Le comédien René Caron s'éteint à 90 ans

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
René Caron, comédien René Caron, 1925-2016

Celui qui incarnait le coloré Todore Bouchonneau dans Les Belles histoires des pays d'en Haut est décédé à Montréal. René Caron avait 90 ans.

Pendant 10 ans à partir de 1960, il s'est glissé dans la peau de ce propriétaire d'un magasin général. Todore était un personnage chaleureux. Pour paraître bien éduqué, il déformait les mots.

Au magasin général dans « Les belles histoires des pays d'en haut » , Todore Desbouchons Au magasin général dans « Les belles histoires des pays d'en haut », Todore Desbouchons (René Caron) fait ses comptes.  Photo :  Radio-Canada/André Le Coz

L'agente de René Caron, Ginette Achim, s'est dite très attristée. 

« C'est un homme que j'ai apprécié au plus point, de par sa vérité, sa gentillesse et sa politesse. Il a eu une vie remplie [...] C'était un honneur de le représenter. » — Ginette Achim, agente de René Caron 

Une longue carrière

René Caron avait fait ses débuts à la radio à Rouyn-Noranda avant de travailler dans une station de radio de Sherbrooke.

À la fin des années 50, avec l'arrivée de la télévision, il décroche le rôle de Desgroseillers dans la série Radisson. Il sera aussi de la série CFRC-K sur des pilotes de brousse. Il fera beaucoup de publicités et occupera des rôles dans des séries comme Duplessis, Le temps d'une paix et Cormoran.

Sa carrière s'est déroulée aussi au théâtre et dans une quinzaine de films, dont La vraie nature de Bernadette et le Crime d'Ovide Plouffe.

Flamand Bellavance (René Caron) dans « Cormoran » en 1990. Flamand Bellavance (René Caron) dans « Cormoran » en 1990.  Photo :  Radio-Canada/Jean Bernier

Une multitude de rôles

Même si René Caron jouait souvent des personnages secondaires, il demeurait bien connu du public québécois. Retour sur quelques-uns de ses personnages.

Des Groseillers (René Caron) dans le téléroman « Radisson » en 1957. Des Groseillers (René Caron) dans le téléroman « Radisson » en 1957.  Photo :  Radio-Canada/Henri Paul
« Les belles histoires des pays d'en haut » avec Todore Desbouchons (René Caron) et Georgiana Bouchonneau (Réjane Desrameaux) en 1967. « Les belles histoires des pays d'en haut » avec Todore Desbouchons (René Caron) et Georgiana Bouchonneau (Réjane Desrameaux) en 1967.  Photo :  Radio-Canada/André Le Coz
Les comédiens Gérard Poirier, Jacques Godin Les comédiens Gérard Poirier, Jacques Godin Hubert Loiselle et René Caron, dans le grand classique « Des souris et des hommes » en 1970.  Photo :  Radio-Canada/André Le Coz
Image tirée d'un sketch du « Bye Bye 1976 ». Robert Bourassa (Benoît Marleau) et le conseiller de Robert Bourassa (René Caron). Image tirée d'un sketch du « Bye Bye 1976 ». Robert Bourassa (Benoît Marleau) et le conseiller de Robert Bourassa (René Caron).  Photo :  Radio-Canada/André Le Coz
Jean Jolivet (René Caron) et Inonda Dugas-Marsouin (Nicole Leblanc), personnages de « Rue des pignons » en 1977. Jean Jolivet (René Caron) et Inonda Dugas-Marsouin (Nicole Leblanc), personnages de « Rue des pignons » en 1977.  Photo :  Radio-Canada/André Le Coz
René Caron en compagnie de Marie Tifo dans une scène du téléroman « Le parc des braves » en 1986. René Caron en compagnie de Marie Tifo dans une scène du téléroman « Le parc des braves » en 1986.  Photo :  Radio-Canada/André Le Coz

Un homme engagé

Il a prononcé des dizaines de conférences un peu partout au Québec et au Nouveau-Brunswick pour dénoncer la violence à la télévision. Cette initiative a vu le jour quelques semaines après la tuerie de Polytechnique. Il avait fondé l'association Travail de réflexion pour des ondes pacifiques (TROP).

René Caron était le père de trois enfants.

Un dernier hommage

René Caron sera exposé les 24 et 25 juillet au Salon Alfred Dallaire, rue Jean-Talon Est. La journée du 25 est toutefois réservée à la famille et aux proches.

Info en continu