Radio-Canada - zone Nouvelles
Logo Radio-Canada

Éducation

Éducation

Les étudiants québécois vont payer plus cher pour avoir accès aux universités. Québec augmente les frais de scolarité de 325 $ par année, à partir de l’automne 2012. Une mesure prévue pour les quatre prochaines années. En 2017, les étudiants paieront 3793 $ par année.

Le gouvernement augmentera pour sa part progressivement son financement des universités. Le gouvernement contribuera pour un peu plus de la moitié des revenus additionnels, soit 430 millions de dollars.

Ainsi, les universités disposeront de revenus additionnels de 850 millions de dollars en 2016-2017, soit une hausse de près de 25 %. Étudiants et gouvernement se partagent donc la facture.

Revenus des universités en 2016-2017

Le gouvernement veut que les étudiants paient leur « juste part » des coûts du système d’éducation postsecondaire.

Le ministre des Finances Raymond Bachand défend cette mesure en faisant remarquer que l’augmentation des droits de scolarité, fera passer de 12,7 % à 16,9 % la contribution des étudiants au financement des universités, soit le niveau de 1968  s’il avait été indexé à l’inflation.

Évolution des droits de scolarité

Accessibilité

Selon le gouvernement, cette hausse n’aura pas d’effet négatif sur la fréquentation des universités québécoises. « Rien ne permet d’établir un lien entre le taux de fréquentation universitaire et le montant des droits de scolarité », a souligné le ministre des Finances lors de son discours sur le budget.

Québec annonce en contrepartie des mesures compensatoires pour les étudiants les plus pauvres. « Les étudiants les moins nantis seront pleinement compensés par des bourses d’études supplémentaires, d’un montant équivalent à la hausse des droits de scolarité », a annoncé le ministre. 35 % des revenus provenant de la hausse des droits de scolarité seront retournés au programme d’aide financière aux études.

Performance des universités

La hausse du financement des universités devra se traduire par une des meilleures performances, avertit le gouvernement Charest. Les universités devront rendre des comptes au gouvernement et prendre des engagements de performance. Elles devront s’engager à ce que les ressources additionnelles soient utilisées pour améliorer la qualité de l’enseignement et de la recherche.

Dons et mécénat

Le gouvernement souhaite aussi que les entreprises privées investissent davantage dans les universités, par l’entremise de dons. L’objectif du gouvernement est d’accroître de 50 % les dons privés dans les universités, pour atteindre 165 millions de dollars en 2016-2017.

Louis-Philippe Savoie, président de la Fédération étudiante universitaire du Québec
Blogue en direct

Le budget en chiffres

  • Population : 7 907 375 habitants Juillet 2010 (prévisions) +
  • Taux de chômage : 7,7 % Février 2011 +
  • Taux d’inflation : 2,1 % Janvier 2011 +
  • PIB : 2,6 % 2010 (prévision) +
  • Exportations 59,1 G$ 2010 +
  • Transferts fédéraux 17,4 G$ 2011-2012 +
  • Dette brute du gouvernement 160,1 G$ 31 mars 2010 +
    Chargement

Sources : Statistique Canada, Ministère des Finances du Canada, Ministère des Finances du Québec, Institut de la Statistique du Québec.

Émissions d'information

En profondeur