Lisa Leblanc nommée Artiste de l'année au GAMIQ

L'auteure-compositeure-interprète Lisa Leblanc, en spectacle au Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue L'auteure-compositeure-interprète Lisa Leblanc, en spectacle au Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue  Photo :  Claude Bouchard

Lisa Leblanc a dominé le 7e Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ), dimanche soir, au Théâtre Plaza de Montréal.

La chanteuse acadienne a remporté trois prix, soit ceux d'Artiste de l'année, de Révélation de l'année et de Chanson de l'année pour Aujourd'hui, ma vie c'est d'la marde. Elle avait déjà mérité le prix de Révélation de l'année au gala de l'ADISQ, le 28 octobre dernier.

Tout comme Canailles, le groupe Avec pas d'casque a enlevé deux prix, dont celui d'Album Folk de l'année. La troupe de Stéphane Lafleur avait déjà remporté la même récompense au gala de l'ADISQ.

Finaliste dans cinq catégories, le groupe Alaclair ensemble, qui se décrit comme « une troupe de postrigodon bas-canadienne », a finalement dû se contenter d'un seul prix, celui d'Album hip-hop de l'année.

Le gala, bilingue, a également récompensé plusieurs artistes anglophones, comme Grimes et Half Moon Run.

En tout, 18 prix ont été décernés. La plupart des lauréats ont été choisis par des jurys spécialisés. Le choix du public a été partiellement considéré dans seulement six catégories.

Le gala était animé par Dominic Lebeau, dit « domlebo », qui s'est fait connaître comme batteur pour le groupe Les Cowboys Fringants.

En vertu des règlements du GAMIQ, les finalistes au dernier gala de l'ADISQ ne pourront pas être en lice l'an prochain.