux qui ont fait bouger et évoluer le monde, heureusement, ne se sont jamais laissés décourager par les esprits serviles et peureux aggripés au statu quo et prêts à toutes les délations possibles pour conserver le petit confort tiède et morbide de l'immobilisme et du déjà connu sans avenir. 
Je rappele que ces théories géniales en psychosomatique ont été créées par de purs médecins de la médecine conventionnelle (Hamer, Sabbah). Encore à leur balbutiement elles sont notre avenir en matière de santé. Concernant les taux de guérison je mets au défi quiconque de nous prouver scientifiquement une réussite consistante de la médecine officielle en matière de cancer. 
Ce sujet nous concerne tous, on ferait mieux de s'entendre au lieu de se buter d'un côté ou de l'autre. 
Et je suis très fière que le Québec soit une terre d'acceuil de toutes les idées innovatrices, avant-gardistes qui font bouger le monde doucement. C'est tout à son honneur. 
Cordialement, 
Fleur PhD

Fleur Popova, Montréal

10 octobre 2008

On peut le confirmer maintenant que les 2 émissions sont passées: nous avons droit à une grande campagne de salissage contre la BT. On peut se poser comme questions: 
 
M. Gravel: Êtes-vous fier de votre émission? 
 
M. Gendron: Pourquoi vous êtes-vous déguisé en France? Avez-vous une réputation internationale ? 
 
Mme la journaliste: Quel thérapeute choisiriez-vous si vous aviez un "vrai" cancer du sein? 
 
Dre Perreault: Pourquoi êtes-vous de plus en plus nerveuse en entrevue et pourquoi dites-vous "faut que ca arrête" ? 
 
Dr Lamontage: Pourquoi ne pas régler les xxx plaintes actuelles de médecins plutôt que vouloir régler les 0 plaintes de BT ? 
 
Le réputé oncologue: Pourquoi n'avez-vous jamais lu les travaux de l'ex-oncologue, le Dr Hamer ? 
 
Ombudsman: Après combien de plaintes exigerez-vous au journaliste de refaire un reportage d'enquête "objectif" en BT ? 
 
Radio-Canada: Pensez-vous que c'est de la bonne information des reportages de ce genre? Pensez-vous réellement que les gens sont dupes ? 
 
C'est tellement évident que vous ne voulez pas que les gens s'intéressent davantage à la BT que du coup, c'est vous tous qui n'êtes plus crédible et le danger public est de ne pas transmettre cette connaissance aux gens qui souffrent pour leur laisser le choix thérapeutique et qu'ils puissent ainsi reprendre leur responsabilité...

Isabel Simard, Québec

10 octobre 2008

De toute façon, ces approches pluridisciplinaires sont les seules qui permettront à la médecine de se sortir de l'impasse dans laquelle elle se trouve. Impasse qui se traduit par un énorme déficit du budget de la santé (ironique comme dénomination). Nous n'avons pas d'autres choix que d'enfin réunifier l'être humain en un tout corps - coeur - esprit. Votre émission ne fera, au mieux, que retarder un peu le processus qui est en marche. 
Et je peux vous assurer que ce dernier n'a rien d'un mouvement sectaire.

Jean-Jacques Crèvecoeur, Montréal

10 octobre 2008

Je ne grossirai pas les rangs de ceux qui sont choqués du traitement fait par Radio-Canada du sujet « Biologie Totale ». J'en fais partie également et il n'est pas nécessaire d'en rajouter. 
Je m'amuse simplement en lisant les commentaires des personnes qui abondent dans le sens de votre émission. Ces personnes affirment de manière péremptoire qu'il ne peut exister aucun lien entre les émotions ou les stress d'une part et la maladie d'autre part. Certains ajoutent, pour appuyer leurs propos, que c'est un fait scientifiquement établi ! 
Je souris en lisant de tels propos, car c'est bien le propre d'ignorants dont la culture s'arrête à ce dont les medias les abreuvent : la pensée unique et dominante en matière scientifique. 
Cela fait 25 ans que j'étudie, en tant que scientifique et en tant qu'épistémologue des pratiques médicales, les travaux qui favorisent une vision globale de l'être humain. N'en déplaise à beaucoup, les travaux scientifiques qui établissent sans aucun doute les liens entre le stress et les maladies sont légion aujourd'hui, et constituent une discipline que la plupart des médecins en activité n'ont pas eu l'occasion d'étudier pendant leurs études. Et ils n'ont pas pris la peine de se mettre à jour dans leurs connaissances qui sont devenues des croyances. Cette discipline s'appelle la psycho-neuro-endocrino-immunologie. Elle n'est pas développée par des charlatans et des chercheurs isolés, bien au contraire. Mais elle vient appuyer de manière spectaculaire les théories du docteur Hamer (que je connais personnellement depuis 20 ans). 
Si les médecins et Monsieur et Madame tout le monde prenaient la peine de lire les publications récentes en matière de psycho-neuro-endocrino-immunologie, je pense que vous ne trouveriez plus personne pour cautionner les inepties prononcées dans votre reportage.

Jean-Jacques Crèvecoeur, Montréal

9 octobre 2008

La biologie totale n'a jamais été en mesure de prouver son efficacité. Aucune guérison n'a jamais pu être attribuée à cette pratique. Les divers témoignages en faveur de la BT sont au mieux, anecdotiques, au pire faux. 
 
Aucun mécanisme logique ne permet de lier un stress ou un conflit à un cancer. C'est un fait. La seule conséquence mesurable de la biologie totale, c'est la perte d'argent des gens qui se font arnaquer. 
 
Adopter la biologie totale en complément, ce n'est pas «mettre toutes les chances de son côté», mais plutôt risquer de nuire à sa guérison en tentant de chercher des conflits inexistants, en remettant en question des relations saines ou en créant de l'anxiété néfaste chez le patient, car celui-ci, et/ou son entourage, est supposé coupable de son état.  
 
Par contre la biologie totale démontre que la culture scientifique n'est pas assez répandue dans la population et que le vieux fond judéo-chrétien, où la maladie est vue comme une punition divine que l'on doit accepter, est encore trop présent.  
 
À voir la vague de protestations, j'ai l'impression de lire les dévots d'une secte. Peut-être est-ce ça la biologie totale : une croyance, une foi qui permet d'expliquer ce que l'on incapable de comprendre. Pour ceux qui ont plus de capacités, la biologie totale reste un charlatanerie.

Simon Chamberland, Montréal

9 octobre 2008

Bonjour, 
 
j ai regardé votre émission hier soir qui relatait une enquête qu un de vos journalistes a fait sur la biologie totale . 
Je fut extrêmement déçu de constater que votre reportage ne montrait qu une seule facette soit le coté négatif de la Bt. et que vous avez omit de parler des gens à qui la biologie totale à fait un immence bien. Ceux qui ce sont guéris de maladie de toute sorte tant physique que comportementale. 
 
Je suis l une des leurs....je me suis guéris d une allergie au soleil qu aucun médecins n avaient pu m aider jusqu a maintenant. Lors des conférences que j ai assisté, jamais ! au grand jamais !! il n a été question pour qui que ce soit d interrompre des traitements en médecine conventionelle. Au contraire il nous a toujours été suggéré de consulté notre médecin avant de commencer une démarche en biologie totale pour connaitre en profondeur notre dossier médical pour être aidé le mieux possible par notre conseiller. 
 
La biologie totale est un COMPLÉMENT à la médecine traditionelle et non une menace meurtrière démontrer dans votre reportage. Bien sure dans chaque domaine de la société ils existent des profiteurs, des gens sans scupules qui ce croit Dieu le Père .....même certains docteurs en médecine traditionelle sont des dangers public . 
 
Alors je crois qu il serait juste que vous montriez l autre coté de la médaille.....le positif de la Biologie totale..... De démontrer qu il y a de bon conseiller qui font un excellent travail de façon honnête et respectueuse.... 
 
je vous invite donc, à venir assiter aux rencontres qui ce font à chaque semaine au Château Joliette à Joliette. ce sont des rencontres de groupes , qui sont filmé pour une transparance des plus totales....vous pourrez assitez sans vous cachez avoir toute les réponses à vos questions.... ce serait une bonne façon de complété votre reportage et faire une suite logique à votre émission.

Christine Beaulieu, Lanaudière

7 octobre 2008

Bonjour,  
j'ai fini d'émettre des commentaires, je lis maintenant ceux qui ont été ajoutés après les miens et je me suis amusé à faire des statistiques pour mon plaisir. Voici les résultats sans prétentions scientifiques (pas ma job !) 
 
Statistiques rapides non scientifiques ! 
% Commentaires favorables ou défavorables à la Biologie Totale de Claude Sabbah et à la Nouvelle Médecine de Hamer 
POUR- -- -Nombre = 30 = 58,8 % 
CONTRE- Nombre = 15 = 29,4 % 
NEUTRE Nombre = 6 = 11,8 % 
(ou Conciliants) 
 
Ces résultats ne sont pas basés sur une enquête scientifique et pourraient varier selon le jugement du trieur. 
Des commentaires qui semblent neutres ont aussi des points favorables et défavorables, je les ai mis dans les neutres pour ne pas fausser les résultats au profit des pour ou des contre.  
 
Commentaires supplémentaires d'un même Nom de blogeur (enlevés) Nombre = 4 
Total Net (conservés) = 51 
 
Échantillonnage : 55 Commentaires no. 1 à 55 datés jusqu'au 7 octobre 2008 (Marie Faucher) 
Il serait intéressant d'avoir un échantillonnage plus grand (1000 Commentaires) pour avoir plus de précision. 
 
Faits cocasses :  
Les contre, ont majoritairement écrits des textes courts, peu d'information et irrespectueux en général 
Les pour ont majoritairement écrits des textes long, mieux documentés et plus respectueux 
Coïncidences ?

Jacques Bédard, Saint-Mathieu-de-Rioux

7 octobre 2008

La bt, tout comme la GNM, sont à la recherche des émotions ayant engendré la maladie. Qu'une personne se dise atteinte d'une maladie, comme votre acteur actrice, ne lui permets pas de répondre aux questions d'un aidant bt ou GNM. L'intervenant bt ou GNM étant à la recherche d'un évènement précis ayant généré une émotion spécifique (DHS) connue, car connaissant la maladie du client l'on sait de quelle émotion il s'agit. Celle-ci ne pouvant décrire des émotions vécues. D'ou les aidants bt étaient dans le champs gauche. Malgré que l'actrice ait eu la même définition par tous les intervenants bt. 
Je vous suggèrerait de refaire le même exercice avec un vrai malade accompagné d'un reporter caméra, et de nous fournir les résultats. Ceux-ci pourrait être très différents. Du moins je l'espère. 
 
Entre temps votre reportage tel qu'il est manque définitivement de profondeur et d'impartialité. 
 
Attention il s'agit émotions, non d'évènements. 
 
Un même évènement peut être vécu différemment par plusieurs personnes 
 
Les cinq lois d'airin du cancer. 
 
Ex. Mon fils se tue dans un accident. 
Perte de mon fils. (sein) 
Par sa conduite je savais qu'il se tuerait. (oas malade) 
Colère contre le chauffard. (estomac) 
Ca me fait rien. (pas malade) 
Etc. 
Colère contre le chauffard, je l'exprime, j'en parle, je suis ecouté = pas malade. 
 
