Deuxième départ important à l'ONF en moins d'une semaine

Tom Perlmutter Tom Perlmutter  Photo :  PC/The Canadian Press/National Film Board

Tom Perlmutter a annoncé mardi qu'il quitterait son poste de président de l'Office national du film le 31 décembre.

Cette nouvelle survient moins d'une semaine après l'annonce du départ de Monique Simard de l'ONF pour la SODEC.

Sous sa direction, l'ONF a entrepris la numérisation de sa collection et pris un virage numérique marqué. Tom Perlmutter quittera également ses fonctions de commissaire du gouvernement à la cinématographie à la fin du mois.

Il ne quittera toutefois pas complètement l'ONF. Tom Perlmutter restera à titre de conseiller stratégique pour l'ONF et « examinera l'avenir de l'espace public, la dynamique évolutive de la création, les nouveaux modes de financement cohérents avec le mandat de l'ONF et son engagement en matière d'innovation », peut-on lire dans le communiqué de l'agence.

Il souhaite également réfléchir et écrire sur les enjeux qui touchent les organismes publics culturels.

« Depuis un certain temps déjà, je cherche une façon de me départir des responsabilités quotidiennes qu'implique mon travail de commissaire du gouvernement à la cinématographie pour me dévouer plus spécifiquement aux enjeux stratégiques à long terme auxquels l'ONF doit faire face, a expliqué Perlmutter. [...] Mais je ne peux m'en charger en supplément de mon travail actuel. »

L'ONF a par ailleurs confirmé que Claude Joli-Cœur, actuel commissaire adjoint, assurera l'intérim. Un nouveau président sera nommé en 2014.