Les Canadiens irrités par les publicités des conservateurs

La page d'accueil du site Internet www.actionplan.gc.ca/fr La page d'accueil du site Internet www.actionplan.gc.ca/fr

Les Canadiens semblent en avoir assez des publicités du gouvernement conservateur, qui fait la promotion de son plan d'action économique depuis 2009.

Huit sondages commandés par le ministère des Finances entre 2009 et 2012 révèlent que les publicités que l'on peut voir à la télévision, sur Internet et sur des affiches, et qu'on peut aussi entendre à la radio, commencent à irriter quelques personnes.

Le plus récent sondage montre que plusieurs répondants décrivent le matériel comme de la « propagande et du gaspillage d'argent », alors qu'encore un plus petit nombre d'entre eux se souviennent de celui-ci.

Pendant ce temps, le ministère des Finances continue de promouvoir son plan d'action, notamment avec une nouvelle campagne télévisuelle qui débute lundi et sera diffusée jusqu'au 30 avril.

La carte des projets du plan d'action du gouvernement du Canada, telle que publiée sur le site du gouvernement. La carte des projets du plan d'action du gouvernement du Canada, telle que publiée sur le site du gouvernement.

Selon la loi fédérale, les ministères doivent mener des sondages après les campagnes publicitaires afin de s'assurer que l'argent des contribuables a été dépensé de manière efficace.

Finances Canada a été un chef de file dans la promotion de son plan d'action économique, en inventant notamment l'expression de « lutte contre la récession » après son budget de janvier 2009.

Le logo du plan, où l'on voit des flèches pointées vers le haut sur un arrière-plan bleu, est étampé sur chaque budget depuis. Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a déclaré que le budget 2013 sera la prochaine étape du plan d'action.

Les huit sondages menés par quatre firmes différentes pour des coûts avoisinant les 300 000 $, posaient les mêmes questions à l'échantillon de 1000 personnes contactées par téléphone.

Le gouvernement Harper était curieux de savoir si son appel à l'action a été entendu. Par exemple, est-ce que les Canadiens ont consulté le www.actionplan.gc.ca, le site Internet où l'on peut voir de nombreuses photos du premier ministre? Se sont-ils inscrit à des programmes de subvention?

Les sondages de 2009 montrent que près de 25 % des répondants ont pris des décisions après avoir vu les publicités, comme le fait de souscrire au crédit d'impôt pour la rénovation.

Ce nombre a subi une baisse importante en 2010 et en 2011, si bien qu'en avril 2012, seulement 7 % des personnes interrogées ont agi après avoir vu les publicités.

Environ 45 % des répondants au sondage mené par la firme Ipsos-Reid, se rappelle des toutes premières publicités télévisées du plan d'action en 2009, ce qui représente le taux le plus élevé parmi les huit sondages.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook