Un algorithme pour transposer des oeuvres littéraires en musique

Une partition de musique Une partition de musique  Photo :  IS/iStock

Grâce à un programme informatique, baptisé TransProse, deux chercheurs traduisent en musique des oeuvres littéraires. Ils ont présenté le fruit de leurs recherches en Suède en avril.

Hannah Davis, de l'Université de New York, et Saif Mohammad, du Conseil national de recherches Canada, ont mis au point un algorithme qui permet d'identifier, en analysant le vocabulaire, les émotions présentes dans un texte littéraire, puis de les transposer en notes de musique.

Les séquences de notes ainsi générées deviennent des morceaux de piano à la fois simples et étranges, censés reproduire, grâce au tempo et à la tonalité, huit émotions de base, dont la joie, la tristesse, la colère, la peur ou encore le dégoût.

Ainsi, Anne, la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery, s'écoute en do majeur, sur un tempo rapide, pour illustrer l'émotion dominante du roman, la joie.

Le roman La route, de Cormac McCarthy, plus sombre, donne plutôt une pièce lente, en do mineur. 

Les deux chercheurs entrevoient plusieurs applications commerciales possibles qui utiliseraient leur programme, comme des livres audio générant automatiquement une musique en lien avec le contenu des pages, ou encore la possibilité de créer sur mesure de la musique pour les films tirés d'oeuvres littéraires. 

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.