De plus en plus de glace dans l'océan

Stéphanie Tremblay résume les résultats d'une étude sur la fonte des glaces du Groenland.

Certains des effets du réchauffement du climat terrestre ont tendance à s'accélérer.

Les glaciers du sud du Groenland rejettent de plus en plus de glace dans l'Atlantique, si bien que le niveau de la mer augmente plus vite que les chercheurs ne l'avaient estimé jusqu'à maintenant.

Des chercheurs américains soutiennent que les glaciers du sud du Groenland fondent et glissent plus rapidement que prévu vers l'océan. Résultat: il y a de plus en plus de glace dans l'Atlantique, et le niveau de la mer augmente plus vite que les scientifiques ne le pensaient jusqu'à maintenant.

Une équipe du Jet Propulsion Laboratory de la NASA soutient qu'en raison de l'accélération de leur progression vers l'océan, les glaciers pourraient représenter près de 17 % de la hausse annuelle du niveau de la mer. Ce chiffre est deux fois plus élevé que les précédentes estimations.

C'est la hausse de la température de l'air qui semble être la cause de l'accélération de l'avancée des glaciers, qui gagnent de 13 à 15 km par an pour les plus rapides.

Ces températures plus douces augmentent la quantité d'eau fondue à l'endroit où les glaciers glissent sur la roche. Cet apport joue un rôle « lubrifiant » qui facilite la descente des glaciers vers l'Atlantique.

Le seul moyen d'endiguer cette perte de glace serait que le Groenland reçoive davantage de chutes de neige.

Cette étude est la première à prendre en compte des données qui indiquent un changement récent de la vélocité des glaciers du Groenland.

En complément

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.