Justin Trudeau, nouveau chef du PLC

Direction du PLC : premier débat des candidats à Vancouver

Le reportage de Daniel Thibeault

Les neuf candidats à la direction du Parti libéral du Canada ont une première occasion de se faire connaître, dimanche après-midi, alors qu'ils s'affrontent dans un premier débat à Vancouver, en Colombie-Britannique.

Ils ont abordé d'entrée de jeu la question de la reconstruction du parti et d'une éventuelle alliance avec le Nouveau Parti démocratique (NPD).

La candidate Joyce Murray a déclaré que former des alliances locales avec le NPD était la seule façon de battre le Parti conservateur aux prochaines élections, mais les huit autres candidats ont rejeté cette idée. La candidate Martha Hall Finlay a répliqué qu'il appartenait au Parti libéral d'offrir aux Canadiens la seule solution de remplacement au gouvernement Harper.

« Soyons clairs, Stephen Harper et Thomas Mulcair ont la même stratégie pour les prochaines élections, c'est d'écraser et d'éliminer le Parti libéral du Canada. Je ne serai pas complice », a lancé Marc Garneau.

« Qu'est-ce que ça voudrait dire de coopérer? Ça voudrait dire que la priorité, c'est de tasser le gouvernement. La priorité deviendrait de gagner et non de servir les Canadiens », a de son côté affirmé Justin Trudeau.

Les candidats ont présenté des positions identiques sur beaucoup de sujets, notamment sur l'environnement et les questions autochtones, alors qu'ils ont tous prôné un retour à l'accord de Kelowna de 2005.

Des candidats très connus, d'autres moins

Neuf aspirants-chefs espèrent remplacer Michael Ignatieff, qui a quitté le parti après la défaite électorale de mai 2011. De ce nombre, plusieurs sont inconnus du grand public et comptent sur les débats pour se tailler une place dans la course.

Seuls trois candidats occupent présentement un siège à la Chambre des communes. Les députés québécois Justin Trudeau, dont la candidature suscite déjà un certain enthousiasme dans le parti, et Marc Garneau, un ancien astronaute, sont certainement les plus connus. La candidate Joyce Murray complète le trio. Elle représente des électeurs de la Colombie-Britannique.

D'anciens visages des Communes sont aussi en lice. Martha Hall Findlay, qui a tenté de se faire élire à la direction du parti en 2006 alors qu'elle était députée en Ontario, tente à nouveau sa chance. L'ancien ministre Martin Cauchon, un autre représentant du Québec, espère aussi décrocher le poste de chef.

David Bertschi, Karen McCrimmon, Deborah Coyne et George Takach complètent la liste. Ils n'ont jamais été élus.

En tout, les candidats se mesureront lors de cinq débats, qui se tiendront à Winnipeg, Toronto, Halifax et Montréal. Le résultat sera connu le 14 avril prochain, lors d'un congrès à Ottawa.

En complément

Info en continu Afficher le fil complet

Facebook