André Boisclair renonce à son statut de sous-ministre adjoint

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
L'entrevue avec Jean-François Lisée

Le délégué général du Québec à New York, André Boisclair, renonce à son statut d'employé permanent dans la fonction publique.

La première ministre du Québec l'a annoncé jeudi matin lors d'un point de presse impromptu. Pauline Marois a précisé que M. Boisclair et elle avaient pris cette décision lors d'un entretien mercredi soir.

« Je ne veux absolument pas que mon gouvernement soit attaqué sur des questions éthiques. » — Pauline Marois

André Boisclair a récemment été nommé délégué général à New York. Le gouvernement Marois avait du même coup décidé de le nommer sous-ministre adjoint au ministère des Relations internationales, ce qui lui aurait permis de rester employé de l'État une fois son mandat terminé aux États-Unis.

Le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée, avait justifié cette décision en soulignant qu'en acceptant le poste à New York, M. Boislcair, jusqu'ici consultant, perdrait sa clientèle.

« On a décidé de lui donner cette sécurité, puisqu'on lui demandait un sacrifice personnel. » — Jean-François Lisée

Mme Marois a par ailleurs annoncé la création d'un comité de sages dont le mandat sera de définir des critères en regard de la rémunération, les allocations de fin de mandat et les conditions d'accès à la sécurité d'emploi de ceux qui occupent des fonctions temporaires au service de l'État.

En complément