Le metteur en scène Franco Dragone est soupçonné de fraude fiscale en Belgique

Franco Dragone Franco Dragone  Photo :  AFP/Kristof Van Accom

Le metteur en scène Franco Dragone, qui a déjà travaillé pour le Cirque du Soleil et Céline Dion, est suspecté en Belgique d'infractions fiscales internationales graves et organisées, et de blanchiment d'argent.

Une enquête à son sujet est publiée dans l'édition de ce vendredi du magazine belge Le Vif/L'Express. Un journaliste y révèle que Dragone et ses deux sociétés belges sont soupçonnés de frauder le fisc depuis des années en délocalisant les droits artistiques de spectacles dans des paradis fiscaux. Par un montage complexe, il éviterait ainsi de payer des impôts en Belgique.

En 2000, Franco Dragone était revenu s'installer à La Louvière, en Belgique, après avoir travaillé 15 années pour le Cirque du Soleil. Au fil des ans, il a créé des sociétés « boîtes aux lettres » destinées à canaliser, dans les paradis fiscaux, l'argent perçu dans le cadre des spectacles qu'il a conçus.

Le magazine mentionne que des perquisitions ont été effectuées en octobre dernier dans les bureaux et au domicile de Franco Dragone.

Ce dernier conteste toute volonté de fraude fiscale à l'échelle internationale. Selon lui, le but de la manoeuvre n'était pas de frauder mais de payer des impôts de manière juste.