Les libéraux accusent le PQ d'ingérence dans les tarifs d'électricité

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Pierre Arcand (archives) Pierre Arcand (archives)  Photo :  Radio-Canada

Le Parti libéral accuse le gouvernement de Pauline Marois de s'ingérer dans les décisions de la Régie de l'énergie en l'obligeant d'entériner la demande d'Hydro-Québec d'augmenter les tarifs d'électricité de 3,3 %.

Les libéraux estiment que le gouvernement met à mal la neutralité de l'organisme.

Historiquement, la Régie de l'énergie agit comme « arbitre » et soumet les demandes d'augmentation des tarifs à une grille d'analyse afin de déterminer s'ils sont justifiés ou non.

Selon le député libéral Pierre Arcand, l'intervention du gouvernement est inacceptable et pénalisera tous les Québécois, peu importe leurs revenus. M. Arcand avance qu'il s'agit de « taxes déguisées » pour gonfler les revenus de l'État.

Hydro-Québec a déposé plus tôt cette semaine auprès de la Régie de l'énergie une demande pour hausser ses tarifs de 3,3 % à partir du 1er avril. Cet été, elle réclamait plutôt une augmentation de 2,9 %.

Par ailleurs, dans l'objectif d'accroître le dividende annuel d'Hydro-Québec, le gouvernement a ordonné à la société d'État de supprimer 2000 postes.

Il y a de fortes chances que la Régie entérine l'augmentation de 3,3 % demandée par Hydro-Québec, puisque le gouvernement a obligé l'organisme réglementaire, dans son décret, à respecter sa volonté sans effectuer son analyse habituelle.

Facebook