Sri Lanka : le Canada hausse le ton sur la question des droits de l'homme

Le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, en conférence de presse à Ottawa, en décembre 2012 (archives) Le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, Jason Kenney (archives)  Photo :  PC/Adrian Wyld

En prévision de la prochaine réunion en 2013 des pays du Commonwealth à Colombo, la capitale du Sri Lanka, le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration du Canada, Jason Kenney, a exprimé les préoccupations d'Ottawa au sujet des droits de l'homme dans ce pays.

« Le Canada souhaite que la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth de 2013 soit fructueuse, mais, à titre de pays hôte, le Sri Lanka fait l'objet d'une surveillance étroite en ce qui a trait à son respect des valeurs et des principes du Commonwealth », a déclaré le ministre.

M. Kenney a précisé que « le niveau de représentation du Canada à cette réunion dépendra des progrès réels réalisés en matière de réconciliation et de responsabilisation politiques, y compris une enquête indépendante sur les allégations de violations des droits de la personne subies par des civils de la part des deux parties au cours de la guerre civile ».

Lors de son séjour à Colombo, le ministre Kenney s'est entretenu avec des membres du gouvernement sri-lankais ainsi qu'avec les dirigeants des partis d'opposition. M. Kenney s'est dit déçu du manque de progrès dans la réconciliation d'après-guerre au pays.

Le Canada est notamment préoccupé par le fait que le gouvernement du Sri Lanka n'a toujours pas enquêté sur les accusations de bombardements d'hôpitaux et de bombardements de masse par l'armée à l'encontre de civils au cours de la guerre civile de 2009.

info en continu

Facebook