 
Pour ce qui a trait a une évaluation des principes GNM par des médecins, une telle évaluation serait une suicide professionnel. Alors n'y comptons pas trop pour ces prochains jours. 
 
Je croirais que c'est à vous, Enquête, de demander cette évaluation pour l'avancement de la science médicale.

Raymond Tremblay, Repentigny

7 octobre 2008

Mr Gravel. 
Votre enquête a de bons cotés mais aussi de mauvais. 
Le collège des médecins n'est pas pur non plus et ces derniers controlent tout. 
Je suis contre la manipulation de gens non formés pour guérir les gens mais je suis aussi contre le boycoot des médecins immigrants qui ne sont pas reconnus et qui veulent passer des examens pour pratiquer . 
On a payé cher poir les accommodements raisonnables !  
On paie encore pour le manque de médecins . 
Je crois qu'on banalise ce qu'un médecin immigrant pourrait nous aider. 
Donc autant les médecins sont responsables de protéger leur cloître , autant ceux de la médecine douce sont rejetés.

Marie Faucher, Montréal

7 octobre 2008

Bonjour. 
J'aimerais vous faire part de mon expérience personnelle. Ma fille a fait un ACV il y a environ 2 ans (elle avait 7ans) C'est une maladie de vieillard qu'on disait tout autour! Elle a passé une semaine à l'hôpital pour subir une batterie de tests, elle a vu tous les spécialistes pour enfants (IRM au cerveau, le sang, le coeur, les nerfs) on lui a même fait une ponction lombaire. Ils n'ont rien trouvé. J'ai osé soulever une question, sans parler de b.t. une fois, se peut-il qu'elle ait pu subir un stress important dernièrement qui aurait causé cela? On m'a répondu sèchement: "Le stress n'a jamais causé d'ACV madame..."  
 
Je ne suis pas médecin ni spécialiste en rien. Mais une chose est certaine, c'est qu'après avoir vu tous ces beaux "spécialistes", je ne suis pas rassurée! 
 
Pour finir, nous avons identifié un stress important qu'elle a eu une semaine avant l'ACV. Elle était déjà guérie alors c'est difficile de dire avec certitude s'il y a un lien, mais moi j'y vois une piste très intéressante.  
 
AYEZ DE L'OUVERTURE, S.V.P.

Bibiane Leclerc, St-Isidore-de-Clifton

7 octobre 2008

Le charlatanisme, voilà ce que je penses de ce que j'ai vu dans cette émission.J'en avais le souffle coupé. Il est temps que les autorités fassent quelque chose. Se faire appeler "Docteur" quand on a aucune connaissance....Ça fait peur!! Bravo pour votre émission.

Georges Albert, Montreal

7 octobre 2008

Je voulais vous informer que le psychanalyste Guy Corneau, dans son entrevue à Radio Canada du 23 novembre 2007, avec Dominique Poirier, mentionne qu'il s'est tourné entre autres vers la Biologie Totale afin de se guérir de son cancer(entrevue disponnible sur internet: "Guy Corneau, son combat contre le cancer). Je pense qu'il se porte bien et que vous auriez pu mentionner cette personnalité québécoise dans votre reportage! 
Merci de nous offrir cette tribune. 
Cordialement,

Fleur Popova, Montréal

7 octobre 2008

Enquête ça ?? Moi j'appelle ça plutôt du lynchage. 
 
D'où part cette enquête ? 
 
Les découvertes du Dr Hamer sont merveilleuses, plausibles et vérifiables, et vous n'avez pas osé aller jusqu'au bout de votre enquête, aller rencontrer des gens qui se sont guéris eux-mêmes en travaillant très fort sur leurs émotions. 
 
Est-ce la peur de prendre conscience que tout soit vrai, la peur de changer votre vision des choses, de changer la vision qu'on se fait de la vie qui vous ont empêché d'aller jusqu'au bout de votre enquête ? 
 
Vous avez préféré rester ancrer dans vos vieux patterns, c'est certain que ça dérange moins, ça chavire moins les émotions et comme ça on ne bouscule pas la médecine traditionnelle et les compagnies pharmaceutiques. 
 
J'ai déjà assisté à des séminaires et jamais les conférenciers n'ont dénigré la médecine traditionnelle. Ils ont même dit au contraire qu'une change que la recherche existe, ça nous permet au contraire de vivre en attendant de trouver une nouvelle façon de guérir. 
 
Je vous encourage de continuer à faire des enquêtes, l'idée n'est pas mauvais, mais ayez le courage d'être vraiment neutre en donnant vraiment l'heure juste.

Christiane Gaudreault Otis, St-Augustin-de-Desmaures

7 octobre 2008

Monsieur, je suis scandalisé par le manque de professionnalisme dont fait preuve votre émission consacrée à la Biologie Totale et à la Médecine Nouvelle. 
Venir prétendre qu'il n'y a aucun fondement scientifique dans cette approche de la Médecine relève tout simplement de la mauvaise foi et de l'intention de nuire. Cette intention se ressent jusque dans la manière dont vous avez traité les images ! Sans compter le montage habilement réalisé pour faire passer tous ces thérapeutes de fous dangereux. 
Sabbah est loin d'être le meilleur porte-parole de cette nouvelle approche de la médecine. Mais de là à demander à des médecins qui n'ont pas pris le temps de lire les travaux du docteur Hamer de poser un jugement sur cette vision, c'est très malhonnête. 
Personnellement, j'ai eu la chance de visionner le documentaire « Seul contre tous » réalisé par Jean-Jacques Crèvecoeur. Un excellent documentaire qui montre que les preuves scientifiques existent et ont été validées à 28 reprises en Europe. Documentaire que vous n'aurez probablement jamais le courage de diffuser sur vos ondes, j'en suis certain. 
Dernière chose : je croyais qu'un reportage se devait de présenter tous les aspects d'un même sujet. Où sont les témoignages de gens qui se sont guéris par la médecine nouvelle ou la BT, alors qu'ils étaient condamnés par la Médecine Officielle ? Vraiment très décevant ! 
Arthur Scott 
Trois-Rivières

Scott Arthur, Trois-Rivières

6 octobre 2008

Pour finir ; la meilleure arme dont on dispose contre ces charlatanneries est l'information et l'apprentissage de la logique. 
Tous ceux qui disposent de ces outils voient à quel point les affirmations de cette secte, comme d'autres, sont ridicules. 
Toutes les maladies ne sont pas des phénomènes naturels réactionnels contrôlés par le cerveau ; c'est l'évidence même, puisque l'ont peut les observer in vitro, sur des ensembles de cellules sans cerveau, puisqu'elles existent chez des espèces dénuées de système nerveux etc... 
Si certaines maladies sont effectivement d'origine psychosomatiques, ce n'est pas le cas d'une grande majorité de maladies qui sont provoquées par des virus, des bactéries, des champignons, des prions, des lignées de cellules mutantes... 
Les personnes souffrant de maladies qu'ils comprennent peu ou mal sont des cibles privilégiées pour les marchands d'espoir factice ; la meilleure parade contre ces dernier est de leur couper l'herbe sous le pied en apportant un réel soutien, et une réelle compréhension de leur maladies à ceux qui en souffrent.

Gabriel Hmimina, Paris

6 octobre 2008

Pourquoi cette guerre? L'ennemi à abattre n'est-il pas la maladie en combinant toutes les forces et tous les moyens disponibles.  
 
Le Dr.Hammer a fait le lien entre le corps physique et la pensée. Ce qui nous programme une maladie est en fait notre ressenti. Ce coup de poignard en plein thorax suite à un évènement traumatisant? Ce haut le coeur devant certaines situations? Nos réactions physiques vérifiables sont la preuve que notre corps réagit à notre pensée. 
 
Le Dr.Sabbat est un passionné, il choque mais qui dans sa passion n'a jamais choqué son entourage quand on défend avec ferveur nos certitudes. Il a toujours insisté pour que ses thérapeutes soient un complément et non un substitut à la médecine académique.  
 
Les informations que vous avez transmises, sont du sensationnalisme flagrant. Ce sein atrophié qui montre: Regardez ce que la médecine nouvelle a fait ! En fait, qui est coupable de cette atrocité? Où la bête à tuer ? 
Quand l'humanité sera moins cupide, qu'elle pourra enfin aimer, peut-être enfin les efforts de chacun seront combinés vers ce qui pourra aider l'humain. La maladie et le malade sont 2 choses. Il y a le sujet et l'objet. La médecine conventionnelle s'intéresse à l'objet qui est la maladie proprement dite et la B.T. s'intéresse au sujet qui est le malade. L'idéal n'est-t-il pas est que les deux parties soient traitées avec le même égard? Il est essentiel d'élargir nos connaissances pour évoluer. 
 
J'ai vu des cancéreux revenir de loin, des allergies se guérir, de l'arthrite se taire, je suis émerveillée de voir la puissance de l'humain s'il a les bons outils, "tous" les bons outils utiles pour sa guérison. Le pouvoir de la guérison appartient à l'homme. 
 
Aurez-vous, vous les médias qui possédez tant de visibilité, la sagesse ? Un seul osera-t-il se lever, donner la clef aux gens de ce qui leur permettra de se guérir ? Dommage, ce sensationnalisme risque bien d'avoir rendu certaines personnes encore plus malades. Je pleure sur la stupidité humaine.

Guylaine Maheu, St-Georges

6 octobre 2008

Dans le reportage de la biologie totale vous dite qu'il y a eu des dizaines de mort à cause de cette thérapie. 
Au Canada ou dans le monde? 
Si la bt existe depuis environ 20 ans, et que des gens de l'Australie et des USA veulent entendre le dr Saba, peut être que ce n'est pas pour savoir comment des dizaines de personnes au réussi à mourir, mais plutôt comment des milliers de personnes ont guérie de la maladie. 
D'après moi, la médecine que tout le monde connait, à tué pas mal plus de gens depuis 20 ans. 
Ma mère est morte de son cancer du sein à 45 ans, malade pendant plus de 2 ans, je suis curieux de savoir, si elle avait fait les deux en même temps, bt et chimio, serait-elle encore parmi nous aujourd'hui? 
Je suis certain qu'elle aurait au moins essayé si on lui avait dit autre chose que: il ne vous reste que 6 mois à vivre. 
Question; qui a eu l'idée de faire ce reportage? 
Un journaliste, un patron de RC, le collège des médecins (ha non M.Lamontagne n'était pas au courant), les compagnies pharmaceutiques qui risque de perdent des milliards de dollars si les gens guérissent d'eux mêmes?? 
 
Je crois que la terre est ronde et que le cerveau humain est plus fort et précis que l'on veut bien nous laisser croire. 
Autre chose, avez-vous déjà eu des traitements d'un chiropraticien ou d'acuponcture? Si oui, vous avez utilisé des techniques de charlatan qui on eu de nombreuse poursuite par les collèges des médecins dans le passé... 
 
Continuez votre bon travail honnête, les gens aiment savoir la vrai vérité et faire confiance aux journalistes.

Christian Fréchette, Longueuil

6 octobre 2008

Puis un flash....mon père m'avait raconté un jour une période de sa vie. Il a connu de 6 à 12 ans la 2ème guerre mondiale en France. La région où il habitait (près de Chambéry, dans les Alpes) était une zone occupée par les troupes allemandes. Mon grand père Marius, alors dans la quarantaine, travaillait dans un commerce de réparation de motos et de vélos réquisitionné par les Allemands pour entretenir leur propre matériel. 
 
