Les Autochtones déterminés, mais divisés avant la rencontre avec Harper

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Le reportage de Marc Godbout

À moins de 24 heures d'une rencontre avec le premier ministre Stephen Harper, le chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn Atleo, a reconnu jeudi soir qu'il exitait des divisions entre les chefs autochtones, et que lui et son organisation avaient commis des erreurs.

Des négociations entre les représentants autochtones ont eu lieu jeudi soir et se poursuivront vendredi. Lors d'une conférence de presse, M. Atleo a souhaité que ceux-ci mettent de côté leurs différends pour éviter que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en profitent.

En fin de soirée, le chef Bill Erasmus a affirmé au journaliste de CBC Evan Solomon que les chefs voulaient que le premier ministre et le gouverneur général soient tous deux présents à la réunion, dans un endroit suffisamment grand pour accueillir tous les chefs autochtones voulant y participer, et non seulement une délégation.

Plus tôt dans la journée, les chefs des Premières Nations du Manitoba et de l'Ontario ont annoncé qu'ils refusaient de participer aux discussions avec le premier ministre si le gouverneur général est absent. Le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Derek Nepinak, a insisté sur le fait que les communautés autochtones en ont assez et qu'elles n'ont plus rien à perdre.

Le gouverneur général David Johnston Le gouverneur général David Johnston

Pour le moment, le gouverneur général, David Johnston, a accepté d'être l'hôte d'une cérémonie protocolaire à sa résidence, Rideau Hall, vendredi soir, après la réunion du premier ministre et d'une délégation de chefs autochtones.

Le bureau du premier ministre a demandé au gouverneur général de rencontrer la délégation de chefs autochtones à la suite d'un entretien avec Shawn Atleo et les chefs régionaux de la Saskatchewan, Perry Bellegarde, et de la Colombie-Britannique, Jody Wilson-Raybould, membres du Comité exécutif national de l'APN.

La chef d'Attawapiskat, Theresa Spence, qui réclamait la présence du représentant de la reine à la réunion de travail, a fait savoir qu'elle poursuivrait sa grève de la faim. Plus tôt dans la journée, son porte-parole avait toutefois affirmé que la rencontre à Rideau Hall était un pas dans la bonne direction.

Mme Spence n'était pas présente à une rencontre entre 20 chefs autochtones et le chef de l'opposition officielle à la Chambre des communes, Thomas Mulcair, à la résidence officielle de ce dernier, Stornoway.

Les attentes des chefs autochtones

Toujours jeudi, les chefs autochtones ont fait le point sur leurs attentes. Ils estiment que la réunion de vendredi est cruciale pour l'avenir des relations entre le Canada et les Premières Nations.

« Nous sommes arrivés à un moment sans pareil dans l'histoire de nos peuples », a soutenu le chef national Shawn Atleo.

« Les gouvernements doivent comprendre que notre détermination est inébranlable. » — Shawn Atleo, chef de l'APN

Le chef de l'APN était accompagné des chefs Bellegarde et Wilson-Raybould qui l'ont aidé à déterminer les priorités à présenter à la réunion.

Les chefs autochtones souhaitent insister sur trois points :

  • une mécanique de mise en oeuvre des traités signés, avec une implication du bureau du premier ministre;
  • le partage des revenus tirés des ressources naturelles;
  • un meilleur financement des programmes, qu'ils souhaiteraient voir indexés au coût de la vie et ajustés à leur taux de croissance démographique.

Le chef Atleo a expliqué que le contexte, avec la force du mouvement Idle No More et la grève de la faim de la chef d'Attawapiskat, fait en sorte que c'est, pour eux, le moment d'agir.

« Notre peuple demande une transformation fondamentale de notre relation avec le gouvernement du Canada maintenant. Nous avons besoin de vraies solutions et d'un vrai changement pour notre peuple immédiatement. » — Shawn Atleo, chef national de l'APN

À huis clos

La réunion de travail de vendredi se tiendra dans l'édifice Langevin, à Ottawa. Les médias n'y auront pas accès.

Voici les activités prévues lors de la rencontre :

  • 13 h - Séance d'ouverture et allocution du premier ministre Stephen Harper et du chef national Shawn Atleo;
  •  
  • 13 h 30 - 16 h : Séance plénière pour discuter des rapports fondés sur les traités, des droits des Autochtones et du développement économique. Présidents : John Duncan, ministre d'Affaires autochtones et Développement du Nord Canada; Perry Bellegarde, chef régional; Tony Clement, président du Conseil du Trésor; Jody Wilson-Raybould, chef régional;
  • 16 h - 17 h - Le premier ministre, Stephen Harper, et le chef national, Shawn Atleo, dialogueront avec les présidents au sujet des résultats de la séance plénière.

En complément