Le privé sollicité pour un projet pilote sur le financement des hôpitaux

La Presse Canadienne
Financement des hôpitaux


Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a entrepris mardi un long processus visant à transformer le mode de financement des hôpitaux. On passera d'un financement historique, donc renouvelé automatiquement d'une année à l'autre, à un financement basé sur les soins réellement donnés aux patients.

Québec compte ainsi épargner chaque année des centaines de millions de dollars.

À court terme, avant d'aller de l'avant, le ministre Barrette juge essentiel de commencer par établir une comparaison entre le privé et le public, en vue d'évaluer le coût exact d'une chirurgie.

Aussi, un projet pilote sera mené dans les prochains mois avec trois cliniques privées de la région de Montréal (la clinique de chirurgie Dix30, le Centre de chirurgie RocklandMD et le Groupe Opmédic).

Des patients des hôpitaux publics se verront ainsi offrir de subir leur chirurgie, aux frais de l'État, dans une de ces cliniques privées, appelées à documenter minutieusement tout le processus et ses coûts précis.

L'analyse des données ainsi recueillies contribuera à fixer le coût optimal d'une chirurgie, dans le cadre d'un futur financement à l'activité.

En point de presse, le ministre a dit que le système serait implanté progressivement et il a refusé de dire en quelle année le changement du mode de financement serait terminé à travers le Québec.

Malgré le recours aux cliniques privées, il a insisté pour dire que ce projet pilote n'avait rien à voir avec une quelconque privatisation des soins de santé.

Après la réorganisation du réseau (loi 10) et la révision de la rémunération des médecins en vue de faciliter l'accès (loi 20), la transformation du mode de financement des hôpitaux constitue le troisième volet de la grande réforme de la santé amorcée par le ministre Barrette.