Sa maison était située dans un quartier où les maisons étaient toutes très proches les unes des autres. La nuit venue, dans son atelier, attenant à la maison, Marius recevait des amis de la résistance (mouvement clandestin qui harcelait l'envahisseur), réparait leurs armes et même les essayait. On imagine assez facilement le risque qu'il prenait et qu'il faisait prendre à ma grand-mère et à son fils (mon père). En effet, les Allemands patrouillaient sans cesse et la délation n'était pas rare. Mon père, enfant, a ainsi connu la terreur (dans l'isolement et sans solution) de voir les soldats entrer chez eux et d'avoir à lever les bras en l'air devant les fusils ennemis..... 
 
Mon cerveau inconscient, quand je levais les bras en l'air au travail, replongeait dans le stress et le programme de mon père.  
 
Après avoir pris conscience de tout cela, j'ai lâché prise en expliquant à mon cerveau que ce n'était mon histoire et que je n'en voulais pas.  
 
Je peux travailler les bras en l'air et je n'ai plus de migraine depuis 4 ou 5 mois."

Laperle Fernand, Montréal

6 octobre 2008

Sur les chantiers, je dois travailler régulièrement les bras en l'air, tout en forçant. 
 
Une fois la journée terminée, sur la route, ou bien une fois arrivé à mon domicile, une forte migraine apparaissait et je devais avoir recours à de l'Advil, et cela 1à 2 fois par sem. 
Ma rencontre en B.T.E.V m'a aidé à faire le lien entre les journées où je forçais les bras en l'air et mes maux de tête. Elle m'a fait comprendre que ces migraines étaient une phase de réparation d'un conflit en liaison avec le mouvement que j'effectuais. En effet, une fois le chantier quitté, je ne pouvais plus, inconsciemment, être soumis à ce stress de bras en l'air. 
 
Restait à trouver le pourquoi du stress 
 
Assise en face de moi, la conseillère a levé les bras en l'air et m'a alors demandé à quoi cela me faisait penser, renouvelant plusieurs fois sa question devant mon étonnement. 
 
 
Fernand 
Montréal  

Laperle Fernand, Montréal

6 octobre 2008

Je ne suis pas un fervent de ces stratégies biaisées où l'on se déguise et se cache pour frapper au moindre soupçon avec déjà un préjugé défavorable écrit dans le front.  
Ce serait plus constructif de favoriser un dialogue honnête et ouvert entre les institutions établies et ceux qui osent chercher plus loin et tâtonner pour trouver des alternatives à une meilleure santé. 
Votre pseudo enquête ressemble ironiquement à certains journaux à potins et aux harcèlements des paparazzis... d'utiliser à leur insu, le vécu des personnes sur la place publique de façon arrogante, dans le but de discréditer et parfois ridiculiser au lieu d'informer honnêtement. 
Nous connaissons les trucs du métier : le montage où l'on fait ressortir à la loupe hors contexte tout ce qui est susceptible de discréditer... et cacher toute partie crédible...  
Des failles il y en a partout, on n'a même pas besoin d'enquête pour en rencontrer à tous les jours. 
Le discernement est de mise dans tous les choix de notre vie et surtout quand cela concerne notre santé physique ou mentale; à nous de s'en servir pour aller vers la ressource qui nous convient, que ce soit la Biologie Totale ou une autre approche et d'assumer nos choix. Aucune médecine ne peut nous donner de garanties. 
À quoi peut servir toute cette mise en scène... peut-être alimenter la discussion sur le pouvoir que nous voulons bien reconnaître sur notre propre santé. 
Je ne donne à personne d'autre qu'à moi-même le droit de décider de mon corps et de ma santé et de ma vie. Je prends charge entièrement de ma vie, et je suis le décideur final de toute suggestion ou intervention concernant mes soins, ma vie...ou ma mort...dans la dignité. 
Ça me dit que l'intégrité a bien meilleur goût...partout dans nos rapports aux autres : Que l'on soit journaliste, thérapeute, chercheur ou autre... 
Je crois à la communication franche et transparente sans piège pour une collaboration possible à travers nos différences. 
Merci et bon courage aux aventuriers et aventurières de la santé!

Bertrand Desfossés, Gatineau

6 octobre 2008

Le charlatanisme, voilà ce que je penses de ce que j'ai vu dans cette émission.J'en avais le souffle coupé. Il est temps que les autorités fassent quelque chose. Se faire appeler "Docteur" quand on a aucune connaissance....Ça fait peur!! Bravo pour votre émission.

Shirley Taillefer, Senneterre

6 octobre 2008

Je suis profondément déçue par votre enquête, car vous nous avez habitué à plus de rigeur.  
 
Vous blâmez des gens parce qu'ils s'improvisent thérapeutes et qu'ils abusent de la naïveté de la population, pourtant vous faites la même chose, après une formation, M.Gendron n'est pas un spécialiste. C'est une insulte à l'intelligence de vos téléspectateurs de leur présenter une émission aussi biaisée. 
 
Je suis très heureuse que vous ayez dénoncé la pratique de plusieurs personnes, oui un ménage s'impose. Certains projettent l'image que la biologie totale est facile et magique, c'est faux. 
 
Pour guérir, il faut d'abord suivre les indications de son médecin. Ensuite, on doit comprendre le fonctionnement de la biologie totale et s'impliquer dans une démarche personnelle pour gérer nos stress. Si on accepte l'aide d'un thérapeute, on doit le choisir avec discernement. 
 
Oui, parfois la guérison est fulgurante, je l'ai expérimentée moi-même. Souvent, il y a un travail à faire et d'autres fois, il est plus simple d'accepter la maladie et de se faire soigner uniquement par la médecine traditionnelle, car gérer un stress n'est pas facile. 
 
La biologie totale n'est pas une croyance, c'est une évidence. J'espère que votre émission aura stimulé les spécialistes à produire des recherches scientifiques, car c'est un complément idéal et parfois essentiel à la médecine traditionnelle. Je suis ni spécialiste, ni thérapeute, ni médecin, je parle selon mon expérience personnelle. 
 
Ça fait peur de savoir que notre attitude devant une situation peut influencer notre état de santé. Nous préférons sans doute nous faire plaindre quand nous sommes malades. Permettez-moi d'ajouter que les vrais gagnants préférerons prendre le contrôle de leur vie. Ils le feront avec discernement, peu importe l'opinion négative que vous tentez de créer. 
 
Je vous encourage à faire une démarche sincère, avec les bonnes personnes cette fois. Bon cheminement!

Julie Loranger, Ste-Christine

6 octobre 2008

Bonjour, je m'appelle Karel Grenier j'ai 24 ans, mes parents sont psychothérapeutes à Sainte-Marie et pratiquent la psycho-kinésiologie avec support de Biologie Totale et ça fait 15 ans que je n'ai pas été consulté un médecin parce que je n'en ai tout simplement pas besoin pour le moment. La médecine nouvelle n'est pas axée sur le curatif, elle l'est plutôt sur la compréhension de la maladie chose que ne peut offrir la médecine traditionnelle. Donc, non seulement elle permet de guérrir mais elle nous fait avancer spirituellement e nous libère de ressentis lourds à porter. 
 
Le mot "choqué" exprime que très mal le sentiment auquel j'ai été épris en regardant votre émission. Avoir été un de ces thérapeutes j'aurais également porté plainte par anticipation. Vous semblez gratifier le fait qu'on ait porté plainte comme si vous vouliez faire croire que la pratique de la biologie totale est mauvaise et que les gens devrait en avoir peur. Après ces quelques 45 commentaires j'ose espérer que vous ferez une mise au point lors du prochain émission, j'ose mais n'y compte pas trop parce que j'ignore quels sont vos intérêts. 
 
Ensuite, il est évdient que cette spécialiste que vous avez envoyé en France avait déjà ses idées en tête. Dans ce sens vous avez choisi des extraits, et très peu, pour soutenir votre rétorique stérile. Ce n'est même pas la théorie que vous réfutez, et de toute façon vous manquez de connaissances pour le faire donc vous utilisez des arguments sinueux et des faits en périphérie qui ne sont pas du tout à propos direct. 
 
Que dire des milliers de gens qui ont guérri du cancer, de la sclérose en plaque, du diabète et d'autres maladies incurables ? Rien on dirait, ce qui vous intéresse sont les échecs, pour passer votre soupe indigeste. L'histoire se répète. L'homéopathie et l'acuponcture ont été dénigré pendant plus de 20 ans et là ce sera la médecine nouvelle, mais heureusement il y a grand nombre de personnes intelligentes qui n'auront pas gobé votre soupe fade à Enquête vendredi passé.

Karel Grenier, Montréal

6 octobre 2008

Monsieur,  
Comme tous vos téléspectateurs, j'étais en droit d'attendre de votre émission un regard critique et une analyse un peu fouillée. Cela n'a absolument pas été le cas. Je ne suis ni pour ni contre la biologie totale. Ce que je sais, après avoir vu votre émission, c'est que je suis résolument contre une émission aussi partiale. J'espérais un travail de professionnel, je n'ai vu qu'une exécution sommaire et mal documentée (j'ai vérifié, comme vous étiez censés le faire: Sabbah est sorti de lui-même de l'ordre des médecins, il n'a pas été radié. C'est faciler à recouper, une info pareille, non ?). A moins que, pour une raison quelconque vous n'ayez un réel intérêt à tronquer la réalité, j'estime que pour des pros, vous êtes tout simplement très mauvais. Vous faites honte à votre profession.

Marie Delou, Bruxelles

6 octobre 2008

« La Nouvelle Médecine du 21 e siècle » (suite) 
Bonjour, 
j'ai écouté l'émission à plusieurs reprises et je l'ai trouvée très intéressante mais choquante aussi. Merci pour votre reportage il fait sans le vouloir peut-être, la promotion de la nouvelle médecine et aidera les gens (non crédules) à connaître son existence. Il est évident que Mme. Verreault et M. Gendron sont arrivés en France avec des préjugés défavorables. Ils n'ont visiblement pas saisis l'essence même de ces lois naturelles millénaires. Nous les interrogerons dans 20 ans ! Vous parlez de théories quand il s'agit de Lois Biologiques vérifiées et reconnues reproductibles à 100% par un groupe de Médecins et de Scientifiques.. Vous pouvez aller voir le site de la Nouvelle Médecine Germanique, à l'onglet « Vérifications » Protocole de la conférence de Médecine du 4 et 5 mars 1989 Munich ainsi que 6 autres vérifications. Le collèges des médecins, s'il est de bonne foi, pourra facilement trouver ces preuves scientifiques. Cette authentique vraie médecine, prendra des proportions gigantesques d'ici 25 ans heureusement ! Mais je vous annonce comme prophète de « malheur » ou « Bonheur » selon votre vision, un virage difficile pour l'ancienne école et un accouchement très douloureux pour ceux qui lutteront contre cette évolution inévitable. Pour moi le vrai « Danger Public », c'est l'entêtement de la communauté médicale et scientifique qui refuse de se remettre en question honnêtement. Ne reproduisez plus avec Hamer, l'erreur que l'Église et la Science ont faite avec Galilée en son temps ! Souvenez-vous que c'est la terre qui tourne autour du soleil...L'obscurantisme a assez duré. Einstein a dit: "Quand la vérité nous échappe et que la connaissance fait défaut, alors l'homme invente des dogmes..."( comme les métastases, le sida, les microbes ennemis, le système immunitaire, etc..) Qui sont les vrais charlatans ? 
Bienvenue dans la nouvelle médecine du 21 eme siècle! Bonnes découvertes.  
Jacques Bédard, Saint-Mathieu-de-Rioux 

