Attentat au Métropolis

Attentat du Métropolis : pas de sanctions contre les policiers de la SQ

Les explications de Sébastien Bovet

L'enquête interne menée par la Sûreté du Québec (SQ) au sujet de l'attentat survenu au Métropolis à l'occasion du rassemblement victorieux du Parti québécois, le soir des élections du 4 septembre dernier, n'a démontré aucun manquement au code de discipline de la police provinciale.

Il n'y aura donc pas d'enquête ni de mesure disciplinaire à l'encontre des policiers de la SQ impliqués.

Le ministre québécois de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, avait indiqué récemment qu'il ne pouvait rendre publiques les conclusions de ce rapport en raison de son caractère sensible qui a trait à la sécurité de l'État.

Ce rapport met l'accent sur les problèmes de communication interne au sein de la SQ, le soir du 4 septembre.

Le ministre a dit avoir reçu l'assurance du directeur général de la SQ que tous les ajustements concernant la sécurité de la première ministre et des ministres sont mis en place.

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook