Trudeau évoque un budget fidèle aux promesses électorales

La Presse Canadienne
Le premier ministre Justin Trudeau à la Chambre des communes Le premier ministre Justin Trudeau à la Chambre des communes  Photo :  PC/Adrian Wyld / PC

Le premier ministre Justin Trudeau assure que le budget inaugural de son gouvernement prouvera que les libéraux comptent respecter les promesses faites pendant la campagne électorale.

En mêlée de presse avant la période des questions, lundi, il a dit avoir « hâte » de présenter mardi un budget qui viendra en aide à la classe moyenne et stimulera la croissance.

Livrer les éléments les plus importants de la plateforme libérale pourrait s'avérer une tâche plus ardue dans le contexte d'une économie ayant été malmenée par les chocs des prix du pétrole.

Ces promesses incluent des milliards de dollars en mesures de stimulation de l'économie, comme un programme d'allocations familiales bonifié et des dépenses accrues dans les infrastructures.

On s'attend à ce que la projection de déficit de 10 milliards de dollars qui avait été établie pendant la campagne soit multipliée par trois dans le budget du ministre des Finances Bill Morneau.

La chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, a prévenu en Chambre que la journée de mardi promettait d'être « une journée qui coûtera très cher aux Canadiens ».

De leur côté, les néo-démocrates, qui avaient fait campagne en promettant un budget équilibré, semblent prêts à donner une chance aux libéraux.

« Le montant du déficit, le chiffre en soi, ça ne veut rien dire si on n'atteint pas des objectifs, a dit le député Alexandre Boulerice. Si on a un gros déficit et qu'il n'y a pas d'objectifs sociaux qui sont atteints, ça ne vaut pas la peine. »

Tout savoir sur le budget fédéral