Jacques Bédard, Saint-Mathieu-de-Rioux

6 octobre 2008

« La Nouvelle Médecine du 21 e siècle » 
Bonjour, j'ai vu votre reportage et je me doutais qu'il serait incomplet et biaisé. Ça sent l'imposture a plein nez... Je suis un chercheur ou plutôt un trouveur de vérité. Le scientifique en moi est teinté d'un philosophe et doublé d'un sceptique qui n'achète pas facilement les idées des autres. Je ne crois pas aux 500 théories erronées de la médecine scientifique ! On ne verra JAMAIS, une cellule cancéreuse migrer d'un tissu à l'autre par le sang ou la lymphe et créer des métastases...! Encore une erreur de plus ! non reconnue reproductible! Pourquoi, personne avant Hamer n'a jamais songé à fouiller dans les « Feuillets Embryonnaires » à la mitose? La Science « moderne » a des machines remarquables , celles-là même avec lesquelles Hamer travaillait pour étudier, les loquaces Scanners cérébraux . Beaucoup de gens ne semblent pas croire aux chocs émotionnels, à l'esprit, à l'âme! Les « Nouveaux Médecins » du 21e siècle, à l'image de Hamer, seront des « Accompagnateurs », des « Écouteurs », des « Accoucheurs » , des Psycho-Généalogistes et n'auront pratiquement plus besoin d'outils sauf pour faire de la mécanique (Fractures, etc..) J'ai vérifié ces lois biologiques sur mon "être" et j'ai expérimenté, à cinq reprises, des guérisons: « Conflits de séparations » (peau), « Conflit de peur dans le territoire » (bronches), « Conflit de faire vite, vite » vous devinez quelle glande ? du système sympathique ! l'accélérateur ! oui ! la thyroïde! Ça fonctionne parfaitement comme prévu ! sans médications. Je choisis d'être responsable de ma santé et d'être le maître de mon univers. J'ai étudié cette "pseudo science" comme vous la nommez par manque de connaissance, et c'est ce que j'ai découvert de plus fantastique de toute ma vie, j'ai 52 ans. Je ne vois , encore, que la pointe de l'iceberg. « Sur les traces de Platon, j'apprends à me connaître moi-même et les lois qui régissent ma Biologie. Je ne reculerai jamais, pas après ce que j'ai découvert et expérimenté !» Jacques Bédard

Jacques Bédard, Saint-Mathieu-de-Rioux

5 octobre 2008

Je suis extrèmement déçue de la façon dont vous avez mené cette enquête, sans aucune objectivité. Votre but semble être le sensationnalisme. Je m'attendais à voir les deux côtés de la médaille,on a vu que du négatif.Je connais bien la biologie totale, j'ai consulté un des thérapeutes que vous avez présentés comme étant mauvais et moi je l'ai trouvé excellent contrairement à vous. Je me suis guérie de plusieurs troubles de santé dont un sérieux trouble alimentaire (l'anorexie) dont la médecine traditionnelle ne pouvait rien pour moi. Pourquoi croyez-vous, que les médecins se tournent vers les médecines alternatives? Peut-être sont-ils tannés de n'obtenir que des résultats temporaires avec leur façon de traiter la maladie. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas concilier les deux. Vous avez eu raison sur un point, oui, il existe de mauvais thérapeutes en Biologie Totale comme en médecine traditionnelle, mais vous avez oublié de mentionner qu'il existe aussi d'excellents thérapeutes comme d'excellents médecins.

Micheline Lamontagne, Québec

5 octobre 2008

Problèmes de votre émission: 
Vous ne présentez bien sûr que les rarissimes cas d'échec et aucun des nombreux cas de réussite ; vous ne vous questionnez pas sur la raison de l'ampleur du phénomène (si la médecine traditionnelle était si efficace, pensez-vous qu'on aurait besoin de la Biologie Totale ?) ; vous n'évoquez pas les raisons plus qu'évidentes du caractère clandestin de ces idées (à qui s'opposent-elles ? qui dérangent-elles ? que dérangent-elles ?) ; vous omettez de mentionner que le Dr Hamer est d'abord un oncologue réputé spécialisé dans le cancer des femmes et que c'est suite à son propre cancer des testicules (et du choc émotif brutal provoqué par la mort accidentelle de son fils) qu'il a commencé ses profondes recherches et développé sa théorie géniale sur tout l'organisme humain et le phénomène des maladies en général ; vous omettez de dire qu'il est complètement guéri depuis des années de son cancer ; vous omettez de parler de ses scanners du cerveau qui dans 100% des cas lui permettent de localiser l'organe du corps affectée par le cancer et la famille de problèmes psychologiques à laquelle il se rattache ; vous omettez de dire que cette théorie ne contredit en rien la médecine chinoise antique qui a traversé les millénaires, en plus d'être une théorie fondée à la base par de purs scientifiques, médecins diplômés de la médecine traditionnelle (Hamer, Sabbah...) etc. Et non, Claude Sabbah n'a pas du tout été radié de l'ordre des médecins et comment voulez-vous que David Servan-Schreber nous révèle quoi que ce soit sur la médecine psychosomatique lui qui nous a caché toute sa vie son cancer du cerveau pour ne pas compromettre sa profession de psychiatre? Etc. Malheureusement, je n'ai toujours pas assez d'espace pour ma critique. Avez-vous un autre lieu de publication à me suggérer pour la transmettre complètement? 
Merci ed me lire, 
Cordialement, 
Fleur

Fleur Popova, Montréal

5 octobre 2008

Je viens de regarder votre programme sur la Biologie Totale et je suis profondément choquée non par ce que vous dénoncez mais par votre programme lui-même. Comment votre émission peut-elle s'intituler « Enquête » alors que vous ne faites absolument aucune enquête, qu'il s'agit d'une mise en pièce totale (c'est le cas de le dire) de la discipline que vous prétendez nous présenter, préparée, préméditée et opérée avec des méthodes malhonnêtes, où on n'entend jamais qu'un seul point de vue – celui de la dénonciation –, où la théorie est complètement escamotée, trahie, caricaturée, tronçonnée, faussée par un montage audiovisuel insidieux et orienté selon vos objectifs premiers lourdement affichés par vos annonces sensationnalistes. Vous ne nous informez absolument pas sur la théorie du Dr Hamer ni de ceux qui s'en sont inspirés car vous ne retransmettez jamais plus d'une phrase à la fois, sortie complètement de son contexte et suivie de commentaires ou d'images de votre cru qui ne font qu'abonder dans le sens de votre désir de discréditer votre objet en misant sur un sentiment populaire encore plus ridicule que celui que vous cherchez à dénoncer : celui de la peur concernant tout ce qui pourrait nous tenter en dehors des versions officielles présentées en leur temps par les sociétés mais qui finissent toujours par être dépassées, heureusement, en dépit de dénonciations comme les vôtres. J'ai presque cru que vous alliez évoquer le démon, à un certain moment.  
Mon message est trop long, malheureusement pour le cadre de cette fenêtre internet... 
Merci. 
Fleur

Fleur Popova, Montreal

5 octobre 2008

La psychosomatique et le décodage biologique sont des domaines vastes dont l'exploration est loin d'être complétée. Et ça prendra du temps avant d'y arriver car peu d'organismes sont intéressés à financer une recherche qui ne rapportera pas d'argent. La biologie totale a changé des vies pour le mieux et pourtant, rien n'y paraît dans votre enquête.  
 
Des symptômes mineurs aux diagnostics plus sévères en passant par toute une gamme de problèmes d'ordre psychologique et comportemental, la biologie totale peut aider à vivre une vie plus saine. Cependant, je constate avec déception que certains thérapeutes ont une pratique douteuse comme il en existe dans tous les domaines de la santé. Un thérapeute compétent et professionnel exigera que vous ayez un diagnostic clair et précis émis par votre médecin, un suivi médical avec un traitement approprié et ce, jusqu'à ce que les tests médicaux confirme que la maladie n'est plus présente. Si vous aviez cherché, vous auriez trouvé ce genre de thérapeute au Québec.  
 
La médecine diagnostique et traite la maladie. La biologie totale détermine les causes de la maladie et vous aide à les enrayer. Il est souhaitable d'allier ses deux approches pour augmenter ses chances de guérir. Je crois que le fait d'utiliser la biologie totale au quotidien nous prépare à mieux réagir lorsqu'une maladie grave nous est diagnostiquée. Alors, n'attendez pas d'être vulnérable pour faire votre propre évaluation de cette approche tout en poursuivant votre suivi médical habituel. 
 
Nathalie St-Georges, Ste-Mélanie

Nathalie St-Georges, Ste-Mélanie

5 octobre 2008

Ne vous en dépaise messieurs, dames, la medécine nouvelle de Hamer et la BT sont les médecines de l'avenir.Elle vont ce développer de plus en plus. La médecine actuelle est handicapée, en ne tenant pas compte de la formidable puissance de nos pensées. Dites merci a vos maladies car elle vous parle de vous.Claude sabbath a peut être un caratère impulsif, il n'est pas parfait. Il est le premier a dire de toujours continuer les traitements avec la médecine conventionnelle. Je pence que c'est vous Alain Gravel et radio-canada le rapace dans toute cett histoire

Michel D'amour, Chambly

5 octobre 2008

J'ai vu votre émission. Je trouve que vous avez regardé seulement d'un seul côté de la médaille... 
 
Ce premier médecin, le Dc. Hamer, saviez-vous qu'il s'est guéri lui-même d'un cancer de la prostate grâce à ces méthodes. Cancer qu'il avait eu suite à la mort de son fils ? 
 
À propos du D. Hamer, lorsqu'il est passé en cours, il a réussi à diagnostiquer au-delà de 200 sortes de cancer chez des patients anonymes, seulement en regardant des scans de cerveau. Il voyait le siège de la maladie dans le cerveau et réussissait à dire où le cancer s'était déclaré chez la personne et quel en était le conflit à la base. Évidemment que c'était des scans qu'il ne connaissait pas, apportés par d'autres médecins. Les médecins ne veulent surtout pas se faire enlever leur place, ce genre de nouvelle médecine est menacante pour eux. Alors le procès a tourné en leur faveur. Il aurait fallu y assister pour comprendre pourquoi mais ceci étant dit, sur le forum du D. Hamer il y a un suivi à jour des manifestations et pétitions faites pour qu'il retrouve sa liberté. Ce sont des centaines de personnes qui ont été guéries. Mais bien sûr, une émission comme la vôtre se doit, j'imagine, de ne présenter que le côté dangeureux....c'est bien dommage.  
 
Cette méthode a du bon, j'avoue que plusieurs peuvent en faire une pratique de charlatanisme, mais à la base, et si vous vous étiez renseigné sur le d. hammer plutôt que sur ce fou furieux de Sabbah, vous auriez découvert quelque chose de fort intéressant et qui promet pour l'avenir !  
 
J'aime beaucoup votre émission...quoique général vous êtes partisan plutôt que neutre... 
 
Christine Morency 
Lévis

Christine Morency, Lévis

4 octobre 2008

Je suis très surpris de voir à quel point les gens peuvent croire n'importe quoi. 
Bob dans Les Boys résument à lui seul la Biologie Totale avec sa phrase célèbre sur la dureté du mental.... 
Je décroche totalement quand on voit que les gens peuvent devenir des spécialistes en psychologie humaine, en biologie, des spécialistes du corps humains, etc en une petite semaine. C'est pathétique, mais en même c'est le reflet de la société : prêt à croire n'importe quoi et dans n'importe quel domaine, surtout en situation de vulnérabilité. 
En tous les cas, si tant de gens y croit, c'est leur problème mais à 75 000 $ pour une semaine, je suis prêt à me recycler... 
Vive la Biologie Total, c'est sûrement cette technique qui a fait augmenter l'espérance de vie! Surtout qu'elle n'existait même pas il y a 50 ans! Même la médecine a évoluée depuis que le monde existe. Il y a eu des prises de conscience, des expérimentations, etc avec les résultats que l'on connaît. Un de mes amis a eu une forme de cancer très rare et il a été sauvé par la médecine traditionnelle. 
La pénicilline, la chimio, la radiothérapie, la chirurgie, etc, à la poubelle et vive la Biologie Totale! 
Je prescrirait comme traitement à ces charlatans une psychanalyse! 
Je suis partant pour adhérer à certaine pratique de médecine douce mais là on parle de médecine dure qui a 100% de chance de tuer. Les gens qui pratiquent cette affaire là sont pathétiques ou plutôt des profiteurs! De toute façon, ils ne veulent pas se faire prendre car ils ont peur, c'est tout dire! 
Continuez vos Enquête, elles sont très instructives. 
PS pour ceux que ça intéresse, je vends de l'air frais et non pollué en boîte de conserve et cet air très pur peut vous guérir de toutes vos maladies car elle a des propriétés médicinales! Je suis certain que je vais devenir riche sur le dos de votre santé! (blague) 
PSS je vends des pilules qui font maigrir en quelques de jours, 10 livres en 10 jours, c'est garanti! (blague) 
La liste pourrait être longue!

Alain Mercier, Laval

4 octobre 2008

Il y a quelques mois, j'ai débuté un livre qui a pour titre: '...Et si la maladie n'était pas un hasard...'' écrit par un neurologue français, Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte.  
Je ne me souviens plus s'il site Hamer dans ce livre qualifié comme ''fondamental'', mais en écoutant votre reportage, j'ai tout de suite fait le lien, même si dans ce livre, le terme ''biologie totale'' n'est pas employé. 
 
Il y a de nombreux exemples de causes de maladies découvertes provenant des émotions, ou de revirement de situation, de chocs psychiques... Je dois avouer que cela semble très intéressant, d'autant plus que les explications sembles plausibles et les faits sembles vécus par de vraies personnes... 
Bien entendu, ils ne montrent qu'un côté à la médaille donc, il est facile pour les gens de se laisser convaincre. Ce qui est affreux, c'est qu'il y a des personnes qui risquent la mort suite à l'arrêt de traitement...C'est allucinant!  
 
Le livre de Hamer était introuvable sur les tablettes de magasins, je comprends pourquoi. Mais j'ai quand même mis la main sur un qui est semblable. Donc, d'autres gens reprennent cette théorie.  
 
Ce que j'en pense, c'est que les gens dans votre reportage n'utilisent pas du tout cette théorie de la bonne manière. Comme dans tout, je crois qu'il faut en prendre et en laisser. Je suis d'avis que certains conflits peuvent nous créer du stress et nuire à notre santé. 
Ce que je trouve abérant, c'est que les gens que vous avez interviewés semblaient TRÈS démunis devant vos questions. C'est allucinant!  
 
Bref, ce que je me demande, c'est si ces gens possèdent une concsience, je veux dire, ils ne sont même pas aptes à défendre leur pratique! 
Bravo pour votre reportage!

Laurie Suzor-Pleau, Breakeyville

4 octobre 2008

Bonjour, 
 
Je vous avoue être très déçue du traitement que vous avez fait de la Biologie Totale. 
 
Non pas que je crois que cette approche soit la meilleure, ni sans faille, mais j'aurais aimé voir du vrai journalisme objectif. Vous avez soulevé uniquement les points négatifs. Vous mentionnez même qu'environ 10 décès sont attribuables à cette pratique. Combien de décès sont attribuables à la Médecinte traditionnelle? Les médecins arrivent-ils à sauver tous les malades? La médecine traditionnelle possède-t-elle les réponses à toutes les questions? 
 
La Biologie Totale offre une méthode pour comprendre l'origine des maladies. Une fois le conflit identifié, il en revient au malade de régler ce conflit, et ce n'est pas toujours évident. Le travail intérieur requis pour arriver à la guérison est intense et sérieux et malheureux sont ceux qui croient qu'en découvrant le conflit ils guériront instantanément. 
 
Si la société s'ouvrait à des approches dites non traditionnelles et que la médecine travaillait en étroite relation avec les médecines alternatives, on aurait droit à des soins exceptionnels. Il ne s'agit pas d'une guerre entre la médecine traditionelle et alternative, comment arriver à réconcilier ces deux parties? 
 
J'aurais bien aimé voir dans votre reportage des entrevues réalisées avec des gens qui ont guérit grâce à cette approche, car il y en a. Vous avez tenté de détruire cette approche en la rendant simpliste et dangeureuse alors qu'elle a rendu service à bien des gens. J'ai même rencontré une personne qui s'est guéri d'une tumeur au cerveau alors qu'il était condamné par la médecine.Que répondez-vous à cela? De quelle autre preuve scientifique avez-vous besoin? Qu'est-ce qui est le plus important, d'avoir des tonnes de rapports scientifiques ou des gens qui guérissent ? Donnez-vous la peine de demander à tous les thérapeutes de la Biologie totale des exemples de guérison et interrogez ces personnes et là vous aurez vos preuves scientifiques.

Karine Sirois, st-Hyacinthe

4 octobre 2008

Mr Gravel. 
Les faux prophètes pour guérir la misère des gens existera toujours. 
A cette Enquête , ces gouroux savent profiter de cette faiblesse en faisant des miracles. 
Cette Enquête médiatisée pourra arrêter certains faux thérapeutes à cesser leur propagande. 
J'imagine la détresse de ceux qui, adeptes à ces pratiques ,ont dû ressentir. 
Ceux-là croiront-ils à cet arnaque?  
Ces fins manipulateurs savent lessiver le cerveau de leurs patients. 
Je compatis avec ces derniers mais m'interroge sur les pénalités de ces pratiques. 
Quand les causes de fausses représentations mènent à la mort, il devrait y avoir des conséquences pénales.

Claire Thibaudeau, Sherbrooke

3 octobre 2008

Je vous dirais aussi ceci, quand on est amoureux tout est beau, on dort pas beaucoup, on mange pas beaucoup on est en pleine forme on est sur un nuage, notre émotion d'amour nous fait vivre des moments extraordinaire, on est heureux on pète le feu. Pourquoi n'en serait-il pas ainsi pour la maladie qui est une mauvaise nouvelle, pourquoi n'agirait-elle pas ainsi mais négativement. Voyez-vous ce que la biologie totale pourrait faire et fera pour démontrer que les émotions, les sentiments ressentis, notre passé peut affecter notre corps et la façon de gérer les maladies. Pensez-y. 
Mélodie Gordon 
 
 
 
 

Mélodie Gordon, Ste-Julienne

3 octobre 2008

Bonjour, 
La personne qui m'a introduite à la biologie totale, m' avait prévenue que mon entourage et les gens extérieurs pourraient se méprendre sur la biologie mais sérieusement je n'aurais jamais crue que ca allait être si pire. C'est n'importe quoi, les entrevues diffusées, l'idée négative que l'émission a voulu dégagée, je suis sidérée. Je crois que chacun à le droit à son opinion qu'elle soit bonne ou une mauvaise. J'ai assistée à plusieurs conférence de biologie totale et plusieurs choses on été dites dans cette heure qui m'ont déçue, la cessation des traitements en autre , je me souviens du témoignage de quelqu'un qui croyait à la Biologie, il voulait arrêter tout ses traitements et le conférencier à insister pour qu'il les continus, il a continu et s'en ai sorti aujourd'hui il est heureux et en santé. La biologie totale ne veut en aucun cas nuire à la médecine conventionnelle elle voudrait travailler parralèlement avec elle. J'imagine que dans chaque profession que se soit un médecin, un dentiste, un professeur au secondaire il y aura toujours des personnes plus qualifiées que d'autres. Je crois que vous avez pas parler avec les bonnes personnes, surtout pas les plus compétentes.  
Mélodie Gordon 
Donc, je suis vraiment déçue de votre émission, je crois que vous n'avez pas assez fait de recherche pour diffuser de telles affirmations, et vous avez seulement prit ce qui vous plaisait et pas la vérité. 
Peut-être que vous même avez peur, que vous êtes inquièts, c'est possible que se soit pas parfait pour le moment, mais dénigrer le progrès comme vous l'avez fait, est un manque de respect totale pour tous les gens qui travaille fort pour aider, soutenir, informer les gens malades. Ces mêmes gens qui sont sur des listes d'attente à pu finir pour avoir un traitement pour vivre. La biologie totale est là pour aider à travailler les vrais causes de maladie, sans stress et sans date d'échéance. 
 
Mélodie Gordon #1

Mélodie Gordon, Ste-Julienne

3 octobre 2008

Les personnes qui sont aux prise avec un cancer sont vulnérables. Souvent, elles sont prêtes à essayer n'importe quoi pour guérir, ce qui est tout à fait normal, tout à fait humain. C'est pourquoi il faut constamment faire preuve de vigilance pour les protéger contre l'obscurantisme et le charlatanisme qui se manifeste dès que l'on baisse la garde.  
 
Je vous félicite pour votre reportage. Il va sans aucun doute contribuer à sauver des vies, où, à tous le moins, faire en sorte que les malades et leur entourage ne s'accrochent pas à de faux espoirs.  
 

Jacques Mercier, Rouyn-Noranda

3 octobre 2008

Bonjour, 
 
J'ai une amie qui a eu le cancer du sein et a subi tout les traitements médicaux, dont l'ablation d'un sein. Ils lui ont offert de le reconstruire et elle a refusé; elle était révolté d'avoir eue à subir un tel traitement. Elle a entendu parler de Hamer et sa biologie totale et n'en avait que pour celà; je lui ai dit qu'une chance qu'elle l'avait découvert après car elle serait peut-être morte. Elle croyait dur comme fer à ses conneries et elle étudiait pour devenir ostéopathe. Je l'ai mise en garde contre l'influence qu'elle pourrait avoir sur ses patients malades. Quand je lui ai annoncé que que souffrait d'arthrose stade 4 au genou (je vais subir une deuxième opération en janvier) elle ma dit que mon genou il était parfait comme il était, que la créativité et l'imagination pouvaient régler tout, etc. J'étais tellement outré que je lui ai dit de régler son problème face à son cancer... mais, comme on a vu hier, ces gens là croient que ce sont les médecins qui causent les maladies. 
 
Je n'en ai plus de nouvelle depuis, soit 1 an et demi 
 
Chantal Jetté

Chantal Jetté, Montréal

3 octobre 2008

Bonjour 
Je me demande pourquoi nous ne sommes pas plus malade que ça étant donné le nombre de virus et bactéries qui tournent autour de nous? Est-ce que la maladie nous tombe dessus par hasard? Le stress au travail cause bien des troubles de digestion et d'insomnie (c'est prouvé), imaginez le fait de perdre un enfant de façon violente, ou bien que votre mère soit prise de force à cause d'un devoir conjugal malsain(autrement dit "violée") par votre père lorsqu'elle était enceinte de vous, ceci n'entrainerait aucune conséquence sur le bébé??? Combien d'histoires portons-nous en nous qui nous façonnent et nous traumatisent? Le fait de ne pas vivre une émotion trop forte au moment où elle se produit est un moyen qu'utilise le cerveau pour nous protéger. La maladie survient plus tard si nous avons tardé à vivre cette émotion. 
Ce que je retiens de la biologie totale, c'est qu'il faut vivre ses émotions, ne pas garder de secrets de familles, pleurer avec ses enfants et ses parents et surtout, parler de ce qu'on vit et de ce qui nous chavire avec nos proches. 
Les gens croient à tort qu'ils peuvent vivre leur vie de façon insouciante et faire semblant que tout va bien et que s'il y a un problème, la médecine (ou encore la biologie totale ou le Reiki...) va régler leur problème! Ce que nous enseigne la biologie totale, c'est que oui, on peut guérir (mais ce n'est pas si magique qu'on a pu le laisser entendre dans votre reportage, ça peut prendre des années avant de mettre le doigt sur le bobo lorsque la maladie est bien installée), mais surtout, qu'il faut se prendre en main et être responsable de sa santé! 
En passant, je ne suis pas thérapeute et ne veux pas le devenir. Je ne fais pas confiance au système de santé tel qu'il est car il est trop contrôlé par les compagnies pharmaceutiques.

Lucie Tremblay, Montréal

3 octobre 2008

Bonjour, 
À tous ceux qui croient que parce que la médecine ne réussit pas à expliquer les cas de guérison miraculeuse signifie que les médecines frauduleuses comme la biologie totale ont leur raison d'être, je réponds que le fardeau de la preuve ne revient pas à la science. Que les adeptes de ces charlatanismes prouvent de façon scientifique à l'aide de recherches crédibles que la biologie totale fonctionne et qu'ils arrêtent de citer quelques cas isolés. 
Si vous avez regardé le reportage, vous vous souvenez qu'AUCUNE recherche scientifique ne parvient à prouver que la bilogie totale fonctionne! 
Je sais que les temps ne sont pas joyeux, mais ce n'est pas une raison pour retomber 500 ans en arrière et adopter de nouveau la pensée magique.

Alexandre Fournier, Gatineau

3 octobre 2008

Tout d'abords félicitation pour votre reportage. J'ai trouvé votre reportage honnête et vos méthodes appropriées pour le contexte. Si ceux qui vous reprochent votre manque d'objectivité appliquaient eux-même un sens critique minimal, les charlatans perdraient rapidement leurs disciples. 
Malheureusement la biologie totale est loin d'être un cas unique... Je crois que ceci dénote d'un échec majeur du système éducatif, d'avoir failli à inculquer une démarche intellectuelle critique, ainsi qu'une culture scientifique générale. Il n'existe pas une médecine dure ou une médecine douce... seulement une médecine qui est fondée sur des évidences (pharmaceutique ou non) ou une ''médecine'' fondée sur des ragôts, des ouïe-dires, des rumeurs ou.... des charlatants. Continuer votre bon travail, (à défaut d'avoir des gens sceptiques) ... sans quoi, qui le ferait ??

Daniel Audet, Sherbrooke

3 octobre 2008

Mr Gravel. 
Personnellement , j,'ai aimé cette enquête . 
Beaucoup de gens dans la détresse sont vulnérables . 
Il ne faut pas les juger car si on voit de l'espoir , on s'accroche . 
Je reproche au Collège des médecins de se méfier des immigrants détenant des diplômes . 
A Cuba, les médecins sont très considérés et ces derniers refusés dans notre pays. 
On aurait aussi intêret à apprendre d'autres techniques de médecine. 
Le manque de médecins est dû à la mauvaise foi du Collège. 
Je pourrais aussi parler d'un médecin qui a abusé de ses victimes. 
Ce dernier pratique toujours: raison : manque de médecins. 
A mon avis, le Collège des médecins a aussi ses torts . 

Claire Thibaudeau, Sherbrooke

3 octobre 2008

Chère équipe d'Enquête, 
 
Vous avez fait un excellent travail journalistique qui pourrait cependant être sérieusement dommageable bien malgré vous.  
 
Pour faire un travail plus complet et juste pour l'intérêt du public, il faudrait faire un tour plus complet et objectif de la question de l'industrie médicale moderne et des médecines satellites parfois millénaires.  
 
Il faudra également se questionner sur l'impact réel de la recherche médicale subventionnée par le privé et l'impact d'être coté en bourse lorsque l'on dit vouloir servir la santé.  
 
Dans le meilleur des monde, la médecine devrait ouvrir ses portes afin que tous les thérapeutes (d'ici et d'ailleurs) aient un droit de pratique égal grâce à une formation de base commune et solide, comme par exemple, une solide connaissance de la biologie. 
 
Si des gens sans connaissances solides en biologie ou d'autres partis sur des trips d'égo de gourous parlent n'importe comment de décodage biologique, cela ne réfute en rien la crédibilité de cette orientation. En parallèle, imaginez l'absurde de conclure que la langue française ne vaudrait rien parce que des professeurs ne sauraient pas bien l'écrire. 
 
La médecine ferait des pas de géants si elle investissait dans la recherche sur le décodage biologique. Cependant, il faudra des gens honnêtes et courageux pour admettre que la fermeture du milieu n'est pas rationnelle. Si l'industrie médicale soignait vraiment efficacement les gens, comment pourrait-elle faire toujours plus d'argent?  
 
S.v.p., osez réfléchir à l'extérieur, loin de l'opinion de ceux qui sont en conflit d'intérêt avec ces questions. 
 
Merci!

Annie Boudreault, Montreal

3 octobre 2008

Bonjour, 
je dois dire que le sujet de l`émission d`hier était très troublant. En espérant que cette "pseudo-médecine" soir iradiée partout où qu`elle soit.

Cathie Normandin, Boisbriand

3 octobre 2008

Bonjour,  
grâce à la biologie totale j'ai pu comprendre et guérir de mes nombreuses allergies. Entre 9 et 16 ans je devais me rendre a toutes les semaines me faire vacciner pour réduite mes symptômes d'allergies... à 16 ans j'ai cessé mes visites chez le medecin car je ne voyais pas d'amélioration. Losque que j'ai compris 10 ans plus tard, le concept de la Biologie Totale et les invariants reliés aux allergies j'ai immédiatement guéris...Je peux enfin prendre dans mes bras les animaux. J'ai également déprogrammé plusieurs autres choses.  
La Biologie est une science qui fonctionne au laser. J'invite les gens à faire des recherchers il y a des preuves scientifiques de tout cela. 
La biologie totale n'est pas contre la médecine traditionnelle dans aucun cas ils mentionnent de cesser des traitements ou de ne plus consulter.

Annik Lapointe, Mont-Laurier

3 octobre 2008

Votre enquête est bien structurée et informe très bien les citoyens sur le danger publique de ces charletans en herbe. Les deux gourous européens ont trouvé un terreau fertile au Québec et il ne faut pas s'en réjouir. Ils ont leurs adeptes québécois notamment dans le région de Sherbrooke. L'argent c'est le bien qu'ils veulent obtenir des personnes souvent en détresse qui ont besoin de compassion et non de magie. La secte Sabbath et ses muses sont très actifs au Québec et votre enquête a éclairé le public. Suivez leurs activités par Internet, c'est effarent de voir comment des gens sensés voire bardés de diplômes tombent sous l'influence de quelques gourous qui colportent des erreurs monumentales et dangeureuses pour la santé.

André Gamache, Québec

3 octobre 2008

J'ai écouté avec beaucoup d'intérêt votre émission...mais avec aussi une grande empathie envers les gens qui veulent croire à des approches non-traditionnelles...  
Ce soir, je pense très fort à une femme... très intelligente, instruite pourtant, et avec une belle personnalité... mais prise avec un cancer (le 3e)... et qui cherche désespérément une façon de vaincre ce mal en essayant de "comprendre" ses origines et avoir du pouvoir dessus. Je sais qu'elle s'intéresse à l'approche que vous avez présentée ce soir.  
Mais lorsqu'une personne se fait dire par les spécialistes qu'il lui reste moins que 3 ans à vivre... n'est-ce pas un réflexe de survie que d'explorer toutes sortes de solutions? 
Tout le monde est conscient que nos stress, nos blocages et nos angoisses ont une répercussion très importante sur notre santé... Est-ce que ceux-ci peuvent causer un cancer? C'est peut-être un peu fort... mais je pense que c'est possible... Je suis certaine qu'une démarche de croissance personnelle pourrait contribuer « en partie » à une part de guérison... tout dépend, bien entendu, si le cancer est pris à ses débuts ou non. Arrêter un traitement, non! Mais explorer des voies non-traditionnelles ou faire une thérapie avec un professionnel est certainement une avenue intéressante, selon moi, si on la combine avec la science traditionnelle. 
C'est facile de dire "je ne croirais jamais à ces approches absurdes" quand on est en parfaite santé. Il doit en être tout autrement quand on se sent impuissant face à la maladie... 
Par contre, je suis révoltée par les écoles qui prétendent former des "thérapeutes" en qq heures... Voilà un autre débat important!!! Une fraude abominable! 
Les problèmes émotifs, sources de beaucoup de maux, ne se solutionnent pas simplement en les identifiant. À ce niveau, c'est ce qui me scandalise le plus dans votre émission de ce soir. Bref, rien n'est simple quand il s'agit de la vie, de la mort et de l'espoir! 
Merci. Ce fut une soirée très intéressante.

Michèle Langlois, Sherbrooke

3 octobre 2008

Plusieurs de vos correspondants proposent une ouverture d'esprit face à de nouvelles méthodes, et d'étudier ces nouvelles approches avant de les condamner. Ils ont tout à fait raison. Certaines idées des plus farfelues au départ se sont avérées excates...Il faut cependant les soumettre à un processus de vérification et de validation qu'on appelle la méthode expérimentale. S'opposer à l'utilisation de cette méthode pour vérifier ses hypothèses tient toutefois du charlatanisme et de la pensée magique, voire de la fraude. On pense que l'échinacée empêche l'appartion du rhume?...Expérimentons! On croit que l'ail a des propriétés thérapeutiques? Expérimentons? On croit que le fenshui conduit au bonheur? Expérimentons! On croit que l'acupuncture guérit telle ou telle maladie? Expérimentons! La médecine accomplit des merveilles et ses progrès -que l'on ne peut pas nier!- se fondent sur la méthode expérimentale mise au point par un dénommé Claude Bernard vers 1865!

