Grammys 2013 : The Black Keys grands gagnants, Mumford and Sons au sommet

Radio-Canada avec Associated Press et La Presse Canadienne
Le duo The Black Keys, un des gagnants de la soirée.

Le duo rock The Black Keys a volé la vedette avec une récolte de quatre statuettes lors de la 55e remise des prix Grammys dimanche à Los Angeles. Il a toutefois concédé le très convoité prix de l'album de l'année à Mumford and Sons.

The Black Keys se sont vu remettre les Grammys du meilleur album rock, de la meilleure chanson rock et de la meilleure performance en rock. Le chanteur, Dan Auerbach, a également été nommé réalisateur de l'année.

En plus du Grammy du meilleur album pour Babel, le groupe Mumford and Sons est reparti avec le prix du meilleur long vidéoclip.

Marcus Mumford, leader de Mumford and Sons
« On ne pensait pas remporter ce Grammy, les Black Keys ont tout gagné ce soir, et avec raison. » — Marcus Mumford, de Mumford and Sons, en recevant le Grammy de l'album de l'année

Sans surprise, le groupe fun. a remporté le Grammy de la chanson de l'année pour son hymne rassembleur We are young. Fun. a également été nommé meilleur nouvel artiste, étant préféré notamment à Frank Ocean et aux Lumineers.

Un autre succès radiophonique de 2012, Somebody that I used to know a valu au chanteur australien Gotye deux Grammys, ceux de l'enregistrement de l'année et de la meilleure performance pop par un duo ou un groupe. Il a également remporté le Grammy de l'album alternatif de l'année.

Jay-Z et Kanye West, deux des grands favoris, ont chacun remporté trois Grammys.

Les prestations se sont succédé à un rythme effréné au Staples Center à Los Angeles. Mumford and Sons, Carrie Underwood, Elton John, Ed Sheeran, Alicia Keys, Maroon 5, Taylor Swift et Frank Ocean ont notamment donné une performance.

Un des moments les plus attendus de la soirée était le retour sur scène de Justin Timberlake. Accompagné d'un orchestre, le chanteur et acteur a été rejoint par le rappeur Jay-Z.

Justin Timberlake et Jay-Z

L'académie a également rendu hommage à la légende du reggae, Bob Marley. Bruno Mars, Sting, Rihanna et Ziggy Marley, un des fils du chanteur mort en 1981, ont participé à l'hommage. Ils ont interprété la chanson Could you be loved.

Pour une deuxième année de suite, la cérémonie était animée par LL Cool J.

Voici la liste des gagnants dans les principales catégories.

Album de l'année
Babel, Mumford and Sons

Enregistrement de l'année
Somebody that I used to know, Gotye

Chanson de l'année
We are young, fun.

Meilleur nouvel artiste
fun.

Meilleure performance pop en solo
Set fire to the rain, Adele

Meilleure performance pop par un duo ou un groupe
Somebody that I used to know, Gotye

Meilleure performance rock
Lonely boys, The Black Keys

Meilleure chanson rock
Lonely boy, The Black Keys

Meilleur album rock
El camino, The Black Keys

Meilleur album alternatif
Making mirrors, Gotye

Meilleure performance R&B
Climax, Usher

Meilleure chanson R&B
Adorn, Miguel

Meilleur album urbain contemporain
Channel orange, Frank Ocean

Meilleur album R&B
Robert glasper experiment, Black Radio

Meilleure collaboration / rap
No church in the wild, Jay-Z, Kanye West, Frank Ocean et The-Dream

Meilleure chanson rap
N****s in Paris, Kanye West

Meilleur album rap
Take care, Drake

Meilleure chanson country
Blown away, Carrie Underwood

Meilleur album country
Uncaged, Zac Brown Band

Après neuf nominations, le rappeur canadien Drake a enfin son Grammy

Lors de la cérémonie précédant le volet télévisé de la soirée, le rappeur Drake a remporté le prix du meilleur album rap, grâce à Take care. L'album a été lancé en novembre 2011, tout juste après la date limite pour être admissible au gala de 2012. L'album a depuis été certifié disque platine au Canada et aux États-Unis.

Avant cette année, l'artiste de 26 ans avait été mis en nomination à neuf occasions, mais il était toujours reparti les mains vides. Drake était en lice dans deux autres catégories, soit meilleure chanson rap et meilleure performance rap, mais n'a rien gagné.

Samedi, au cours d'une cérémonie en marge des prix Grammy, le légendaire pianiste torontois Glenn Gould a reçu, à titre posthume, un prix soulignant l'ensemble de sa carrière.

La cérémonie a eu lieu au Wilshire Ebell Theater, la même enceinte où Gould a livré sa dernière prestation publique, le 10 avril 1964.

Également en nomination, les Canadiennes Carly Rae Jepsen et Tegan and Sara sont rentrées bredouilles de la remise des prix Grammys.

Texte de Félix-Antoine Viens