René Angélil cède une partie de la gérance de Céline Dion

Un nouveau gérant pour Céline Dion

L'agent et mari de Céline Dion, René Angélil, quitte son poste de chef de la direction des Productions Feeling inc., qui gère la carrière de la célèbre chanteuse.

Son attachée de presse en a fait l'annonce mercredi. Angélil, qui agira désormais comme président du conseil d'administration de l'entreprise, cède sa place à son partenaire et ami, Aldo Giampaolo. Ce dernier devient aussi gérant associé de Céline Dion avec Dave Platel. 

René Angelil continuera de voir aux grandes orientations de la carrière de sa protégée, comme les tournées, les albums et les collaborations, tandis qu'Aldo Giampaolo veillera à la gestion quotidienne des affaires de Céline Dion,

Collaborateur de longue date de Céline Dion, René Angélil a subi en décembre dernier l'ablation d'une tumeur cancéreuse et a passé plusieurs semaines en convalescence chez lui à Las Vegas.

Il avait déjà été traité pour un cancer à la gorge en 1999. Il avait subi à cette époque des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie.

« Finalement, cette association [avec Aldo Giampaolo] n'est que la suite logique d'une grande complicité, d'amitié et de respect mutuel », a indiqué René Angélil par voie de communiqué.

Céline Dion Céline Dion  Photo :  AFP/Jason Merritt

Céline Dion a récemment repris sa série de spectacles au Caesars Palace, à Las Vegas. Elle y donnera quatre spectacles par semaine jusqu'à la fin du mois d'août.

La diva québécoise a lancé en novembre 2013 Loved me back to life, son 11e album en anglais.

Elle est l'une des interprètes féminines les plus populaires de la planète, avec des ventes d'albums dépassant 200 millions d'exemplaires.

Aldo Giampaolo quitte Québecor

De son côté, Aldo Giampaolo, 64 ans, quitte ses fonctions au sein du groupe Québecor. Il devait mener le développement de la filiale QMI Divertissement et Sports en vue de l'ouverture du futur amphithéâtre de Québec, à l'automne 2015. Il devrait s'installer avec sa famille à Las Vegas au cours de l'été.

Il s'agit d'un autre départ important dans le dossier de la gestion de l'amphithéâtre, après celui de Pierre Karl Péladeau, l'ancien PDG de Québecor qui avait d'abord été nommé à la tête du conseil d'administration d'Hydro-Québec, avant d'être élu député péquiste de Saint-Jérôme, en avril dernier.