Pierre DuBois, Laval

3 octobre 2008

J'ai la net impression que le collège des médecins est en arrière de ce reportage.Je ne suis pas un adepte de la biologie totale et c'est déplorable pour ceux qui décèdent mais,il y en a combien qui décède dans les hôpitaux par années?Que ce sois la chimio,la radio etc...La peur nous prend pour le cancer...Des annonces massues à la télé bref,le cancer est partout!Wow!Juste un point:Manger fruits et légumes frais du Québec et si possible bio,le moins de viande rouge possible et a priorisé:Poulet,poisson,etc...C'est la façon pour nous de ne pas avoir recourt à toute les mentries de part et d'autre et à être en santé!Merci!

Yves Filiatrault, Ste-Véronique

3 octobre 2008

Je crois que dans toute cette histoire, le plus hallucinant est de voir qu'il y a des gens (vous n'Avez qu'à lire les commentaires) qui y croient dur comme fer... En osant employé des mot comme "biologie" on tente de camoufler, avec des termes reconnues par la société scientifique (la vrai, pas celle de ces charlatans), la réalité de cette méthode. 
 
Si certaines personnes peuvent aller y chercher un certain réconfort en ayant l'impression de se battre contre la maladie, grand bien leur fasse. Maiis il ne faudrait pas les leurrer à croire qu'ils vont guérir. 
 
Je suis sidéré de voir qu'encore aujourd'hui, certaines personnes se font encore avoir par ce genre de manipulation somme toute simpliste. Il est là le problème. Que des personnes malades tentent par tous les moyens de se guérir (l'inaction étant la pire des choses) je peux le concevoir mais je trouve cette pratique malsaine car elle ne repose que sur l'abus de gens.  
 
Je n'en revient pas que des gens ont tenté de bloquer votre reportage avant même qu'il sorte. Ça en dit long...

Denis Roy, Québec

3 octobre 2008

Je constate le grand nombre de commentaires accusant votre équipe. Est-ce que le cancer "anti-cancer" se serait propagé à ce point dans la société Québécoise? Il est triste de voir que les faux gouroux foisonnent en ces temps incertains.

Robert Dufresne, Baie-Comeau

3 octobre 2008

Monsieur Gravel, 
En premier lieu, il est certain que le reportage réalisé avec l'aide de deux de vos collègues sur la "biologie totale" porte à réfléchir quant aux conséquences de pratiques aussi sommaires. Certes, ce n'est pas le cas de toutes les médecines douces, mais il est certain que dans le cas que vous relevez, il y a abus de confiance de la part de ceux qui pratiquent cette approche. 
Je trouve toutefois quelque peu dommage que le reportage ne tente pas de comprendre pourquoi le phénomène est en pleine expansion, surtout au Québec. Je ne puis donner de réponse absolue, mais il est possible d'émettre une hypothèse: le facteur religieux. 
Il est certain que le facteur religieux (judéo-chrétien) est encore très présent dans la société québécoise, quoiqu'en disent certaines élites. Comme tendent à le démontrer les études en sociologie, il faut généralement un minimum de trois générations (+ de 70 ans) pour qu'un changement socioculturel prenne racines.  
Comme on le sait, le facteur religieux, dont l'un des fondements est le "miracle", est encore très présent dans la culture francophone du Canada, encore plus qu'en France, où l'Église a été évincée plus tôt, soit il y a près d'un siècle. Ceci pourrait expliquer, en partie du moins, l'engouement face à la "biologie totale". 
Pour ce qui est du fondement premier de l'approche, il est certain que tout n'est pas si tranché. Il demeure que le facteur "psychosomatique" peut avoir une incidence. À cet égard, il faudrait certaines études plus approfondies sur le sujet, études qui pourraient être menées par le biais d'une collaboration entre la médecine traditionnelle et la psychologie moderne. 
Je ne dis pas qu'il faille accepter "tout de go" la "biologie totale", mais qu'il serait bien de pousser plus loin la recherche, en dressant, par exemple, un portrait psychologique d'anciens patients et chez des patients actuels en oncologie... question de voir s'il peut y avoir corrélation.

Jules-Hubert Beaulieu, Verdun

3 octobre 2008

Bonjour, 
 
Au-delà de l'intention des journalistes-enquêteurs, c'est un reportage intéressant. D'une part en raison du passionnant sujet de la psychosomatique qui n'a pas été inventée par la biologie totale, soit dit en passant. Hippocrate en a parlé, puis Georg Groddeck, Hans Selye, Henri Laborit qui n'étaient pas des charlatans. Mais force nous est de constater que la médecine n'a malgré tout jamais cherché à intégrer celle-ci dans sa pratique (on soigne les symptômes pas les causes). Intéressant encore d'observer dans quelle mesure la médecine a peine à intégrer des pratiques alternatives (et là je pense aux batailles livrées par le Collège des médecins contre la chiropractie, l'acupuncture, l'accouchement assistée par les sages-femmes) jusqu'à ce que l'on finisse par les accepter et de les encadrer. Mais pour se voir reconnaître, la biologie totale doit maintenant sortir des placards ses résultats cliniques pour franchir cette étape. De même, les praticiens de la biologie totale doivent faire preuve de réserve quant à la possibilité pour le patient de suivre d'autres traitements, ce choix lui appartient. D'autre part, les journalistes pour ce reportage semblaient donner beaucoup d'importance au Collège des médecins. Or, à mon avis, le documentaire du journaliste Paul Arcand sur les compagnies pharmaceutiques nous suggère que le public doit aussi être très vigilant à l'égard de la médecine classique. Votre parti pris était un peu évident.  
 
Au plaisir, 
 
Yves Richer 
 
St-Jean-sur-Richelieu

Yves Richer, Saint-Jean-sur-Richelieu

3 octobre 2008

Que vous réussissiez à débusquer quelques charlatans, je m'en réjouis, mais pourquoi monter aux barricades lorsqu'il y a quelques décès du côté des médecines alternatives alors que dans nos hôpitaux les gens meurent par milliers de maladies nocosomiales ? 
 
Notre médecine traditionelle est complètement basée sur une fausseté; elle traite les symptômes au lieu de traiter la maladie. Et ce qu'elle appelle maladie est une tentative du corps d'essayer de régler un déséquilibre. 
 
Tant que la philosophie de cette médecine ne sera pas d'agir en collaboration pas avec nos propres pouvoirs de guérison et notre système immunitaire, elle fera en partie fausse route.  
 
Allez jeter un petit coup d'oeil de ce côté, vous allez sûrement y découvrir quelques histoires croustillantes !

Cassandre Savoie, Chambly

3 octobre 2008

J'ai été déçu de constater que votre reportage jette le bébé avec l'eau du bain. Les théories du docteur Hammer dérangent mais proposent une vision différente de la maladie. Elles apportent aussi de nouvelles possibilités de guérison puissantes que l'industrie pharmaceutique ne peut pas nous vendre. Je crois personnellement que ces théories méritent d'être approfondies. La façon quelles sont appliquées par certains individus déplace l'attention du spectateur à côté des questions fondamentales que cette nouvelle science apporte. J'invite les responsables des ordres professionels consultés dans le reportage à s'informer sérieusement sur le sujet avant de juger. Un jour quelqu'un a osé dire que la terre était ronde...

Marc Sylvain, St-Isidore-de-Clifton

3 octobre 2008

Je suis profondément déçu de retrouver dans ce reportage, les techniques de radio poubelle et de journaux à potins et surtout l'adhésion à la dictature d'une pensée unique en médecine. 
En effet, je considère les techniques de caméra cachée, des citations sans leur contexte et les généralisations à partir de pratiques particulières, comme un manque de respect flagrant envers des personnes qui veulent faire un travail honnête et professionnel hors des sentiers battus, ceux des médecines alternatives. Pour moi c'est une présentation partiale et malhonnête pour cette nouvelle discipline et ceux qui tentent de l'appliquer. Évidemment, on se retrouve ici en marge du courant scientifique médical officiel : hors de l'Église/Collège des médecins point de salut/traitement. Le Vatican du 16e siècle brûlait les premiers scientifiques modernes. Aujourd'hui ceux qui s'écartent des sentiers battus sont ridiculisés dans les médias.  
Dans ce reportage, je me serais attendu à une vision plus équilibrée avec des témoignages positifs bien documentés dans les médias comme ceux de Guy Corneault et de Laura Fabian entre autres; cela à côté des négatifs qui sont les seuls à figurer. D'autre part, je me sentirais malhonnête de ne juger de la médecine qu'à partir de pratiques douteuses qui sont monnaie courante. Dire comme cette médecin du reportage que la Biologie Totale est une nuisance à éliminer, c'est un affront à l'intelligence de ceux qui comme moi l'ont utilisée efficacement pour se guérir : grâce à la Biologie Totale, je me suis sorti définitivement de la goutte dont je souffrais depuis 30 ans. 
Bref, j'ai fréquenté la Biologie Totale depuis 10 ans : cours, livres et thérapeutes, et je n'ai reconnu dans ce reportage qu'une caricature au bénéfice du tirage de copies ou de la côte d'écoute, et non de l'information équilibrée et professionnelle sur la Biologie Totale comme j'aurais été en droit de m'attendre de la part de Radio-Canada et du journal Le Soleil. 
Fernand Poulin 
Québec

Fernand Poulin, Québec

3 octobre 2008

Inquiétant de voir comment des gens se laissent berner par de pseudo-thérapeute qui n'ont absolument aucune preuve scientifique de l'efficacité de cette biologie totale, et inquiétant également de voir que, malgré votre reportage, des gens continuent à les appuyer.

Sébastien McNeil, Maniwaki

2 octobre 2008

Bonjour, 
 
Il manquait au moins une prémisce à votre "reportage" : si les gens se tournent vers les médecines alternatives aujourd'hui, c'est, entre autre, à cause des nombreuses dérives du système médical et de l'omerta qui règne. Qu'on pense aux erreurs médicales, à l'industrie pharmaceutique et au powertrip de certains médecins. 
 
J'ai la chance d'avoir un bon médecin de famille ainsi qu'un pédiatre formidable. Celui-ci a d'ailleurs un faible pour les pratiques nouvelles, il peut donc aller de la prescription traditionnelle aux conseils de grands-mères en passant par l'homéopathie et le gros bon sens. En fait, il me fait confiance et part du principe que j'ai du jugement. Il m'implique dans ma santé, ce qui est vraiment trop rare dans la médecine traditionnelle, ce qui explique sûrement en partie son échec et l'engorgement du système. L'exemple et le succès des sages femmes est assez éloquent en la matière. 
 
Je voudrais dire en terminant ce que des milliers de téléspectateurs ont sans doute pensé en regardant l'émission : où sont les exemples de guérison, parce qu'il y en a. Et ils sont troublants et la médecine ne les explique pas et ne cherche même pas à le faire. Bien sûr il y a de nombreuses dérives dans ces pratiques, beaucoup trop de gens s'improvisent thérapeuthes. Ceux-là sont écartés par la majorité mais des naïfs vont continuer de les consulter et de les payer grassement, mais c'est la même chose pour les médecins golfeurs professionnels ou ceux qui font le tour du monde aux deux ans. 
 
Si ENQUÊTE poursuit sur cette lancée, vous me perdrez comme auditeurs, je vous flushe comme les autres émissions du genre à TVA ou TQS. Ce serait vraiment très regrettable. 
 
Merci.

Denis Clément, St-Camille

2 octobre 2008

Bonjour, 
 
Je voulais simplement vous remercier d'avoir fait un reportage discriminant la pratique qu'est la biologie totale. Je crois que ce type ce "médecine douce" est un véritable problème, surtout lorsqu'elle vient en contradiction à la médecine traditionnelle comme ce fut le cas dans votre reportage. 
 
