Tickemaster modifie son processus d'achat et élimine les CAPTCHAS

Captcha Un CAPTCHA de Ticketmaster

Ticketmaster, qui est souvent la cible de l'ire des fans lorsque les billets des concerts populaires sont écoulés en quelques secondes, se débarrasse d'un problème qui peut ralentir le processus d'achat : l'amalgame de lettres à déchiffrer, connu sous le nom de CAPTCHA.

Ces casse-têtes offerts par Google sont censés barrer la route aux systèmes automatisés qui achètent de grands nombres de billets au moment de leur mise en vente. Les revendeurs emploient de tels systèmes pour mettre la main sur un grand nombre de billets, qu'ils revendent ensuite au prix fort.

Le système CAPTCHA a été élaboré par des chercheurs en informatique de Carnegie Mellon en 2000. Google a acheté l'entreprise qui a émergé de l'université en 2009, en partie pour favoriser ses efforts de numérisation de livres. Dans la lutte contre les systèmes automatisés plus sophistiqués, les codes CAPTCHA sont devenus plus difficiles, au point que les vrais internautes ont commencé à être ralentis par le processus.

Ticketmaster modifie son site web pour offrir des casse-têtes plus simples. Sur les appareils mobiles, ces barrières disparaissent entièrement pour laisser la place à une vérification à l'aide d'une notification sur l'appareil. Selon Kip Levin, le vice-président du commerce électronique de Ticketmaster, le processus d'achat des consommateurs est amélioré grâce aux modifications apportées.

En février, Solve Media, l'entreprise embauchée par Ticketmaster pour fournir des casse-têtes, s'attend à présenter jusqu'à 200 millions de vérifications d'identité humaine. L'ajout de Ticketmaster augmentera le nombre possible de publicités que l'entreprise pourra envoyer.

The Associated Press