Réforme de l'assurance-emploi

Assurance-emploi : Agnès Maltais « tend la main » à Diane Finley

Agnès Maltais Agnès Maltais

La ministre de l'Emploi, de la Solidarité sociale et du Travail du Québec, Agnès Maltais, rencontrera mercredi la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences du Canada, Diane Finley, à qui elle demandera à nouveau de suspendre la réforme de l'assurance-emploi.

« Je lui tends la main. Qu'elle suspende la réforme de l'assurance-emploi, qu'elle nous transfère les données de l'assurance-emploi, et puis que l'on se rencontre dans un mois pour faire le bilan et voir ce que l'on peut faire, mais pas par la réforme de l'assurance-emploi, c'est contre-productif », s'est exclamé la ministre en invitant Ottawa à s'inspirer de l'expertise développée par Emploi Québec au chapitre du rapprochement employé-entreprise.

La ministre Maltais devrait aussi profiter de cette rencontre pour renouveler sa demande faite la semaine dernière concernant les études sur l'impact de la réforme pour les travailleurs saisonniers québécois.

Diane Finley rencontrera aussi quatre représentants de l'Est, qui auront leur lot de doléances sur la réforme de l'assurance-emploi envers laquelle des économistes du Québec ont aussi des réserves.

Des économistes du Québec estiment que la réforme créera beaucoup d'injustices

En effet, un sondage Léger-Marketing réalisé par Internet, du 13 au 22 février, auprès des membres de l'Association des économistes québécois, révèle que 56 % des répondants pensent qu'à long terme, la réforme de l'assurance-emploi ne pourra pas réduire le chômage dans les régions où l'activité économique saisonnière est importante, alors que 30 % pensent que oui.

De plus, 60 % estiment que le resserrement des règles risque d'être un échec et que cela créera beaucoup d'injustices pour les régions où l'activité économique est très saisonnière. Aussi, les trois quarts des répondants (75 %) sont d'avis que le resserrement des règles aurait dû être plus graduel dans ces régions et accompagné de mesures spéciales.

Dans l'ensemble, 173 des 652 membres de l'Association rejoints par courriel ont répondu au sondage, ce qui confère aux résultats de l'étude une précision de plus ou moins 6,4 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Facebook