Les horreurs entendues nous montrent à quel point il est dangereux de consulter un thérapeute possédant un titre non réglementé, tel un naturopathe, psychothérapeute, etc. Il est certain qu'ils ne causeront pas tous systématiquement du mal, mais lorsque l'on voit les fondements de ces théories et que nous possédons une certaine connaissance en sciences, ce qui est dit dans ces formations minimalistes est mensongier et frauduleux. 
 
J'aimerais attirer l'attention sur le fait que certains thérapeutes en médecine douce ont pourtant déja pratiqué en santé (médecin, chiro, infirmière). Je trouve cela étrange que des professionnels de la santé puissent s'intéresser autant à la médecine douce, non pas en complément de la médecine traditionnelle mais en remplacement. Surtout sachant que ces dites-médecines n'ont aucun fondement scientifique ni études cliniques prouvant leur efficacité ou leur innocuité. J'espère qu'ils seront radiés de leur ordre (et surtout celle qui facturait les consultations à la Régie...) 
 
Le jour où une étude démontrera que répéter une prière à Claude Sabbah 15 fois deux fois par jour matin et soir peut guérir le cancer, j'y croirai peut-être, d'ici là, je préfère me fier à des professionnels digne de confiance, avec, certes, ces désavantages, mais aussi une attente réaliste de résultats.

Nicolas Vigneault, Mascouche

2 octobre 2008

Je déplore que votre émission n'essaie même pas d'avoir un minimum d'objectivité .La diabolisation est évidente puisque vous partez en caméra cachée, armés de fausses maladies et de fausses identités. vous n'essayez même pas de voir si il y a des gens qui auraient eu des résultats positifs ? Vous nous parlez de Lara Fabian qui a dit avoir été aidée par la BT et vous n'essayez même pas de chercher plus loin. Pourtant si cette thérapie se répand c'est peut-être qu'elle a des résultats. Certaines pratiques ont mis des années voire des siècles à sortir du bucher (la méditation, l'acupuncture...) et maintenant ont commencent à en reconnaître les vertus. Avant de brûler ces sorciers-là au bûcher médiatique, pourquoi ne pas essayer, en tant que société, de voir si il n'y aurait pas de la vérité là-dedans? Malgré les recherches médicales et les millions qu'elles nécessitent, le cancer progresse. Peut-être que d'autre visions des choses pourraient aider non? 
Grâce à votre film, je pense que ces thérapeutes vont avoir une leçon de vie féroce , ça pourrait même les rendre malades...

Valérie Pouyanne, Montréal

2 octobre 2008

M. Gravel,  
  
Merci pour ce reportage-choc! 
  
Pour 2 raisons: 
  
1. La Biologie Totale (BT) a avantage à être plus connue. Partant du principe "Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en", ce reportage accomplit la mission de la faire connaître encore plus. La BT est tellement puissante et révolutionnaire pour guérir les maladies même celles dites incurables par la médecine classique, que ce n'est qu'une question de temps avant qu'elles ne deviennent très répandues et utilisées.  
 
La BT se répand à grande vitesse, vous dites? Sachez aussi qu'il y a, sur le site web d'une librairie de Montréal, une liste de plus de 220 livres sur le sujet. Est-ce que tout ce beau monde-là se serait trompé? Ce serait douteux de déduire qu'il n'y a pas de positif dans la BT. À moins de ne pas vouloir le voir... 
  
2. Votre équipe a bien démontré plusieurs anomalies chez certains conseillers. Ce reportage va surement permettre à la communauté de conseillers de réviser ses pratiques. Parfois, y'a rien de mieux qu'un bon coup de pied dans le derrière pour se questionner, se retrousser les manches et devenir encore meilleur.  
  
Je déplore, par contre, les approches "On jette le bébé avec l'eau du bain" et "On ne montre qu'un seul côté de la médaille" pratiquées par vos journalistes. Ça chatouille un peu la malhonnêteté. Il n'a pas été mentionné que les lois utilisées par la BT ont été vérifiées par des universités et des comités de médecins. De plus, ils n'ont pas cherché fort pour trouver et faire témoigner des gens qui ont guéri de maladies en bénéficiant de la BT. Ou plutôt, peut-être en ont-ils trouvé et ont choisi de ne pas nous les montrer... 
 
En nous montrant les morts dus à la BT et en appliquant le raisonnement du reportage, je ne peux que conclure que la médecine classique, elle aussi, est fatale et danger public. La médecine classique pratiquée au É.-U. (la même médecine scientifique que la nôtre), a été identifiée comme la 3e cause de mortalité en 2000 (Journal of the American Medical Association. 2000:284:483-485).

François Picard, Laval

2 octobre 2008

votre reportage n'a aucune analyse indépendante . D'entrée de jeu , vous amenez à témoin un membre du collège des médecins qui par souci de loyauté envers ses membres défendra la médecine traditionnelle et n'admettra que rarement des interventions de médecines douces . Ils réfutent tous les bienfaits du magnétisme des produits Nikken mais ils procèdent par résonnance magnétique pour détecter la maladie ... J'ai assisté à plus de 4 conférences du Dr Sabbagh ici à Montreal et jamais il n'a découragé les traitements médicaux , au contraire il conseillait fermement de continuer les traitements en cours . Je ne l'ai jamais entendu répéter les méthodes préconisées soi-disant par le médecin allemand ( arrrêt de traitement , etc...) Vous parlez de décès , avez-vous enquêté plus en profondeur comment les recommendations du Dr Sabbagh ont été suivies .  
En parlant de décès , pourqoui vous n'enquêtez pas sur les 100 000 décès annuels en amérique du nord attribuables à la prise de médicaments légalement prescrits , cela vous ferait un bon reportage ...  
Je respecte la médecine traditionnelle mais elle n'a pas réponse à tout ... loin de là ... pourquoi ne pas essayer d'autres avenues , les effets du metal  
est-ce que Freud a confirmé toutes ses théories par des preuves scientifiques ...  
on aurait pu s'attendre à ce que vous vérifiez l'autre côté de la médaille : suivre quelqu'un que le Dr Sabbagh aurait traité et guéri et enquête sur la véracité de son cas ... mais non vous avez préféré mettre en évidence les cas retords , je ne connais pas les personnes interrogées, jamais elles ne sont intervenues dans les conférences auxquelles j'ai assisté ... lisez donc Jacques Martel Dictionnaires des malaises et maladies , Lise Bourbeau ... Johann Warren Retrouver ses ailes et vous verrez qu'il y a une logique bien sentie ... J'étais curieux de voir ce que vous aviez à dire sur le sujet , je n'ai vu que du journalisme de chiens écrasés , avec les épouvantes des médecins

Ferdinand Roy, Montreal

2 octobre 2008

Je me demande, quand je regarde la façon dont le tournage sur la biologie totale a été tourné (c'est-è-dire aucune impartialité) qui l'a commandé...je me demande encore plus, pourquoi nous n,avons pas droit à l'objectivité et à l'ouverture d'esprit en 2008. Je ne dis pas que je suis d'accord à 100 % avec le point de vue de la bio totale, par contre, je trouve que vous avez voulu décider d'avance ce que les téléspectateurs allaient penser. Pourquoi nous n'avons réellement, en bout de ligne, qu'un seul côté de la médaille ? Tant qu'à moi, il y a des charlatans partout; et dans la médecine alternative, et dans celle, payante également, "pharmaceutique"...

Martine Laliberté, Sainte-Adèle

2 octobre 2008

bonjours,en debut d'émission j'étais choquer du reporrtage fait sur la biologie.vous avez réussis a trouver les pires thérapeutes.se reportage en fait une tres mauvaise interprétation.La biologie est un outil extraordinaire il faut juste savoir sen servir.La medecine a ses bon et ses pires medecins comme la biologie a ses bon et ses moins bons.Je crois que vous devrier aprofondir votre enquete sur les bon cotes car aussi la médecine a énormément de faille . 

Nathalie Audet, laurentides

2 octobre 2008

Bonjour, 
 
Je me suis battue contre le cancer des ganglions pendant deux ans au debut de la vingtaine... Je ne passerai pas par quatre chemains pour vous exprimer le degout et le mepris de la dignite humaine que je ressens en visionnant votre documentaire sur la biologie totale. 
 
D'abord, la medecine est une science inexacte, tout comme n'importe laquelle des constructions humaines. Ce qui implique qu'elle se trompe souvent bien qu'elle essaie de decouvrir les traitements adequats dans l'unique but de sauver des vies. La methode scientifique n'est peut-etre pas parfaite mais elle a fait ses preuves. D'apres ce que je vois dans le reportage, la biologie totale n'est qu'a l'etape embryonaire de chimere. 
 
Ensuite, j'ai du me soumettre a des traitements atroces pour guerir et la difficulte de l'epreuve m' a fait douter de la pertinence d'entreprendre les traitements. J'ai hesite pour toute sorte de raisons... L'une d'elles, c'est le fait que plusieurs infirmieres essayaient de me convaincre que mon cancer etait cause par un trouble psychologiquen et sont meme allees jusqu'a dire que je devais abandonner mes traitements de chimiotherapie... Comme j'etait extremement vulnerable, j'y ai pense. Je realise maintenant a quel point ces conseils etaient dangereux. J'ai bien failli tout abandonner entre autre parce que ces "conseils" m'ont fait douter de ma capacite personnelle a passer au travers en plus de me faire douter de la capacite de la medecine traditionelle a m'aider a guerir.  
 
Pour conclure, j'aimerais simplement dire que je crois qu'il est criminel d'essayer de convaincre des gens emotionnellement et physiquement vulnerable d'abandonner les traitements traditionnels au profit d'une guerison psychologique totale. Je crois que la guerison psychologique constitue certainement un complement necessaire a une guerison totale du cancer mais je suis vraiment convaicue qu'une maladie aussi agressive necessite un traitement tout aussi agressif.

Genevieve Lafond, Montreal

2 octobre 2008

bonjours a tous ,comment pouver vous juger la biologie total en une semaine et en plus donner seulement les faits negatife de la bio vous faites du sensasionalisme negatif .vous devrier demander une rencontre avec claude sabbah. En medecine comme en biologie il y en a des bons et des pourris ,vous avez trouver les bon therapeute pour votre emission . tous du monde qui on interpreter mal la biologie (a part claude sabbah et olivier comoy )car une chose est sur une des regles primordial de la biologie total est bien de ne pas arreter ses traitements medical .salut eric

Eric Beaulieu, Laurentides

2 octobre 2008

Bonjour, 
Merci d'avoir fait un reportage sur cette «médecine» qui fait de plus en plus d'adeptes au Québec. Le phénomène est effrayant parce que de plus en plus de personnes se distancent du système médical pour se soigner à l'aide d'alternatives. Ce qui est le plus dangereux est que de moins en moins de gens sont vaccinés et que les maladies dont nos vaccins nous protègent (car la vaccination n'élimine pas nécessairement la maladie de notre environnement!) refont surface. Je crains de graves épidémies si la tendance se maintient. 
Votre reportage est donc un pas dans la bonne direction. 
Merci!

Alexandre Fournier, Gatineau

2012

  • septembre
  • août
  • juillet
  • juin
  • mai
  • avril
  • mars
  • février
  • janvier

2011

2010

2009

2008