Les bienfaits de l'amande

amandes Une poignée d'amandes d'une once comporte 160 calories.  Photo :  AFP/Getty

Manger des amandes après un repas pourrait avoir des répercussions positives à court et à long terme sur votre santé.

Une étude montre que la consommation de ces graines stabilise le taux de glycémie enregistré après un repas, ce qui en fait des alliées pour lutter contre les maladies cardiaques et le diabète.

Une étude menée à l'Université de Toronto montre en effet que l'ingestion de ces graines stabilise le taux de glycémie enregistré après un repas.

Cette découverte est particulièrement intéressante pour ceux dont l'alimentation est riche en glucides ou en aliments contre-indiqués en matière de glycémie.

De plus, la consommation d'amandes aide à prévenir le stress oxydatif.

« Nous avons découvert que l'ingestion d'amandes peut considérablement atténuer la réaction du corps en ce qui concerne le taux de glycémie et d'insuline à la suite d'un repas riche en glucides. » — Cyril Kendall de l'Université de Toronto

L'ennemi sucré

Omniprésents dans l'alimentation des Nord-Américains, les glucides raffinés peuvent entraîner une hausse importante du taux de glycémie dans le corps. Cela cause ensuite la formation de radicaux libres néfastes dans le sang. Ces radicaux peuvent endommager les cellules et contribuer à l'apparition de maladies cardiaques et du diabète.

Les amandes sont déjà reconnues comme étant des aliments qui réduisent le taux de cholestérol et qui comportent une variété d'éléments nutritifs essentiels.

Ces résultats peuvent aider au contrôle du poids, car un taux de glycémie élevé stimule souvent l'appétit et amène les gens à manger plus que le nécessaire.

Les résultats complets sont publiés dans le Journal de la nutrition.

Saviez-vous que ?

Une amande constitue une excellente source de vitamine E et de magnésium ainsi qu'une bonne source de protéines et de fibres. On y trouve du potassium, du calcium, du phosphore, du fer et des matières grasses mono-insaturées favorisant la santé cardiaque.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook