Payeriez-vous 50 $ pour voir un film à la maison le jour de sa sortie?

Radio-Canada avec Variety et CBC
Le film « Batman vs Superman » Le film « Batman vs Superman »  Photo :  DC Comics

C'est l'idée de l'investisseur en nouvelles technologies Sean Parker, dont la plateforme Screening Room est vue à Hollywood comme une opportunité par certains et comme une menace par d'autres.

Cofondateur du service de téléchargement de musique Napster et premier président de Facebook, Sean Parker et son partenaire Prem Akkaraju proposent d'offrir sur cette nouvelle plateforme des films le jour même de leur sortie en salle.

Comment ça marche?
Les abonnés devront d'abord se procurer une console au prix de 150 $ US, qui permettrait de recevoir les films dans un format numérique crypté, afin d'éviter toutes formes de piratage. Les films seraient accessibles 48 heures au coût d'environ 50 $.

Screening Room remettrait 40 % du prix de location de chaque film au studio et offrirait à l'abonné deux billets de cinéma par film vu, une idée qui vise à rallier les propriétaires de salle.

L'investisseur Sean Parker L'investisseur Sean Parker  Photo :  Jordan Strauss/Invision/AP

Des applaudissements de Jackson et Abrams

Même si Sean Parker et son partenaire Prem Akkaraju n'ont pas encore publiquement dévoilé les détails entourant Screening Room, les réactions à Hollywood se sont multipliées cette semaine.

« Quand nous avons rencontré Sean et Prem l'an dernier, c'était clair que Screening Room représentait l'unique solution qui pouvait obtenir l'aval de tous les acteurs de
l'industrie », ont indiqué le réalisateur Ron Howard (The Da Vinci Code, A Beautiful Mind) et le producteur Brian Grazer dans une déclaration commune.

Le réalisateur Peter Jackson, qui a signé les deux trilogies tolkiennes Le seigneur des anneaux et Le hobbit, s'était opposé en 2011 à un service similaire proposé par DirecTV. Cette fois-ci par contre, il a décidé de se rallier.

« Screening Room a été minutieusement développé pour attirer un auditoire qui ne va pas présentement au cinéma. En plus d'être suffisamment robuste pour prévenir le piratage, [ce service] va augmenter l'audience totale d'un film, et non ramener à la maison les gens qui vont au cinéma.  » — Peter Jackson

Des opposants

Les réalisateurs et producteurs James Cameron, Jon Landau et Christopher Nolan ne partagent toutefois pas l'avis de Jackson.

« Jim [James Cameron] et moi demeurons convaincus de l'aspect sacré d'une salle de cinéma, a indiqué Jon Landau au magazine américain Variety. Pour nous, sur le plan autant créatif que financier, il est essentiel que les films soient offerts exclusivement au cinéma lors de leurs sorties. »

« Nous ne comprenons pas pourquoi l'industrie voudrait inciter le public à laisser tomber la meilleure manière d'apprécier cet art et pour lequel nous travaillons si fort. » — Jon Landau
James Cameron James Cameron  Photo :  Nick Perry

Pour l'instant, la chaîne de cinémas AMC a démontré de l'intérêt pour Screening Room, alors que d'autres joueurs de l'industrie sont en train d'examiner le concept.

Sans surprise, le regroupement américain des propriétaires de salles, le National Association of Theatre Owners, s'y oppose.