Jean-Guy Moreau : une carrière inimitable

Jean-Guy Moreau imite l'ex-premier ministre du Québec, René Lévesque. Jean-Guy Moreau imite l'ex-premier ministre du Québec, René Lévesque.

Imitateur hors pair, humoriste, auteur, chanteur et musicien, Jean Guy Moreau a consacré sa vie à la scène québécoise où il a charmé, fait rire et ému de milliers de spectateurs en parodiant les traits de dizaines de personnalités. Mais lui est toujours demeuré inimitable.

Né le 29 octobre 1943, Jean-Guy Moreau a commencé sa carrière dans le monde du spectacle comme mime. Dans les années 60, il décide de se consacrer à l'imitation et à l'humour.

Ses talents lui ouvrent les portes de la scène, des variétés et des boîtes à chansons qu'il parcourt en compagnie de Robert Charlebois, qui l'accompagnait au piano.

Jean-Guy Moreau campe ici l'un de ses personnages préférés, l'ex-premier ministre René Lévesque. Jean-Guy Moreau campe ici l'un de ses personnages préférés, l'ex-premier ministre René Lévesque.

L'un des premiers artistes québécois à faire carrière dans l'imitation et la caricature de personnalités connues, Jean Guy Moreau s'illustre sur scène par des textes de qualité à la fois drôles et mordants, mais d'une rare finesse.

En 1965, il sort avec la collaboration de Robert Charlebois et Mouffe un premier disque intitulé Mes amis les Chansonniers?. L'année suivante, il anime une émission de radio hebdomadaire à la radio de Radio-Canada, toujours en compagnie de Robert Charlebois.

Jusqu'au début des années 1970, Jean-Guy Moreau multiplie les revues humoristiques et les tournées de spectacles qui le mèneront partout au Québec ainsi qu'en Ontario. Ces revues humoristiques et les disques qu'il en tire portent de noms évocateurs tels Peuple à Genoux! (1968), Terre des Bums (1967) ou Tsordaffaires (1969).

Jean-Guy Moreau dans le film IXE-13 de Jacques Godbout. Jean-Guy Moreau dans le film IXE-13 de Jacques Godbout.  Photo :  Office national du film du Canada

En 1970, il fait ses débuts au théâtre dans la pièce Oh! Gerry Oh! ainsi qu'au cinéma aux côtés des Cyniques dans le film de Jacques Godbout IXE-13.

Il jouera dans plusieurs autres films au cours de sa carrière dont Y'a toujours moyen moyenner de Denis Héroux ainsi que Vie d'Ange de Pierre Harel.

En 1977, son spectacle Mon cher René, c'est à ton tour!, dans lequel il salue et parodie le chef du Parti québécois, René-Lévesque, connaît un grand succès. S'ensuivra une série de spectacles qui feront de Jean-Guy Moreau un incontournable de la scène humoristique québécoise.

Il y aura : Yesterday, Aujourd'hui, Tout-Moreau (1978), Manquez pas le bateau! (1979), La tête des Autres (1982) et Chasseur de Têtes (1986).

Entre 1975 et 1989 Jean-Guy Moreau participe à plusieurs Bye Bye!sur les ondes de la télévision de Radio-Canada.

En 1983, il assure l'ouverture du premier gala du Festival Juste pour Rire en compagnie de Serge Grenier, des Cyniques.

En 1990 et 1991, il revient sur la scène artistique québécoise en proposant les spectacles Chez Gérard en reprise (1990) et De Félix à Desjardins (1991). En 1998, il consacre un spectacle à René Angelil intitulé Le chum à Céline.

Jean Guy Moreau se consacrera par la suite à l'écriture de spectacles et de prestations pour le milieu corporatif.

En 2006, il revient sur la scène publique avec un nouveau spectacle intitulé Jean-Guy Moreau, comme personne et lance un disque intitulé Mes chansons, ma voix où il propose ses propres compositions.

Jean-Guy Moreau sous les traits de l'ex-maire de Montréal, Jean Drapeau. Jean-Guy Moreau sous les traits de l'ex-maire de Montréal, Jean Drapeau.

Il lance son dernier spectacle, Le Retour de Jean-Drapeau en 2010 dans lequel il reprend affectueusement le personnage de l'ex-maire de Montréal, Jean Drapeau, qui a été l'une de ses plus célèbres têtes de Turc.

Au moment de sa mort, le 1er mai 2012, Jean-Guy Moreau était en tournée avec la revue musicale Il était une fois... la boîte à chansons avec Pierre Calvé, Claire Pelletier et Pierre Létourneau.