Reg Presley, la voix derrière le succès Wild thing, est décédé

L'album From Nowhere, de Troggs L'album From Nowhere, de Troggs

Le chanteur du groupe The Troggs, à qui l'on doit la légendaire chanson rock Wild thing, s'est éteint lundi à l'âge de 71 ans.

Reg Presley a succombé à un cancer du poumon qui l'avait forcé à se retirer, a annoncé lundi soir sur sa page Facebook Keith Altham, son agent.

L'artiste, qui avait récemment été victime de quelques accidents vasculaires cérébraux, est mort entouré de sa famille à son domicile d'Andover, une ville située à 70 kilomètres à l'ouest de Londres, a précisé M. Altham.

La formation The Troggs faisait partie de la vague de la « British invasion », au même titre que des groupes autrement plus illustres, dont les Beatles et les Rolling Stones. N'empêche que 45 ans après sa sortie, l'une de leurs chansons, Wild thing, est toujours un classique.

Le célèbre morceau a été composé par Chip Taylor, de son vrai nom James Voight. Le prolifique parolier américain s'était tourné vers son frère, l'acteur Jon Voight, pour avoir son avis.

En 2007, Jon Voight a confié qu'il avait été immédiatement séduit par cette chanson, appelée selon lui à devenir un véritable ver d'oreille.

Malgré tout, la première version de Wild thing, de Jordan Christopher & The Wild Ones (1965), est rapidement tombée dans l'oubli.

Il aura fallu que le groupe The Troggs sorte une reprise l'année suivante pour que la pièce devienne un véritable classique du rock.

Reg Presley avait annoncé publiquement sa retraite en janvier 2012, remerciant au passage ses admirateurs pour leur soutien. Il avait affirmé à l'époque qu'il devait se soumettre à des traitements de chimiothérapie et qu'il ne se sentait « pas trop mal ».

Associated Press

info en continu