Les libéraux Philippe Couillard et David Heurtel élus dans Outremont et Viau

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
L'analyse de Sébastien Bovet

Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, et le candidat libéral David Heurtel ont été élus lundi soir dans leurs circonscriptions respectives d'Outremont et de Viau.

Le chef du PLQ a obtenu 55 % des voix. La candidate de Québec solidaire, Édith Laperle, termine deuxième avec 32 %. La candidate d'Option nationale, Julie Surprenant, a pour sa part récolté 6 % des votes. Le Parti québécois (PQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ) avaient choisi de ne pas présenter de candidat pour faciliter l'élection de M. Couillard.

Le taux de participation final a été de 26,4 %.

Le nouveau député d'Outremont est venu prononcer un discours devant ses militants en fin de soirée. Il en a profité pour remercier ses bénévoles ainsi que ses collègues députés qui étaient avec lui, dont Kathleen Weil, qui représente la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce.

« On a eu tout un vent libéral qui a soufflé sur l'île de Montréal. » — Philippe Couillard, chef du PLQ et nouveau député d'Outremont

M. Couillard a en outre vanté les qualités de son parti, sa « nouvelle famille », qui détiendrait la « plus forte tradition démocratique » au Québec. « Le véritable changement est toujours passé par le Parti libéral du Québec, et ce sera en encore le cas cette fois-ci », a-t-il conclu.

Le passage du chef du PLQ dans Outremont sera de courte durée, puisqu'il a déjà affirmé qu'il se présenterait dans le comté de Roberval aux prochaines élections générales.

Le nouveau député de Viau, David Heurtel, a salué le travail de son prédécesseur, Emmanuel Dubourg. Le nouveau député de Viau, David Heurtel, a salué le travail de son prédécesseur, Emmanuel Dubourg.  Photo :  Radio-Canada

Dans Viau, le candidat du PLQ David Heurtel, ancien président du Parc olympique de Montréal, a gagné le siège détenu auparavant par un autre libéral, Emmanuel Dubourg. M. Heurtel a récolté près de 60 % des votes, devant facilement sa rivale la plus proche, la péquiste Tania Longpré, avec de 15 % des voix.

Geneviève Fortier-Moreau, de Québec solidaire, a talonné le PQ avec un peu plus de 13 % des votes, alors que le candidat d'Option nationale, Patrick Bourgeois, a terminé quatrième, avec 4 % des voix. Quant à la candidate de la CAQ, Jamilla Leboeuf, elle n'a réussi à arracher que 3 % des votes.

Le taux de participation dans la circonscription n'a été que de 16,9 %.

M. Heurtel a indiqué que son mandat allait s'inscrire en continuité avec le travail accompli par son prédécesseur. « On va continuer la conversation qui a été entamée avec les communautés », a-t-il expliqué en point de presse. Il a ajouté qu'il allait, à court terme, travailler avec les élus municipaux afin de favoriser l'accès à l'emploi. Selon lui, il ne serait pas adéquat de parler de grands changements pour ce mandat étant donné qu'une élection provinciale pourrait avoir lieu dans les prochains mois.

Le PLQ a donc récupéré les sièges que deux libéraux avaient laissés plus tôt dans l'année, ce qui porte son nombre total de députés à 50 sur 125 à l'Assemblée nationale, par rapport à 54 pour le PQ, 18 pour la CAQ, 2 pour Québec solidaire et 1 indépendant.

En complément