Le nouveau programme en arts et lettres entraînera un mouvement de personnel

Des étudiants de niveau collégial Des étudiants de niveau collégial  Photo :  Vincent Champagne

Le remplacement du programme arts et lettres au collégial par le nouveau programme d'études en culture et en communications, à compter de l'année scolaire 2015-2016, entraînera des mouvements de personnel.

Un des changements qui découleront de cette révision du programme sera l'ajout d'un cours en technologies de l'information, qui vise d'une part à aider les étudiants à maîtriser les nouvelles technologies, mais surtout à apprendre comment en maximiser l'utilisation pour leurs recherches et leur formation dans l'ensemble de leurs cours.

Cet ajout se traduira nécessairement par l'embauche de nouveaux enseignants dans le domaine des technologies de l'information, mais le président de la Fédération des cégeps, Jean Beauchesne, a indiqué qu'il était encore trop tôt pour en estimer le nombre.

Le programme en culture et communications, qui se veut une mise à jour du programme d'arts et lettres, vise à offrir une formation plus large ouvrant la voie à une formation universitaire dans les domaines des arts, des langues, des lettres, des sciences de l'éducation ou des communications.

Le nouveau programme imposera également 30 heures de cours additionnels, pour un total de 705 heures, ce qui le mettra à niveau avec la plupart des autres formations et qui, là encore, imposera de nouvelles embauches.

En contrepartie, la littérature devient une option aux côtés du théâtre, des arts, des médias, des langues et du cinéma, ce qui se traduira par des réductions d'effectifs. M. Beauchesne précise cependant qu'il ne devrait pas y avoir de mises à pied puisqu'une très importante proportion du corps professoral arrive à l'âge de la retraite.

D'ailleurs, il souligne que 40 % des enseignants au niveau collégial ont été embauchés au cours des cinq dernières années.

Une refonte attendue, selon le ministre

Le ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, a pour sa part précisé qu'une démarche de consultation auprès des enseignants du collégial ainsi que des directions des cégeps et universités avait été entreprise dès 2009, dans le but de déterminer les attentes du milieu universitaire pour les diplômés du programme d'arts et lettres.

Selon le ministre, une analyse comparative a permis d'établir que le programme en vigueur « ne répondait plus aux besoins de formation exprimés par le milieu ».

« Le programme en culture et communications met l'accent sur le développement de compétences générales et permettra aux étudiants d'être formés adéquatement avant leur entrée à l'université », a dit le ministre Duchesne par voie de communiqué.

La culture s'y trouve à la fois dans son sens traditionnel, qui se rapporte aux arts et aux lettres, et dans son sens large, c'est-à-dire les éléments de culture et de civilisation qui caractérisent des sociétés, telles les langues. Le terme communication vient, pour sa part, rappeler que les arts, les lettres et les langues s'inscrivent dans un processus de communication.

La Presse Canadienne

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook