Rentrée littéraire : quoi lire cet automne?

Les animatrices Marie-Louise Arsenault et Claudia Larochelle Les animatrices Marie-Louise Arsenault et Claudia Larochelle  Photo :  Radio-Canada/ARTV

Chaque automne, la rentrée littéraire est synonyme de déferlante de nouveaux livres sur les tablettes des librairies. Comment choisir quoi lire parmi tous ces titres? Découvrez les 12 suggestions de Claudia Larochelle et Marie-Louise Arsenault.

Sur la table de chevet de l'animatrice de LIRE : Élise Turcotte, Alexandre Soublière, Fanny Britt, Catherine Leroux, Samuel Archibald et Christine Angot.

Sur celle de l'animatrice de Plus on est de fous, plus on lit! Maxime-Olivier Moutier, Daniel Grenier, Martine Delvaux, Marc Séguin, Dominique Fortier et Alain Mabanckou.

Les choix de Claudia Larochelle, de LIRE

Le parfum de la tubéreuse, d'Élise Turcotte (Alto) Le dernier-né d'Élise Turcotte (Le bruit des choses vivantes, Guyana) pour sa voix et sa manière unique d'observer le monde qui l'entoure. « Magnifique. »

Amanita Virosa, d'Alexandre Soublière (Boréal) Le deuxième roman d'un auteur à suivre, débarqué dans le paysage littéraire québécois en 2012 avec Charlotte before Christ, un roman déjanté au « souffle hors du commun pour un premier roman ».


Les maisons, de Fanny Britt (Cheval d'août) Le premier roman de la dramaturge et traductrice qui s'était fait remarquer avec son roman graphique Jane, le renard & moi (La Pastèque) et Les tranchées, son essai sur la maternité à l'ère de la performance (Atelier 10).

Madame Victoria, de Catherine Leroux (Alto) Un roman troublant inspiré d'un fait divers remontant à 2001 : un squelette de femme retrouvé à quelques pas de l'Hôpital Royal Victoria à Montréal et l'enquête qui s'ensuit pour découvrir l'identité de celle qu'on a baptisée « Madame Victoria ».

Tommy l'enfant-loup, de Samuel Archibald et Julie Rocheleau (Le Quartanier) Une première incursion du côté de la littérature jeunesse pour l'auteur d'Arvida, un recueil d'histoires à cheval entre la nouvelle et le récit autobiographique, sorte de plongée dans les racines saguenéennes, québécoises et américaines de l'auteur. 

Un amour impossible, de Christine Angot (Flammarion) Un livre sur la relation mère-fille qui retrace l'histoire de la rencontre entre Pierre et Rachel, puis de la naissance de leur fille, Christine, qui sera violée régulièrement par son père. Le livre figure sur la liste préliminaire du Goncourt. 

Les choix de Marie-Louise Arsenault, de Plus on est de fous plus on lit!

Journal d'un étudiant en histoire de l'art, de Maxime-Olivier Moutier (Marchand de feuilles) À 38 ans, l'écrivain et psychanalyste a effectué un retour aux études, en histoire de l'art. Son parcours a servi à alimenter l'écriture de ce livre mi-journal, mi-roman en forme de réflexion sur la vie et l'art.

L'année la plus longue, de Daniel Grenier (Le Quartanier) Un roman dans lequel l'auteur s'amuse avec l'histoire sur fond de tensions raciales et de trous temporels.

Blanc dehors, de Martine Delvaux (Héliotrope) Ce livre marque le retour au roman de l'auteure. Un livre percutant, le plus difficile que Martine Delvaux a eu à écrire, non seulement parce qu'il est autobiographique, mais surtout parce qu'il traite d'un père absent, qui a abandonné sa femme avant la naissance de l'auteure, et d'une famille qui a étouffé le secret.

Nord Alice, de Marc Séguin (Leméac) L'artiste peintre, qui a attiré l'attention de la critique avec La foi du braconnier (2009) puis Hollywood (2012), signe son troisième roman, l'histoire d'un chirurgien exilé au Nunavik dont on découvre par bribes l'existence et l'histoire familiale, entre ses patients et ses expéditions de pêche.

Au péril de la mer, de Dominique Fortier (Alto) L'auteure du Bon usage des étoiles signe là un livre hybride, à la fois roman et carnet d'écriture où se croisent, à 500 ans d'intervalle, un peintre hanté par le souvenir de sa bien-aimée et une romancière contemporaine. 

Petit piment, d'Alain Mabanckou (Seuil) Le 11e opus de l'auteur congolais raconte la jeunesse d'un vieil homme croisé dans la rue à Pointe-Noire et permet au truculent écrivain de mettre en scène la révolution socialiste scientifique congolaise, la maltraitance dans les orphelinats et l'importance communautaire de la prostitution.


Claudia Larochelle, l'animatrice de LIRE sur ICI ARTV. Claudia Larochelle, l'animatrice de LIRE sur ICI ARTV.  Photo :  ICI ARTV

Claudia Larochelle revient à la barre de LIRE pour une quatrième saison à partir du 22 septembre (ARTV, mardi 19 h). Elle se joint également au tout nouveau club de lecture de l'émission quotidienne Marina Orsini (ICI Radio-Canada Télé, en semaine, 9 h 30). Je veux une maison faite de sorties de secours, son livre-hommage à Nelly Arcan (VLB), paraîtra en octobre.


Marie-Louise Arsenault, l'animatrice de Plus on est de fous, plus on lit! Marie-Louise Arsenault, l'animatrice de Plus on est de fous, plus on lit!  Photo :  Radio-Canada

Marie-Louise Arsenault anime chaque jour Plus on est de fous, plus on lit!, un magazine littéraire consacré à toutes les formes d'écriture et de prise de parole (ICI Radio-Canada Première, du lundi au vendredi, 13 h 30). Tous les vendredis, l'animatrice s'entoure de comédiens et de musiciens et l'émission passe en mode cabaret.